Celui qui calomnie en secret son prochain, Je le réduirai au silence (dit l'Eternel). Psaume 101: 5
  • ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Clouez les couleurs au mat
de CHARLES STUDD
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
La discipline de Dieu (1)
2 Samuel 7.14
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Le programme quotidien de l'intercesseur - Partie 2 / FRANCK ALEXANDRE
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Célébrer la gloire de Sa grâce
de GERALD FRUHINSHOLZ
La Grâce, le don de Dieu pour tout homme... L’élection, la réponse à la Grâce...




En Lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irréprochables…

Alors que nous discernons les dangers d’une religion totalitaire, et d’un Humanisme sans Dieu, rappelons-nous QUI nous servons et adorons : un Dieu souverain et transcendant, un Dieu de grâce et d’amour sans limite.

Relisons Ephésiens 1:3-14 résumant le but de notre  »élection » (mentionné 3 fois) : « Célébrer Sa gloire, la gloire de la grâce de Dieu », en étant le témoin vivant de ce Dieu incomparable qui répand Sa grâce et Son amour, et s’est constitué une « assemblée d’élus » pour être une bénédiction sur la terre, une armée de  »héros » pour défendre Son nom.

 

La Grâce, le don de Dieu pour tout homme

La grâce ne se mérite pas, elle est offerte souverainement, elle est donnée à quiconque, pour le salut de tout homme. C’est le don de Dieu.

Bien sûr, l’homme est libre de refuser le don de Dieu ! Nous avons le choix de croire ou non : « C’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes oeuvres, que Dieu a préparées d’avance, afin que nous les pratiquions » – Eph 2 :8-10

 

L’élection, la réponse à la Grâce

Dieu dit que nous sommes élus, choisis depuis toujours ! Ca, c’est un vrai mystère. Dieu connait nos réponses avant que nous les formulions.

Ephésiens 1 :4 : « En Lui, Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irréprochables ».

Israël est le peuple élu par excellence : « Car tu es un peuple saint (‘am qadosh), pour l’Eternel ton Dieu ; l’Eternel ton Dieu t’a choisi, pour que tu sois pour Lui un peuple qui Lui appartienne (‘am segoula) en propre, d’entre tous les peuples qui sont sur la surface de la terre » – Deut 7 :6-8.

De là, on dit que le peuple juif est le peuple élu, ou littéralement, peuple choisi.

Israël a un statut à part ; d’un côté, il y a Israël, de l’autre, les nations (Deut 32 :8-9)

Dieu est-il injuste ? C’est une question difficile. L’élection pose un problème pour l’homme naturel.


Nous concernant, concernant les nations dans la Nouvelle Alliance, Dieu dit aussi que nous sommes choisis… afin que nous soyons saints et irréprochables. Est-il possible d’être « saint et sans défaut » ?… Humainement, c’est impossible ; selon Dieu, oui, car Il nous voit « en Christ » qui, LUI, est « l’Agneau sans défaut ».

Et l’homme, a-t-il le choix ? – Oui, l’homme a le choix de refuser la grâce, et donc l’élection.

Une définition de l’Election : c’est la réponse de l’homme à la main tendue de Dieu.

« Saints et irréprochables »


Ces qualités exigées peuvent nous décourager ! Cela voudrait dire que Dieu place la barre très haut ; n’est-ce pas un peu désespérant ? Un homme sans défaut, cela n’existe pas !

Un bon exemple : la Bible dit que David était un homme « selon le cœur de Dieu ». Or, David était loin d’être parfait, sans défaut !


Donc, cherchons la signification des mots, selon la pensée hébraïque :

– Saint vient de qadosh. Israël est loin d’être saint, mais il est qadosh. Cela signifie « mis à part, spécial ».

– Irréprochable, c’est le mot qui correspond à tamim en hébreu (1), qui signifie « intègre, droit, loyal ».

Dieu nous aime tel que nous sommes, avec nos faiblesses et nos défauts ! Mais il connait notre cœur, et il recherche en nous un caractère, qu’Il peut modeler, transformer.


Est-ce que Dieu a excusé les faiblesses de David ? – Non ! David a payé les conséquences de ses actes, ayant commis à la fois l’adultère et le meurtre. Pourtant David a eu la capacité de se repentir (c’est une grande qualité), et Dieu lui a pardonné. David a su changer et retrouver la vision initiale.

Pour de bonnes œuvres que Dieu a préparées d’avance.


On a tous « de bonnes œuvres » devant nous. On doit porter du fruit. Le Seigneur ne nous a pas appelés ‘’pour nos beaux yeux’’ ou parce que nous sommes meilleurs que d’autres. Il attend de nous un vrai service, et surtout que nous LUI fassions honneur, que nous soyions dans notre vie  »un culte à Sa gloire ». Là, Dieu peut nous utiliser, pour les « bonnes oeuvres qu’Il a prévues d’avance ».


Question : Quelles étaient les bonnes œuvres du Brigand mort sur la croix ?…

En fait, il a répondu à la grâce offerte par Dieu, et il est mort. Quel est le fruit de son « Election » ?

– On parle encore aujourd’hui du brigand sur la croix. Il est l’exemple donné par Dieu pour dire que jusqu’au bout, il y a de l’espoir ! Voilà ses ‘’bonnes œuvres’’.

Généralement, on n’est pas conscient des « bonnes œuvres » – Dieu se glorifie au travers de nous.


Quelles sont les qualités que Dieu demande ?

L’obéissance, l’humilité et la droiture – a contrario, Dieu ne supporte ni la désobéissance, ni l’orgueil, ni l’hypocrisie (rappelons-nous Saül – 1 Sam 15 :22)

Par la suite, le courage, la détermination, et la crainte de l’Eternel viennent naturellement : recevant l’amour de Dieu, je deviens courageux, fort, et je défends le nom et l’honneur de Dieu.

En fait, Dieu choisit souvent des hommes et femmes qui ne sont pas meilleurs que d’autres, qui n’ont pas une grande confiance en eux-mêmes, mais… Dieu se glorifie dans les faiblesses.


Voyons quelques héros de la foi :

Moïse ne savait pas parler, il n’avait aucune assurance en lui, il regimbait à l’appel de Dieu. Et il est devenu un vrai dirigeant (melekh), conduisant tout un peuple dans le désert pendant 40 ans.

– Gédéon se cachait, il avait peur et n’avait aucune confiance en lui. Mais Dieu l’a choisi pour vaincre les Madianites. Et l’ange de l’Eternel lui a dit : « L’Eternel est avec toi, vaillant héros ! »

David était tellement petit qu’on l’avait presque oublié dans la famille d’Isaïe ; « il fait paître les brebis, il ne peut pas être un roi ». 1 Sam 16 :7 : « l’Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur ».

David avait en plus de son courage, la jalousie (du nom) de Dieu ! « Qui est donc cet incirconcis, pour insulter l’armée du Dieu vivant ? » (1Sam 17 :26). Soyons comme David !

Pierre ne se sentait absolument pas qualifié, se considérant comme lâche ; il devint le premier grand apôtre et prédicateur de l’Eglise primitive.

Paul, se considérait comme un avorton (1Cor 15:8), et indigne du choix de Dieu pour sa vie ; il devint le grand missionnaire des nations.


Dieu fait de nous des « héros » !

Dieu compte sur nous ! L’élection fait de nous des responsables : il nous appartient d’être à la fois des disciples et des témoins de l’amour de Dieu, avec courage. Dieu nous rend capables, et même si nous sommes infidèles, nous savons que Lui, Il est fidèle ! Ne décevons pas le Seigneur ! Il compte sur nous. Soyons les champions de Dieu !

En ce début d’année, rappelons-nous le désir de l’Eternel : Dieu compte sur SON Eglise pour combattre les ténèbres, et être une lumière là où nous sommes. Dieu vomit la tiédeur et la religiosité, Il nous aime comme « ayant du zèle, et fervents d’Esprit » (Rom 12 :11).

Ajoutons nos noms sur la liste des héros de Hébreux 11…

« Je puis tout par Celui qui me fortifie ! » (Phil 4 :13)

(1) Jacob était tam (Gen 25:27), comme Job (1:1) qui était intègre et juste (tam ve tsadik). Or, dans la version Segond, Jacob est : « tranquille sous les tentes ». Voilà la mauvaise image que nous avons de Jacob : un homme oisif dans les jupes de sa mère (sans compter l’image du Jacob menteur et rusé), alors que vivre sous la tente signifie dans la pensée hébraïque « étudier la Torah ». En vérité, Jacob était un homme intègre et craignant Dieu. Cette mauvaise image de Jacob a été source d’antisémitisme, d’une manière générale, pour le peuple juif, jusqu’à nos jours.

 

Pasteur Gérard Fruhinsholz

 

Source : https://michelledastier.com

 

 


Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter