• ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Que signifie accepter Christ partie 1
de AIDEN WILSON TOZER
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Une vie livrée
1 Jean 4:17
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Inviter un jeune homme à une vie de sacrifice / PAUL WASHER
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Choisis la vie
de DIVERS AUTEURS
Adam et Eve ont choisi le péché, Dieu a choisi de nous donner son Fils afin que nous puissions faire le plus merveilleux choix de notre vie : accepter Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur.



La vie de l’homme consiste en une succession de choix. Dès votre plus jeune âge, vous choisissez vos amis, votre orientation professionnelle, votre conjoint ; vous choisissez le prénom de vos enfants, vous décidez d’acheter une voiture, de trouver un travail ou d’en changer, de partir en vacances…

 

J’ose à peine imaginer comment serait notre quotidien si nous n’avions pas cette possibilité de faire des choix. En réalité, nous ne différerions en rien d’un robot, car même les animaux ont la capacité de choisir.

 

Pouvoir prendre des décisions et faire des choix est une liberté, un privilège que Dieu nous a donné. C’est la possibilité de : « Faire des comparaisons entre plusieurs choses, exercer son jugement, user de son goût, etc., pour prendre, adopter quelque chose de préférence à quelque chose d’autre ».

 

Nos choix sont influencés par différents facteurs : notre personnalité, nos goûts, notre éducation, notre culture, une pression extérieure…

 

Il y a des choix qui n’ont pas réellement d’incidence comme de décider quelle sera la couleur de notre prochain véhicule, mais pour d’autres il est question de notre éternité.

 

 

« J’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’Éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t’attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c’est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’Éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob » Deutéronome 30 : 19-20.

 

 

Le premier choix

 

« L’Éternel Dieu prit l’homme, et le plaça dans le jardin d’Éden pour le cultiver et pour le garder » Genèse 2 : 15.

 

 Il est probable que le premier choix d’Adam fut de songer à la façon dont il allait cultiver et garder le jardin d’Eden. Cette image est très parlante, car au-delà d’un jardin physique, il symbolisait son intimité avec le Seigneur. Adam avait deux missions : le cultiver (Jn. 15 : 4), c’est-à-dire faire en sorte qu’il produise du fruit ;  et le garder (Pr. 4 : 23), autrement dit veiller à ce que les animaux ne détruisent pas la production. Dans les deux cas, il était question d’assurer une pérennité.

 

Force est de constater qu’il faillit dans les missions confiées puisque : « L’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden, pour qu’il cultivât la terre, d’où il avait été pris » (Ge. 3 : 23). Lui qui avait le privilège de cultiver à la source d’un jardin si fertile, devait maintenant se résoudre à travailler à la sueur de son front » (Ge. 3 : 17).

 

Nous aussi nous devons cultiver notre relation avec le Seigneur. De même qu’un jardin nécessite un entretien, il est primordial de veiller à ce que notre cœur soit totalement dédié à Jésus-Christ. Comment me direz-vous ? En étant arrosé par l’eau de la Parole, en prenant soin de déraciner les mauvaises herbes, les ronces… Laissez-moi simplement vous donner une image. Il y a quelques semaines j’étais au Portugal, en pleine nature, où de nombreux terrains sont cultivés par les habitants de la région. J’ai constaté, au milieu d’une nature automnale, de magnifiques étendues de verdure. Une verdure que je n’avais jamais vu auparavant ! C’est alors que j’ai réalisé la raison de cette beauté qui s’offrait devant moi : les courants d’eaux. Un verset a ainsi pris tout son sens en moi :

« Heureux l’homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s’arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s’assied pas en compagnie des moqueurs, Mais qui trouve son plaisir dans la loi de l’Éternel, Et qui la médite jour et nuit! Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, Qui donne son fruit en sa saison, Et dont le feuillage ne se flétrit point: Tout ce qu’il fait lui réussit » Psaumes 1 : 1-3.

 

Il est important de ne pas négliger le fait que chaque choix, chaque décision que nous prenons auront des conséquences et des répercussions sur nous-mêmes, mais également sur les générations futures. Pythagore disait très justement que « Les maux qui dévorent les hommes sont le fruit de leurs choix ».

 

Trop souvent nous pleurons sur notre sort alors que notre situation n’est que le résultat de mauvaises décisions que nous avons prises.

 

 En nous laissant le choix, Dieu nous place face à nos responsabilités. Néanmoins, il nous a clairement fait connaître sa volonté.

 

« Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d’avec les ténèbres » Genèse 1 : 4.

 

« Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification; c’est que vous vous absteniez de l’impudicité; c’est que chacun de vous sache posséder son corps dans la sainteté et l’honnêteté, sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu; c’est que personne n’use envers son frère de fraude et de cupidité dans les affaires, parce que le Seigneur tire vengeance de toutes ces choses, comme nous vous l’avons déjà dit et attesté. Car Dieu ne nous a pas appelés à l’impureté, mais à la sanctification » 1 Thessaloniciens 4 : 4-7.

 

Adam et Eve ont choisi le péché, Dieu a choisi de nous donner son fils afin que nous puissions faire le plus merveilleux choix de notre vie : accepter Jésus-Christ comme notre Seigneur et Sauveur.

 

Il ne s’agit pas d’une confession du bout des lèvres, mais d’un engagement. Parce que j’ai choisi Jésus dans ma vie, je renonce au péché, je renonce à moi-même, je renonce à ce monde, à son idéologie et à ses convoitises. Je choisis d’aller à contre-courant orientée par l’Esprit de Dieu, j’accepte le rejet, la solitude, l’incompréhension, la persécution, j’accepte que l’on se moque de moi et que l’on me haïsse.

 

Je choisis la chaleur de sa présence, l’amour qui découle de sa personne, la paix qui émane de chaque parole qu’il prononce. J’ai l’assurance qu’en Lui se trouve le meilleur pour moi. Je choisis de le louer dans les bons et les moments difficiles. Je choisis de l’aimer et de persévérer. Mais surtout je choisis de passer mon éternité à ses côtés.

 

Jennifer

 

Source :www.lesdokimos.org 

 

Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter