Dites simplement « oui » si c'est oui, « non » si c'est non. Tous les serments qu'on y ajoute viennent du diable. Matthieu 5:37
  • ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Briser l'intimidation
de JOHN BEVERE
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Demeurez dans les lieux profonds
Jérémie 49 : 8
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
La porte était marquée de sang / JEAN-LOUIS GAILLARD
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Le prophète
de DEREK PRINCE
Un prophète transmet un message particulier qu’il a reçu de Dieu directement, pour un temps et un endroit particuliers. Il est un homme à part par la nature même de son message.








Le prophète

 

par Derek Prince

Les hommes de Dieu itinérants

Les prophètes, les évangélistes, les enseignants…

 

Le plan de Dieu pour que l’Eglise soit complète est révélé en Ephésiens 4 :1-16. Après avoir posé les bases de l’unité dans le corps de Christ, Paul introduit les cinq différents dons de ministères - apôtres, prophètes, évangélistes, pasteurs et enseignants (docteurs) - nécessaires pour équiper les chrétiens pour leurs différents ministères individuels afin que tout le corps s’édifie en maturité.

Il y a une distinction entre l’Eglise universelle, constituée de tous les véritables croyants du monde entier, et l’église locale, le corps de Christ dans une localité donnée.

Les maîtres d’œuvre du plan de Dieu sont les apôtres dont la mission est d’être envoyés par une église locale et qui œuvrent habituellement en équipe. Le ‘sceau’ qui authentifie un apôtre est celui d’avoir établi une église locale complète, et les ‘signes’ qui attestent son ministère sont (1) l’endurance et (2) les miracles.

Dieu a institué certains ministères dans le corps de Christ que j’appellerai les ministères universels ou itinérants. Universels dans le sens où ils fonctionnent pour tout le corps de Christ et itinérants dans le sens où ils ne sont pas rattachés à une seule localité.

En Ephésiens 4 :11 nous lisons : « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs ». Quatre de ces ministères sont considérés comme mobiles : apôtre, évangéliste, prophète et enseignant. Celui de pasteur est généralement confiné à un endroit donné

Nous allons maintenant nous attacher à ces trois ministères : le prophète, l’évangéliste et l’enseignant.

UN HOMME AVEC UN MESSAGE : LE PROPHETE

Le terme de prophète est un dérivé du grec prophetes, qui signifie « celui qui parle à ». Un prophète transmet un message particulier qu’il a reçu de Dieu directement, pour un temps et un endroit particuliers. Il est un homme à part par la nature même de son message.

Jonas était un prophète. S’il était allé à Ninive en tant que prédicateur et non en tant que prophète, il aurait dit : « Si vous ne vous repentez pas, Dieu vous jugera ! » C’est un message général. Cependant, il a déclaré : « dans quarante jours, Ninive sera détruite ». Son message contenait une révélation particulière pour un temps et un endroit déterminés. C’est ce qu’il l’a distingué en tant que prophète.

Jean-Baptiste prêchait la repentance, comme devraient le faire tous les prédicateurs. Mais Jean-Baptiste était plus qu’un prédicateur. Il a dit : « celui qui vient après moi est plus puissant que moi… » Son message contenait une indication dans le temps spécifique qu’il ne pouvait avoir reçu que par révélation directe de la part de Dieu. C’est ce qui l’a mis à part en tant que prophète.

Nous découvrons en Amos 3 :7 une affirmation saisissante : « Car le Seigneur, l'Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret (une traduction plus moderne serait ‘son conseil’) à ses serviteurs les prophètes. » Je pense qu’il s’agit là de la définition scripturaire du prophète. Il est celui qui assiste au conseil intérieur de Dieu. Il y reçoit de sa part un message qui se rapporte à un moment, à une situation, à une génération ou à un groupe donnés.

Elie est l’un de ces hommes. En Rois 17 :1, nous lisons : « Elie, le Thischbite, …, dit à Achab (Achab était roi d’Israël en ce temps-là): L'Eternel est vivant, le Dieu d'Israël, dont je suis le serviteur (Ndt, dans d’autres versions : devant qui je me tiens)! il n'y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole. » Elie, le prophète assistait au conseil de Dieu et a reçu un message de sa part. Il l’a livré à Achab comme le Seigneur l’avait enjoint de le faire, puis il s’est retiré.

Nous avons déjà parlé du fait qu’il y avait de faux et de vrais apôtres. Cela s’applique également aux prophètes. Un faux prophète fait exactement l’opposé de ce que ferait un vrai prophète. Jérémie 23 :16 nous avertit au sujet des faux prophètes : « Ainsi parle l'Eternel des armées: N'écoutez pas les paroles des prophètes qui vous prophétisent! Ils vous entraînent à des choses de néant; ils disent les visions de leur cœur, et non ce qui vient de la bouche de l'Eternel. » Ils prophétisent selon ce qu’ils ont dans le cœur et non selon ce qui vient de Dieu.

A la suite, au verset 18 : « Qui donc a assisté au conseil de l'Eternel Pour voir, pour écouter sa parole? Qui a prêté l'oreille à sa parole, qui l'a entendue? » Voilà le véritable prophète, il se tient en présence du conseil de Dieu et entend ce qu’il a à dire. Plus loin, au verset 21 : « Je n'ai point envoyé ces prophètes, et ils ont couru; je ne leur ai point parlé, et ils ont prophétisé. » Les faux prophètes ont bien un message, mais celui-ci ne vient pas de Dieu.

Maintenant, lisez le verset 22 : « S'ils avaient assisté à mon conseil, ils auraient dû faire entendre mes paroles à mon peuple, et les faire revenir de leur mauvaise voie, de la méchanceté de leurs actions. » Dieu demande à un prophète d’assister à son conseil et de délivrer le message de la façon dont il le donne. Voilà la mission d’un prophète.

PROPHETE OU DONNEUR DE PROPHETIE ?

Nombreux sont ceux qui croient qu’un prophète est quelqu’un qui prophétise beaucoup. En fait, la Bible fait une distinction entre le ministère de prophète et le don de prophétie.

Ephésiens 4 :11 déclare que Christ donne le ministère de prophète. Ce ministère est essentiellement une extension du ministère de Christ lui-même en tant que prophète lorsqu’il a séjourné sur terre. Christ le prophète dans un homme, donne à cet homme un ministère prophétique.

Toutefois, le fait de prophétiser est un don du Saint-Esprit. Nous voyons en 1 Corinthiens 12, que le Saint-Esprit se manifeste au travers d’un croyant par le biais d’un don particulier. Un prophète est une manifestation de la personne de Christ alors que, d’un autre côté, le fait de prophétiser est une manifestation de la personne du Saint-Esprit.

Un homme de Dieu peut avoir un don de ministère authentique, comme celui d’évangéliste ou d’enseignant, sans être baptisé du Saint-Esprit. Nombreux sont ceux qui ont un ministère divinement imparti d’évangéliste et ne sont pas baptisés du Saint-Esprit. Cela me posait un véritable problème jusqu’à ce que je comprenne la différence entre les dons de ministères, qui sont l’extension du ministère de Christ et les dons spirituels, qui sont des manifestations de la personne du Saint-Esprit.

Cette distinction s’applique assurément à la différence entre un prophète et une personne qui prophétise ; le prophète est une œuvre du ministère de Christ et le don de prophétie est une œuvre du Saint-Esprit.

La distinction est mise en exergue en comparant deux affirmations de Paul. En Ephésiens 4 :11, il dit : « … Et il a donné les uns comme … prophètes, » pas tous, seulement quelques uns. Cependant, en 1 Corinthiens 14 :31, Paul dit : « Car vous pouvez tous prophétiser successivement, …. ». Tous peuvent exercer le don de prophétie mais cela ne veut pas dire qu’ils œuvrent dans le ministère de prophètes. Ce ministère n’est donné qu’à quelques-uns au sein du corps de Christ.

En faisant la distinction entre le ministère du corps de Christ et celui du Saint-Esprit, nous ne mettons pas deux personnes de la divinité en opposition mais nous ne faisons que remarquer une différence fondamentale en ce qui concerne la révélation biblique en général.

LA SECURITE DANS LES CHIFFRES

Tout comme pour le ministère d’apôtre, les personnes qui ont le ministère de prophète agissent normalement en équipes.

En 1 Corinthiens 14 :29, Paul dit : « Pour ce qui est des prophètes (pluriel), que deux ou trois parlent, et que les autres (sous entendu, les autres prophètes) jugent. » Paul indique que les prophètes devraient fonctionner en équipe. Aucun homme ne doit agir en dictateur et exiger que son message soit accepté juste parce qu’il dit: « Ainsi parle l’Eternel… » Les autres prophètes ont le droit d’y réagir en disant : « C’est de Dieu » ou « nous ne pouvons pas accepter cela comme étant une parole du Seigneur ». Le ministère du prophète est soumis au jugement (selon le modèle biblique), tout comme le don de prophétie dans le corps de Christ.

Dans le Nouveau Testament au moins 10 prophètes sont mentionnés. Examinons-les et voyons comment ils ont agi. Tout d’abord en Actes 11 :27-30.

En ce temps-là, des prophètes (pluriel) descendirent de Jérusalem à Antioche. L'un deux, nommé Agabus, se leva, et annonça par l'Esprit (révélation directe de la part de Dieu) qu'il y aurait une grande famine sur toute la terre. Elle arriva, en effet, sous Claude. Les disciples résolurent d'envoyer, chacun selon ses moyens, un secours aux frères qui habitaient la Judée. Ils le firent parvenir aux anciens par les mains de Barnabas et de Saul.

Voyons cet incident dans les détails. Un groupe de prophètes, Agabus et au moins deux autres je dirais, est venu de Jérusalem. Agabus a reçu une révélation de la part de Dieu, qu’il a transmise à l’église. Il paraît clair, selon l’ordre de l’église du Nouveau Testament, que les autres prophètes ont ratifié la provenance divine de cette révélation, sinon l’église n’aurait pas agi en conséquence. La multiplicité procure cette garantie. Nous avons donc ici au moins trois prophètes du Nouveau Testament.

Plus loin, en Actes 13 :1, Barnabas, Siméon, Lucius, Manahen et Saul sont appelés « prophètes et docteurs » (les deux ministères sont très proches). Nous avons donc au total au moins huit prophètes dans le Nouveau Testament.

Deux autres sont mentionnés en Actes 15 :32 : « Jude et Silas, qui étaient eux-mêmes prophètes, les exhortèrent et les fortifièrent par plusieurs discours. » Vous remarquerez que l’exhortation fait partie du ministère prophétique. Jusque là nous avons un total d’au moins dix prophètes dans le Nouveau Testament, en comptant Jude et Silas.

L’ESPRIT DE GRACE

Contrairement à la plupart des pensées populaires de notre époque, un prophète n’est pas toujours feu et jugement. Pour illustrer ceci, voyez un incident de la vie de Paul rapporté en Actes 21 :8-11

Nous partîmes le lendemain, et nous arrivâmes à Césarée. Etant entrés dans la maison de Philippe l'évangéliste, qui était l'un des sept, nous logeâmes chez lui. Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient (elles exerçaient le don de prophétie mais n’étaient pas nécessairement prophétesses). Comme nous étions là depuis plusieurs jours, un prophète, nommé Agabus, descendit de Judée, et vint nous trouver. Il prit la ceinture de Paul, se lia les pieds et les mains, et dit: Voici ce que déclare le Saint-Esprit: L'homme à qui appartient cette ceinture, les Juifs le lieront de la même manière à Jérusalem, et le livreront entre les mains des païens.

La plupart des gens auraient attaché Paul et auraient dit : « Paul, voici ce qui va t’arriver ! » Agabus s’est attaché lui-même et a dit « Paul, si tu veux bien l’accepter, voici ce qui va t’arriver ». Le Saint-Esprit est tellement plein de grâce, il n’agit jamais en dictateur.

En cette occasion, Agabus a agi seul,  à part des autres prophètes.  En apparence, cela paraît aller dans le sens contraire de notre principe de pluralité. Cependant, en Actes 20 :22-23, nous lisons que Paul a dit aux anciens de l’église d’Ephèse: « Et maintenant voici, lié par l'Esprit, je vais à Jérusalem, ne sachant pas ce qui m'y arrivera; seulement, de ville en ville, l'Esprit saint m'avertit que des liens et des tribulations m'attendent. » En chaque endroit que Paul avait visité, le Saint-Esprit avait témoigné, au travers de chrétiens, que des liens l’attendaient à Jérusalem. Par conséquent, lorsqu’Agabus lui a donné cette révélation, elle n’était pas entièrement nouvelle pour lui, elle ne faisait que confirmer ce qui lui avait été dit de nombreuses fois déjà.

Permettez-moi de vous exprimer cela sous la forme d’un avertissement solennel : ne laissez jamais personne vous dicter vos actions sous le prétexte d’une révélation qui lui a été donnée personnellement. J’ai vu des vies, des familles et des églises démolies par des révélations directives qui n’avaient été ni testées, ni confirmées de manière adéquate par les gens qui les avaient suivies. Pour ma part, je pense que c’est l’un des problèmes les plus sérieux qui affectent l’Eglise d’aujourd’hui.


Source : http://www.derekprince.fr/

 





















Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter