Dieu jugera toute oeuvre, même celles qui ont été accomplies en cachette, les bonnes et les mauvaises. Ecclésiaste 12:14
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
De la relativisation à la perfection (partie 1)
de DIVERS AUTEURS
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Tout pleinement en Christ
Colossiens 2:9-10
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Le discernement spirituel / FRANCK ALEXANDRE
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Dieu Tout Puissant
de DIVERS AUTEURS
Le texte original du cantique "Dieu Tout Puissant" du pasteur Carl Boberg (1859-1940).



Les mots de ce cantique que nous connaissons encore bien sont venus à la suite d'une visite que le Pasteur Carl Boberg (1859-1940) a effectuée dans la campagne, au cours de laquelle il s’est retrouvé dans un violent orage.  Puis tout aussi soudainement l’orage a été suivie d'un soleil clair et brillant, et les chants calmes et doux des oiseaux ont commencé. Cet événement a mis Carl Boberg à genoux en adoration de nôtre Dieu puissant.

Selon un de ses parents nous dira par la suite, il avait simplement écrit une paraphrase du Psaume 8. Le poème d’origine était de neuf couplets… Sa courte version actuelle est tout une autre histoire, mais c’est déjà tellement magnifique….

Sur ses notes il écrit : ce soir, j’ai écrit le poème, «O Magasin Gud». C’est-à-dire «Oh grand Dieu», le poème a simplement coulé dans un ensemble et neuf couplets qui ont été écrits. Il a ensuite mis ses paroles sur une vieille chanson folklorique et le dimanche suivant à l’église il a conclu son message avec ce poème et cette mélodie.


A sa grande surprise, plusieurs années après il était chanté dans d’autres églises…

Le poème:

O Seigneur mon Dieu, quand je suis dans une merveille impressionnante

Considère tous les mondes que Tes mains ont fait,

Je vois les étoiles, j'entends le tonnerre qui roule,

Ta puissance à travers l'univers affiché!

Quand à travers les bois et les clairières de la forêt je me promène

Et j'entends les oiseaux chanter doucement dans les arbres,

Quand je regarde vers le bas de la grandeur des montagnes élevées,

Et j'entends le ruisseau et je sens la douce brise,

Et quand je pense que Dieu, Son Fils qui n'a pas épargné,

L’a envoyé mourir, je peux à peine le prendre ...

Que sur la croix, mon fardeau à porter avec joie,

Il a saigné et est mort pour ôter mon péché!

Quand Christ viendra avec des acclamations,

Et ramenez-moi à la maison, quelle joie remplira mon cœur!

Alors je m'inclinerai dans une humble adoration

Et là proclamera, mon Dieu, combien tu es grand!

Refrain

Puis chante mon âme, mon Dieu Sauveur, à Toi;

Que tu es grand, que tu es grand!

Alors chante mon âme, mon Dieu Sauveur, à Toi;

Que tu es grand, que tu es grand!

Notes recueillîes je ne sais plus où, ni quand !

La version française que nous chantons a été traduite par Hector Arnéra.

Quelques liens pour l’écouter :

https://www.youtube.com/watch?v=bGD-zY1Z7vQ

https://www.youtube.com/watch?v=UUZbnwLc3ro

https://www.youtube.com/watch?v=LsAyAewD5e4 


Transmis par le serviteur de Dieu J. Weber


Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter