Fortifie–toi seulement et aie bon courage, en agissant fidèlement selon toute la loi que Moïse, mon serviteur, t’a prescrite ; ne t’en détourne ni à droite ni à gauche, afin de réussir dans tout ce que tu entreprendras. Josué 1:7
  • ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Le Ministère de Sentinelle
de CHIP BROGDEN
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Où en es-tu?
Esaïe 40:26
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Faim de Dieu / PAULO JUNIOR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Le jeûne biblique (ch. 1 et 2)
de DIVERS AUTEURS
Le Nouveau Testament donne le témoignage continu de l’importance du jeûne et de la prière, aussi bien dans la vie et les enseignements de Jésus que dans celle des premiers disciples.


Le jeûne biblique (ch. 1 et 2)

 

par R. Flory

 

La brochure de R. Flory est épuisée. En attendant qu’une réédition ait lieu, le SARMENT publie ici l’intégralité de cet enseignement (en plusieurs chapitres) d’une importance capitale pour le chrétien et pour une vie spirituelle digne de ce nom. Si une réédition vient à être relancée, le site ne publiera que des extraits.

 

CHAPITRE 1

Le jeûne dans l’Ancien Testament

L’Ancien Testament nous enseigne que Dieu accorde la même importance au jeûne et à la prière. Nous y voyons également que, lorsque la prière était accompagnée d’un jeûne sincère, Dieu se manifestait avec puissance en réponse à ces prières.

CHAPITRE 1

Le jeûne dans l’Ancien Testament

L’Ancien Testament nous enseigne que Dieu accorde la même importance au jeûne et à la prière. Nous y voyons également que, lorsque la prière était accompagnée d’un jeûne sincère, Dieu se manifestait avec puissance en réponse à ces prières.

MOÏSE

Dans le chapitre 19 du Deutéronome, nous avons un exemple important du jeûne. Moïse jeûna pour la seconde fois quarante jours et quarante nuits. La première occasion d’un jeûne prolongé lui fut donnée lorsqu’il était sur la montagne avec Dieu et qu’il reçut les deux tables de la Loi. Dans le récit auquel nous nous référons, il est descendu de la montagne avec les tables de la Loi et a découvert Israël en rébellion contre Dieu, adorant un veau d’or. Moïse détruisit cette idole. Il implora Dieu afin qu’il ne détruisît pas son peuple, à qui il avait pourtant déclaré qu’il allait le détruire. Moïse n’avait aucune promesse sur laquelle baser sa demande de grâce. Au contraire, il avait un ordre clair de ne pas intercéder en demandant miséricorde pour le peuple d’Israël. L’Éternel répondit en disant : «Laisse-moi !». C’était une réponse aux impertinences de Moïse qui défendit sa cause pendant quarante jours avec insistance. Finalement, l’Éternel céda. Notez le moyen par lequel cet homme de Dieu obtint cet exaucement : le jeûne avec la prière. Voilà ce que des millions de chrétiens refusent de pratiquer aujourd’hui.

ESDRAS

Dans le chapitre 8 d’Esdras, nous voyons le peuple de Dieu utiliser le jeûne pour faire agir la main puissante de l’Éternel en sa faveur. Esdras, choisi de Dieu pour diriger le retour de captivité du peuple d’Israël, avait rassemblé environ 40 000 hommes, femmes et enfants auxquels le roi de Babylone avait donné des richesses en grand nombre pour les aider à reconstruire la ville de Jérusalem. Confrontés avec le terrible désert infesté de bandits et de voleurs, complètement désarmés, que pouvaient-ils faire ? Immédiatement, ils revinrent à l’usage des méthodes que leurs pères avaient utilisé avec tant de succès. Ils décrétèrent une période de jeûne. Ils jeûnèrent sincèrement, et la puissance de Dieu se répandit parmi eux, les rendant capables d’arriver sains et saufs à destination. Le Dieu d’aujourd’hui n’est-il pas le Même que celui qui guida et protégea les Israélites pendant leur voyage pour reconstruire leur capitale détruite ? Qui pourra raconter ou imaginer les merveilleux réveils spirituels qui auraient lieu, les conversions des âmes, l’étendue du pouvoir de Dieu disponible pour ces jours-là, si son peuple pratiquait avec fidélité cette méthode biblique ?

NÉHÉMIE

Dans le premier chapitre de Néhémie, nous trouvons cet homme priant et jeûnant pour les murs détruits de sa ville. Comme résultat de sa prière et de son jeûne, Dieu influença le cœur du roi pour lequel Néhémie travaillait. Le roi l’envoya à Jérusalem pour superviser la reconstruction des murs. Cet homme obtint également la réponse de Dieu par le moyen du jeûne.

ESTHER

Dans le livre d’Esther, nous apprenons que le roi, sans savoir qu’Esther était juive, avait choisi cette belle femme pour être la reine de son royaume. En ce temps-là, Haman, qui haïssait les juifs, obtint du roi un décret pour leur extermination du royaume. Mardochée, parent et gardien de la reine, pensait que le rang d’Esther lui permettrait d’intercéder facilement auprès du roi concernant le décret fatal. Mais la reine ne voulait pas se présenter au roi sans avoir été appelée. Mardochée lui répondit qu’elle allait mourir de toute façon quand arriverait le jour fatal de l’application du décret. Les bourreaux se rendraient compte qu’elle aussi était juive, et par conséquent elle serait incluse dans le massacre. Recevant cette réponse, Esther répliqua :«Va, rassemble tous les juifs qui se trouvent à Suze, et jeûnez pour moi, sans manger ni boire pendant trois jours, ni la nuit, ni le jour. Moi aussi je jeûnerais de même avec mes servantes, puis j’entrerai chez le roi malgré la loi; et si je dois périr, je périrai» (Esther 4/16). Le résultat de ce jeûne général des juifs fut que Dieu toucha le cœur du roi et fit trouver grâce à Esther devant le roi. Il lui remit en mémoire les services de Mardochée. Le roi envoya à la potence Haman, l’instigateur du complot. Tous les juifs furent délivrés du décret diabolique. Comment cela arriva-t-il ? En jeûnant.

JOÊL

Dans le livre de Joël, le prophète affirme que, lorsque les temps sont désespérés, Dieu lui-même exhorte son peuple à chercher son aide et la manière de le faire : «Maintenant encore, dit l’Éternel, revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes, avec des pleurs et de lamentations ! Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et revenez à l’Éternel votre Dieu; car il est compatissant et miséricordieux, lent à la colère et riche en bonté, et il se repent des maux qu’il envoie» (Joël 2/12). N’est-il pas vrai que les temps difficiles affrontés par le peuple de Dieu ces dernières années auraient pu se terminer en réveils spirituels fervents, si cette méthode biblique avait été suivie ?

JONAS

Durant les jours du prophète Jonas, le roi et tout le peuple de la ville de Ninive se repentirent à cause de la prédication de Jonas; ils jeûnèrent pour obtenir l’intervention de Dieu en leur faveur. Dieu répondit à leurs prières et sauva la ville entière.

 

CHAPITRE 2

Le jeûne dans le Nouveau Testament

Le Nouveau Testament donne le témoignage continu de l’importance du jeûne et de la prière, aussi bien dans la vie et les enseignements de Jésus que dans celle des premiers disciples. Jésus commença son ministère par quarante jours de jeûne et de prière. Durant cette période, il fut attaqué par l’ennemi de nos âmes, le diable. Jésus fut assailli et tenté férocement dans les trois domaines que nous devons vaincre : la chair, le monde et le diable. Notez que Jésus se prépara à l’attaque dans ces trois domaines en jeûnant et en priant. Et ensuite, Jésus utilisa la Parole écrite de Dieu et vainquit dans ces trois domaines de tentation dans cet ordre : la chair, le monde et le diable. De nombreux chrétiens vivent des semaines et jusqu’à des mois dans l’oppression. Toute oppression spirituelle est causée par des esprits démoniaques. Jésus affirma que la libération de certains types de démons arrive seulement au moyen du jeûne et de la prière (Matthieu 17/21). Non seulement la prière, mais la prière et le jeûne. Le jeûne sert à élever votre foi à un niveau tel que Dieu puisse agir à travers vous comme il ne pouvait le faire d’une autre manière. Certains chrétiens préfèrent rester sous le talon de l’oppresseur plutôt que d’obéir au Christ en jeûnant et en priant, jusqu’à ce que le pouvoir de l’oppresseur soit détruit. Beaucoup, craignant d’être intimidés et ridiculisés par quelques pasteurs et parents, refusent de craindre le Seigneur et ses commandements.

Certaines personnes disent : «Je jeûnerai quand Dieu m’y poussera». De même, elles prient quand Dieu «le leur impose», et leur vie spirituelle est un témoignage vivant de leur incrédulité et de leur désordre. Elles n’attendent pas que Dieu «les pousse» pour aller manger ou dormir. Elles mangent trois fois par jour, et à heures fixes ! Dieu attend que nous ayons nos vies ordonnées, et il attend que nos vies spirituelles soient également ordonnées. L’histoire de l’Église nous relate que les chrétiens des premiers siècles conduisirent véritablement l’Église avec des périodes de jeûne. Dans Actes 13/2, cinq personnes priaient le Seigneur et jeûnaient, lorsque l’Esprit Saint dit : «Mettez-moi à part Barnabas et Saul pour l’œuvre à laquelle je les ai appelés. Alors, (la Bible ne nous dit pas si c’était des jours ou des semaines plus tard) ayant jeûné et prié, ils leur imposèrent les mains, et les laissèrent partir. Barnabas et Saul, envoyés par le Saint-Esprit».

Durant les deux premiers siècles, les chrétiens jeûnèrent régulièrement deux jours par semaine, les mardis et vendredis. Quelle vie jaillirait du corps de Christ aujourd’hui, si tous les chrétiens sincères unissaient leurs cœurs dans le monde entier, en priant pour un réveil spirituel mondial et pour le salut des âmes perdues ! Chacun de nous est responsable de cet exercice spirituel.

Source : www.lesarment.com/

 

Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter