Vidéo du jour
M'aimes tu ? | CHARLES SPURGEON | Résumé
Enseignement du jour
La prière | TRESORSONORE | Résumé
Édification du jour
Prier le Seigneur d'un coeur reconnaissant
CHEMINS DE VIE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Le panneau STOP
de FRANK A. VIOLA
A la veille de cette nouvelle année 2015, que chacun de nous confessions et nous repentions de nos lunettes religieuses. Que nous puissions voir avec les yeux de l'esprit éclairés par le Saint-Esprit.






par Frank A. Viola

 

Supposons qu’en allant au travail vous arriviez à un panneau STOP. Qu’est-ce que vous faites? Tout dépend de votre antécédent religieux:

 

1. Un catholique bien éduqué continuerait sans s’arrêter, parce qu’il croit qu’il ne peut pas interpréter le panneau STOP sans s’appuyer sur son groupe religieux et sur ses traditions. Or, comme sa communauté ne prend pas très au sérieux les panneaux STOP, il ne ressent pas le besoin de s’arrêter. Soit dit en passant, c’est une assez bonne description de la mentalité catholique.

 

2. Un fondamentaliste prendrait le texte à la lettre, et s’arrêterait, en attendant qu’on lui dise de continuer.

 

3. Un chrétien d’une des grandes dénominations classiques (Luthériens, Méthodistes, Presbytériens, etc.) ne prend pas la peine de lire le panneau, mais il s’arrêtera si la voiture devant lui s’arrête.

 

4. Un pasteur évangélique issu du séminaire s’empressera de remarquer que « STOP » signifie « arrêt », c’est-à-dire un endroit où s’arrête un train ou un bus pour faire descendre les passagers. Le dimanche prochain, le point central de son message sera : le panneau STOP sert à indiquer les carrefours où la circulation est naturellement bouchée; par conséquent c’est un bon endroit pour faire descendre des passagers de votre voiture.

 

5. Un légaliste ferait l’une des deux choses suivantes. Soit, il emprunte une autre route, qui ne comporte pas de panneau STOP, pour éviter d’enfreindre la loi. Soit, il s’arrête au panneau STOP et prie « Merci, oh Seigneur, de m’avoir ordonné de m’arrêter. » Ensuite, il attend trois secondes à sa montre, puis il poursuit sa route. Il veille aussi très attentivement aux autres voitures, au cas où quelqu’un brûlerait le stop, pour qu’il puisse les condamner.

 

6. Un théologien averti ne manquera pas de remarquer qu’il n’y a pas de panneau STOP sur la rue Marc, alors qu’il y en a un sur les rues Luc et Matthieu. Il en conclut donc que les panneaux sur les rues Luc et Matthieu sont une imitation d’un panneau sur une rue « Q » dont personne n’a jamais entendu parler.

 

7. Un pasteur qui se base sur la théologie de la fin des temps remarquera que la racine carrée de la somme des représentations numériques des lettres S-T-O-P (sigma tau omicron et pi suivant l’alphabet grec), multipliée par 40 (le nombre test), divisé par 4 (le nombre de la terre) est égale à 666. Il en conclut, par conséquent, que les panneaux stop sont des marques tant redoutées qu’a laissées la bête, un présage funeste du jugement divin, et qu’il doit les éviter à tout prix.

 

8. Un pentecôtiste charismatique ne s’arrêtera que s’il se sent guidé par l’Esprit, et si le panneau est un mot rhema et non un mot logos.

 

9. Un pasteur de la prospérité s’arrêtera au panneau, fera une confession optimiste sur le fait de s’être arrêté, puis il présentera la prière de Jahbets, et conclura que Dieu le rendra riche.

 

10. Un arminien croit que s’il brûle le stop, il perdra son salut. Alors, avec peur et tremblement, il s’efforce consciencieusement de s’arrêter à chaque panneau.

 

11. Un calviniste croit que Dieu a déjà prédestiné son comportement devant le panneau. S’il brûle le STOP, c’est qu’il n’avait jamais été sauvé. S’il s’arrête, il était élu avant la création.

 

12. Un baptiste croit que Dieu veut de lui qu’il s’arrête au panneau, mais qu’il sera toujours sauvé s’il ne le fait pas. Car si tu t’es arrêté une fois, dans l’esprit de Dieu, tu t’es toujours arrêté.

 

13. En voyant le panneau STOP, un libertin commence à chanter « Alléluia, je suis libre », il appuie sur le champignon et grille le stop à toute allure. Puis il se fait renverser par un camion!

 

14. Un théologien de la libération croit qu’un panneau STOP n’est fait que pour arrêter la classe élite et prospère. Les pauvres sont libres de brûler le STOP quand ils le souhaitent.

 

C’est explicite, n’est ce pas?


Nous avons tous des lunettes qui nous ont été données par notre éducation religieuse.

Et nous interprétons les Écritures, nous interprétons le Seigneur et nous interprétons ce qu’il nous dit au travers de ces lunettes.

 

Source : site sagesse chretienne


Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter