Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. Jacques 4:3
  • ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Le célibat et la virginité
de HENRI VIAUD-MURAT
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Un puissant moteur
Philippiens 4:13
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
N'aimez pas le monde / DIVERS AUTEURS
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Dans la solitude, mais jamais tout seul
de CHIP BROGDEN
Quand nous nous trouvons dans un tel état, ne nous précipitons pas pour rechercher la compagnie d'autres chrétiens tant que nous n'avons pas retiré tous les avantages liés à notre solitude avec Dieu.


 


Dans le Corps de Christ, un grand nombre de personnes se trouvent dans une période de transition entre « aller » à l'église et « être » l'Eglise. Nombreux sont ceux à qui parle le Seigneur, les appelant à sortir des réunions traditionnelles dans le bâtiment d'église pour se réunir ensemble dans les maisons. Plus nous sommes en phase avec le Seigneur, plus notre insatisfaction et notre inconfort grandissent face à ce qui est dit et fait en Son Nom. Ce passage de l'endroit où nous nous trouvons vers celui où nous sommes appelés à être, constitue donc une étape transitoire inconfortable. C'est une période de solitude pendant laquelle nous serons incompris par bien des gens qui n'ont pas vu ce que nous avons vu.

 

 

A ceux d'entre nous qui sommes entre l'église en tant que bâtiment et l'église en tant que style de vie, Dieu veut enseigner la façon de marcher SEUL. Nous ne devons pas nous priver de nous réunir ensemble quand nous avons l'occasion de le faire; pourtant Dieu veut nous apprendre à marcher et à vivre en communion avec le Christ, même si cela signifie pour nous de prendre le chemin de la solitude.

 

 

Bien des fois, le désir de se retrouver avec d'autres « croyants qui pensent comme nous » n'est pas un désir spirituel. Ce sont plutôt nos émotions et notre âme qui nous incitent à être avec des gens qui nous comprennent. Nous ne devons pas aimer notre vie (le Grec dit: la vie de l'âme) et être disposés à vivre pendant un certain temps sans le réconfort et la compagnie des frères et des soeurs, si Dieu nous a appelés à simplement être avec Lui. Si nous DEVONS être entourés d'autres frères et soeurs pour avoir le sentiment d'être avec Christ, c'est que nous ne demeurons pas en Lui comme il le faudrait.

 

 

Dans bien des parties du monde, des frères et des soeurs en Christ ne peuvent pas se réunir ensemble en raison de la persécution. Ils désireraient certainement le faire s'ils le pouvaient, mais si ce n'est pas possible, comment font-ils pour maintenir la communion et la connexion au Corps? Hé bien, ils doivent connaître le Christ en tant que leur Communion. Demeurant en Lui, reliés à la Tête, ils maintiennent l'unité avec le reste du Corps.

 

 

Quelqu'un dira, « nous ne sommes pas persécutés. Nous avons la liberté de nous réunir ensemble. Ne devrions-nous pas tirer profit de notre liberté en tant que chrétiens pour être en communion à chaque occasion? » La réponse est oui, nous devrions remercier Dieu de notre liberté et en tirer le meilleur parti. Mais je vous pose la question suivante: quel sera votre état spirituel le jour où vous perdrez cette liberté? Avez-vous les ressources en vous-même pour rester dans le lieu où vous demeurez en Christ ou bien votre utilité pour Dieu est-elle limitée par votre capacité à être en communion avec d'autres? Pourrez-vous maintenir le lien au Corps quand vous serez isolé ou faiblirez-vous pour finalement chuter?

 

 

Certains peuvent garder un esprit doux à condition d'être en communion avec d'autres croyants. Mais quand Dieu permet que cette communion soit interrompue, observez avec quelle rapidité cet esprit doux devient aigri. Ils s'en rendent compte par eux-mêmes, et peuvent dire, « mon tempérament est devenu terrible. C'est parce que je suis resté loin de l'église. Je dois y retourner dimanche prochain. » Ils iront donc de nouveau à l'église, se sentiront élevés, et cet esprit doux reviendra. Malheureusement, c'est l'expérience d'une majorité de gens qui n'ont pas appris à prendre le Christ comme étant leur Vie. Est-ce cela marcher dans l'Esprit? Non, ce n'est pas cela.

 

 

Il est vrai que « toutes les fois que deux ou trois sont assemblés en Mon Nom, Je suis là. » Loué soit Dieu pour une telle vérité. Il est également vrai que « je suis toujours avec VOUS (au singulier). » Nous ne voulons pas être des chrétiens solitaires qui ne recherchent pas la communion avec d'autres membres du Corps du Christ. En même temps, nous ne pouvons laisser l'absence d'une telle communion nous décourager ou nous enfoncer, quand nous en sommes privés. Si elle nous fait tomber, c'est peut être que Dieu nous permet de passer par des périodes de solitude pour pouvoir être réduits à CHRIST, pour qu'Il soit notre Communion.

 

 

Quand nous nous trouvons dans un tel état, ne nous précipitons pas pour rechercher la compagnie d'autres chrétiens tant que nous n'avons pas retiré tous les avantages liés à notre solitude avec Dieu. Rappelons-nous que le Corps du Christ est un corps spirituel. Être dans la présence physique d'autres membres ne fait pas davantage de nous un membre, et être loin de leur présence physique ne fait pas de nous moins qu'un membre. Naturellement, l'exact opposé est vrai pour ceux qui se réunissent ensemble en tant qu'institution; sans leur présence et support physique, ils perdent leur place en tant que membres. Mais pas dans le Corps du Christ, l'Eglise. Nous ne sommes pas plus ou moins un membre en raison de notre contact ou manque de contact physique entre les uns et les autres.

 

 

Je le répète, nous pouvons avoir soif de communion, moins pour l'édification du Corps que pour être édifiés nous-mêmes - une façon de penser qui nous est restée de l'époque où nous allions à l'église pour « être nourris » une ou deux fois par semaine. Si tel est le cas, il n'est pas étonnant que Dieu veuille nous apprendre à regarder à Lui seul en tant que notre Edification et à apprendre à nous rapprocher de Lui, avant de nous placer dans une proximité étroite avec d'autres. Une des faiblesses de l'église institutionnelle est que la majorité des membres viennent pour recevoir, pour être édifiés, pour être encouragés, être alimentés. Tout est basé sur « prendre », et très peu sur « donner ». Par conséquent, il y a peu de Vie.

 

 

Quand nous apprenons à nous approcher de Christ comme notre Source, nous aurons beaucoup à donner. La communion avec d'autres ne peut pas se substituer à demeurer quotidiennement en Lui. Si nous nous réunissons ensemble au Nom du Seigneur, mais en restant en dehors de Christ, nous apporterons beaucoup de choses religieuses mais nous aurons peu de Vie à partager les uns avec les autres. Dieu veut que nous regardions à Son Fils en tant que notre Vie, et quand nous le faisons, nous remarquons que nos besoins sont satisfaits. Puis, quand nous nous réunissons ensemble, nous devenons des donateurs et pas des preneurs. En donnant ce qui est donné par Christ, nous avons la bénédiction que nous avions recherchée.

 

 

Pressons-nous auprès de Christ de tout notre coeur, et ne soyons pas découragés si nous nous trouvons temporairement sans communion et réconfort de la part de nos frères et soeurs. Bien que nous soyons dans la solitude, nous ne sommes jamais tout seuls.

 

 

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org

Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse

 

Source : www.connaitrechrist.net


 



Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter