.... Que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l'approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l'objet de vos pensées. Philippiens 4:8
  • ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Le chrétien naît crucifié!
de DIVERS AUTEURS
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Mort (e) au monde
Jean 17:15
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Mon peuple périt par manque de connaissance / PAULO JUNIOR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Les pieds de bronze
de CHIP BROGDEN
à Ses pieds, nous découvrons qu'il y a une différence entre le Saint et l'Humain; entre Celui Qui vient d'en Haut et celui qui vient d'en Bas; Celui Qui est Esprit et Vérité, et nous qui ne sommes que chair et sang.

 

 

« Il a tout mis sous ses pieds, et Il l'a donné pour chef suprême à l'Église » (Ephésiens 1:22)

 

« Ses pieds étaient semblables à de l'airain ardent, comme s'il eût été embrasé dans une fournaise; ... Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort... » (Apocalypse 1:15-17ss)

 

 

Lorsque Jean a reçu une révélation de Christ sur l'île de Patmos, il a décrit les pieds de Jésus comme étant « de l'airain ardent, embrasé dans une fournaise. » L'airain est le symbole du jugement, et la fournaise le symbole de la colère, de la purification et du raffinage. Cette dimension du Seigneur Jésus était assez nouvelle pour Jean. Parce que Jésus n'était pas venu d'abord pour juger le monde, mais pour le sauver, nous avons tendance à ne penser à Lui qu'en terme « d'agneau » - timide, silencieux, patient, et tendant l'autre joue. Il est sûrement tout cela. Mais ici nous avons un aperçu de Jésus en tant que « Lion ». Il disait qu'Il était en vérité un Roi, mais que Son Royaume n'était pas de ce monde. Jusqu'à ce moment, l'aspect royal du Christ et la gloire majestueuse de Son Royaume étaient restés cachés.

 

Quand cet autre aspect du Christ fut révélé à Jean, il « tomba à Ses pieds comme mort. » Pendant le dernier repas, Jean était couché sur la poitrine de Jésus et ils avaient mangé ensemble. Pourtant, dans ce contexte, nous ne pouvons que nous effondrer à Ses pieds. Ici, à Ses pieds, nous découvrons qu'il y a une différence entre le Saint et l'Humain; entre Celui Qui vient d'en Haut et celui qui vient d'en Bas; Celui Qui est Esprit et Vérité, et nous qui ne sommes que chair et sang. Ses pieds sont de l'airain ardent. C'est Sa majesté, et Sa justice. Cela L'identifie immédiatement comme étant Roi des Rois et Seigneur des Seigneurs, le juste Juge, la Parole Vivante Qui discerne les pensées et les intentions du coeur.

 

Jésus est Dieu et Homme. Il est le Fils de Dieu tout comme le Fils de l'Homme. Quand nous sommes devant le Fils de Dieu dans Sa Gloire, nous ne pouvons rien faire d'autre que tomber à terre et adorer. Mais en tant que Fils de l'Homme, nous pouvons manger avec Lui et laver Ses pieds. Nous pouvons aussi Le maudire, Le persécuter, Le crucifier, et Le tuer. En tant que Fils de l'Homme, Il est approchable, même vulnérable. Pourtant, en tant que Fils de Dieu, nous Le voyons transfiguré en quelque chose de si brillant que les hommes sont aveuglés par Sa vue, et tombent à terre de peur, d'admiration ou d'adoration. Là, à Ses pieds, le Royaume de Dieu est arrivé parce qu'Il a la prééminence.

 

Nous soulignons cela et nous vous demandons d'y prêter attention, car c'est ce qui fait de la révélation quelque chose de si significatif et vital: Christ peut, selon Sa volonté, se révéler Lui-même à nous ou choisir de rester caché. S'il choisit de se cacher Lui-même, alors il semble n'être rien d'autre que le fils du charpentier de Nazareth, et il n'y a rien chez Lui qui suscite notre admiration ou capte notre attention. Mais s'Il décide de se révéler Lui-même à nous, nous verrons en Lui bien plus qu'un Homme. Nous percevrons en Lui quelque chose qui est d'un autre monde. Nous tomberons à Ses pieds.

 

Quand nous sommes devant Lui, alors qu'Il est revêtu de Ses attributs royaux, nous n'osons pas nous élever au-dessus du niveau de Ses pieds, car Il est le Christ et le Seigneur de tout. Etre assis à Ses pieds c'est mourir à soi-même et, en accord avec ce que Dieu désire, reconnaître Christ comme la Tête. C'est reconnaître Christ et Son Royaume comme étant prééminents. Ce n'est pas le moment de parler du Seigneur comme étant notre ami et quelqu'un qui marche avec nous main dans la main. Oh, tout cela est inclus en Lui, et je jouis et profite de cette relation avec Jésus. C'est très personnel, intime, et même réjouissant. Bien sûr il y a beaucoup à dire concernant l'Epoux et l'Epouse, en soulignant combien Christ aime l'Eglise, et comment nous pouvons être intimes et en communion avec Lui. Nous avons besoin de l'entendre et de remercier Dieu pour cela.

 

Mais il y a un autre côté que l'Eglise dans son ensemble a encore à découvrir, c'est le Lion de la tribu de Juda. Nous parlons de venir au trône et d'y adresser nos demandes, mais nous n'avons pas même une petite idée de ce que signifie venir devant le trône de Dieu et de tomber aux pieds de Jésus. Nous chantons des chants et faisons des cultes de louange et d'adoration sans vraiment comprendre ce que nous faisons. Nous avons perdu le sens de la Majesté du Seigneur Jésus-Christ.

 

Quand ils sont venus arrêter le Seigneur Jésus dans le jardin, Il a demandé, « Qui cherchez-vous? » Et ils ont répondu, « Jésus de Nazareth. » Il a simplement dit, « Je suis ». Quand ils ont entendu cela, ils sont tombés en arrière à terre. Personne ne peut se tenir devant JE SUIS et rester debout. Nous tomberons tous à terre, car cette terre est sainte. Tout genou pliera, et toute langue confessera que Jésus-Christ est Seigneur. Cette révélation de Christ est suffisante pour amener à la capitulation et à la soumission tous les saints et les pécheurs. Ses amis comme Ses ennemis se retrouvent à Ses pieds, incapables de se tenir devant Lui. Il n'a pas besoin d'élever Sa voix ou d'ordonner au feu de tomber du Ciel ou de faire autre chose que de simplement se révéler Lui-même pour Qui Il est. Thomas, celui qui doutait toujours, s'est s'écrié « Mon Seigneur et mon Dieu!» quand il l'a finalement contemplé.

 

Nous pouvons parler de Sa présence, de Sa gloire et de Sa majesté - oui, nous pouvons chanter des chants d'adoration qui utilisent ces mots - mais nous ne conceptualisons pas et ne comprenons pas vraiment ce qu'ils signifient. Si nous pouvions réellement voir quelque chose de la majesté et de la gloire du Christ de Dieu, nous ne serions pas si désinvoltes. Nous serions respectueux. Nous ne prendrions pas Sa présence comme allant de soi. S'il en est ainsi, c'est que nous ne sommes pas parvenus à L'appréhender. Nous ne L'avons pas encore vu. Nous ne Le connaissons pas encore. Nous avons besoin de passer du temps assis à Ses pieds.

 

Jean nous donne un nouveau titre pour Jésus: « Maître des rois de la Terre » (Apocalypse 1:5). Quand le Royaume sera venu et que la Volonté de Dieu aura été faite sur Terre, alors le passage suivant sera accompli:

 

« Toutes les extrémités de la terre penseront à l'Eternel et se tourneront vers Lui; Toutes les familles des nations se prosterneront devant ta face. Car à l'Eternel appartient le règne: Il domine sur les nations. » (Psaumes 22:27,28)

 

Là, à côté de Ses pieds d'airain, nous touchons Sa Gloire. VIENS VITE SEIGNEUR JESUS, QUE TU AIS LA PREEMINENCE EN TOUTES CHOSES - en nous en tant que disciple individuel, dans l'Eglise Ton Corps, et pour finir dans toute la création, QUE TON ROYAUME VIENNE ET QUE TA VOLONTE SOIT FAITE: SUR LA TERRE COMME ELLE L'EST DANS LE CIEL. Amen

 

 

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org

Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse

 

Source : http://connaitrechrist.net/

 


Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter