Moïse... refusa d'être appelé fils de la fille de Pharaon... Estimant l'opprobre de Christ comme un trésor plus grand que les richesses de l'Égypte. Hébreux 11:24,26
Vidéo du jour
M'aimes-tu ? | NICOLAS SALAFRANQUE | Résumé
Enseignement du jour
Mon Dieu pourvoira | CHIP BROGDEN | Résumé
Édification du jour
Accomplissement des prophéties
CHEMINS DE VIE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
LA PENSEE DU JOUR du 20/02/2021
Retour
L’esprit des Laodicéens

La Manne du Shabbat

Par Jean Weber

(avec autorisation)

 

 

Les chrétiens de l’église de Laodicée disaient «…Je suis riche... et je n’ai besoin de rien…» Apocalypse 3.17.

 

Nous n’irions sans doute pas jusque-là… Quels moyens allons-nous utiliser pour répondre aux nécessités de nos vies et de l’église dans laquelle nous sommes engagés ?

 

Le livre des Actes des apôtres qui nous explique l’attitude des premiers chrétiens est très éloquent sur ce qu’est «l’esprit laodicéen».

 

Reprenons l’attitude de dépendance divine de ces premiers chrétiens :

 

·     «..Tous ceux-ci persévéraient d’un commun accord dans la prière, avec les femmes, et avec Marie, la mère de Jésus et avec ses frères…» Actes 1.14.

 

·     «…Ils élevèrent d’un commun accord leur voix à Dieu, et dirent…» Actes 4.24.

 

·      «…L’assemblée faisait d’instantes prières à Dieu pour lui…» Actes 12.5.

 

·      «…Ayant jeûné et prié, et leur ayant imposé les mains…» Actes 13.3.

 

·     «…Et tous nous accompagnèrent avec femmes et enfants jusque hors de la ville ; et nous étant mis à genoux sur le rivage, nous priâmes…» Actes 21.5.

 

Ces textes de la Bible démontre l’importance, la nécessité du collectif par rapport à l’individuel. Dimension par laquelle nous démontrons que nous avons «besoin» d’être «ensembles»  en communion avec notre Dieu comme nous avons besoin d’être seul avec Lui dans notre chambre. Matthieu 6.6.

 

La prière est, entre autres raisons, l’expression du besoin, de la dépendance et de la foi envers Dieu. Si elle s’arrête la piété s’arrête, l’église devient un «bon club religieux».

 

Dieu ne dirait-il pas à notre génération, comme à ceux de Laodicée, «… Et tu ne te rends pas compte que tu es misérable et pitoyable, que tu es pauvre, aveugle et nu!...» Apocalypse 3.17.

 



 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter