Voici ce que je veux repasser dans mon coeur, ce qui me donnera de l'espérance: les bontés de l'Eternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur terme; elles se renouvellent chaque matin. Oh! Que ta fidélité est grande! Lamentations 3:21-23
La vidéo du jour
Jésus-Christ, Seigneur de ma volonté | EMCITV | Résumé
L'enseignement du jour
Je ne reprendrai pas les rênes de ma vie | Ricky Andriamparany | Résumé
L'édification du jour
Suis-je prêt ?
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
L'Eglise des prostituées
de PLEINS FEUX SUR L HEURE JUSTE
Babylone est le titre qui couvre toutes les fausses religions qui prétendent être chrétiennes dans leur contenu. L’influence babylonienne s’est clairement glissée dans l’église, et une grande partie de son rituel est similaire aux rites religieux babyloniens.

Et son influence trompeuse sur les puissants démons de la fin des temps.

Les gens sur terre à l’époque de l’Antéchrist et de la solution finale qui ont rejeté Dieu sont appelés, comme nous l’avons vu, des « habitants de la terre ».  Ils sont devenus totalement sensibles aux influences trompeuses des démons.  La tromperie est totale, et les gens s’émerveilleront avec crainte des choses qu’ils voient, ainsi, ils iront toujours plus loin dans les adorations de l’Antéchrist.

« Et elle séduisait les habitants de la terre par les prodiges qu’il lui était donné d’opérer en présence de la bête, disant aux habitants de la terre de faire une image à la bête qui avait la blessure de l’épée et qui vivait. »  (Apocalypse 13:14)

Il est documenté qu’à travers les âges, les gens ont été facilement séduits par ceux qui prétendaient produire des miracles.  Il semble que plus les gens ignorent et même nient carrément ou se moquent des miracles rapportés dans la Parole de Dieu, plus ils sont facilement séduits par de faux prodiges.  Ce sera le cas à l’époque de la Tribulation.  Les gens nieront Dieu mais saisiront les manifestations démoniaques qui trompent.

Ni Satan ni ses cohortes, les anges déchus, ne peuvent produire des miracles créés par leur propre pouvoir.  Ils n’ont pas ce pouvoir.  Seul Dieu le fait.  Ils peuvent, cependant, manipuler la matière naturelle pour produire des phénomènes que l’humanité perçoit comme une activité miraculeuse.

Les miracles doivent toujours être testés en relation avec leur but et leur fidélité aux Écritures (Ésaïe 8:20).  Les miracles illusoires, prévient la Bible, deviendront de plus en plus manifestes à l’approche du second avènement du Christ.

Encore une fois, Henry Morris écrit :

« Le Seigneur Jésus-Christ a averti : « Car il s’élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; Ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus. » (Matthieu 24:24).  Paul, parlant probablement de ce même faux prophète, dit que « L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers. » (2 Thessaloniciens 2:9).  Ses miracles sont des miracles mensongers, en ce que leur but est d’amener les hommes à « croire au mensonge » (2 Thessaloniciens 2:11) que « l’homme du péché », avec son image « assis dans le temple de Dieu » est, comme il le prétend, vraiment Dieu (2 Thessaloniciens 2:3-4). »

Le Faux Prophète, par l’illusion et les pseudo miracles, réalisera le plus mauvais de tous les plans de Satan pour l’humanité.  De cela jaillira la propre solution finale de l’Antéchrist, une solution qui fera paraître Adolf Hitler doux en comparaison.  Cela aboutira au système religieux prostitué prophétisé dans Apocalypse chapitre 17.

Satan et ses sbires perpétuent la contrefaçon blasphématoire de la Sainte Trinité, comme nous venons de l’examiner.  Maintenant, la méchanceté est portée par ces serviteurs infernaux à un niveau encore plus odieux, lorsqu’ils cherchent à créer la contrefaçon de l’Église produite par Jésus-Christ.

Dieu voit ce système contrefait du mal religieux comme une femme qui est une prostituée.  Le Faux Prophète sera à la tête de ce faux système de culte et désignera tout le monde dans son assemblage pour adorer l’Antéchrist et Satan, qui l’habite au moment où la première bête s’assoit dans le Temple de Dieu à Jérusalem et se déclare Dieu.

« Prostituée », appelée « putain » dans la version du Roi Jacques, désigne une femme qui se prostitue sexuellement.  Dans la prophétie biblique, le terme est appliqué symboliquement à un système de religion qui rejette la vraie doctrine de la Parole de Dieu et se donne totalement à un faux système d’adoration.  Tout comme la véritable Église est connue sous le nom d’Épouse du Christ, la prostituée, comme le montre Apocalypse 17, peut être comparée à la maîtresse de l’Antéchrist.  Elle provient de son père, le diable.

Et l’un des sept anges qui avaient les sept coupes vint, et me parla, en me disant : Viens ici ; Je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur de nombreuses eaux.

« Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai le jugement de la grande prostituée qui est assise sur les grandes eaux.  C’est avec elle que les rois de la terre se sont livrés à l’impudicité, et c’est du vin de son impudicité que les habitants de la terre se sont enivrés.  Et il me transporta en esprit dans un désert.  Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d’écarlate, et parée d’or, de pierres précieuses et de perles.  Elle tenait dans sa main une coupe d’or, remplie d’abominations et des impuretés de sa prostitution.  Sur son front était écrit un nom, un mystère : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre.  Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus.  Et, en la voyant, je fus saisi d’un grand étonnement. » (Révélation 17: 1–6)

Ce système d’églises prostituées sera, comme le croient de nombreux étudiants et enseignants dans les prophéties, constitué d’un mélange éclectique de religions à l’époque de l’Antéchrist et de la solution finale.  Comme le note le Dr Thomas Horn dans sa présentation de conférence virtuelle, ce système religieux, appelé   « Mystère Babylone », est assis à Rome au Vatican selon le disciple Jean et de nombreux érudits catholiques et travaillera de concert avec le régime de l’Antéchrist pour asservir le monde dans tous les domaines de la vie.

Beaucoup croient que le mouvement œcuménique parmi les religions du monde et l’abandon au sein des corps de l’Église Chrétienne des doctrines saines et fondamentales conduisent rapidement le monde vers ce système de prostitution prophétisé.  Le Dr John Walvoord, l’un des grands enseignants bibliques de notre époque, a parlé de cette troublante prophétie biblique pour l’ère des  Tribulations.

La grande prostituée décrite dans ces versets est une représentation de la chrétienté apostate au temps de la fin.  Lorsque la prise de l’Église a eu lieu, tous les vrais croyants ont été pris pour être avec le Seigneur, mais il restait plusieurs milliers de ceux qui ont fait une certaine profession de foi en Christ et ont prétendu être des chrétiens qui n’étaient pas nés de nouveau.  Celles-ci constituaient l’Église apostate qui dominera la scène politiquement et religieusement jusqu’au milieu des sept dernières années avant la seconde venue.

L’apostasie, appelée ici adultère et fornication, se réfère bien sûr à l’infidélité spirituelle, pas à l’adultère physique.  L’Église, dépourvue de toute influence rédemptrice, est maintenant complètement unie au monde et, comme l’indique le passage, travaille main dans la main avec les pouvoirs politiques.

Jean a vu une femme sur une bête de couleur écarlate avec sept têtes et dix cornes.  La bête est évidemment l’empire politique décrit dans 13:1–10.  Le fait qu’elle soit assise sur la bête indique qu’elle travaille avec les bêtes pour atteindre des buts communs, c’est-à-dire l’assujettissement du monde entier à leur autorité, et que le pouvoir politique soutient l’Église apostate.  La femme porte les ornements de la religion cérémonielle dans laquelle le violet et l’écarlate sont proéminents et qui est souvent rehaussée de pierres précieuses. D’après le titre inscrit sur son front, elle est reliée au Mystère de Babylone la Grande.  En se référant à cette identification comme un mystère, parce que sa vérité ultime n’est apprise que par la révélation divine, l’influence de Babylone pour le mal est soutenue dans les Écritures dès Genèse 11 et se poursuit par la révélation de la destruction de la ville dans Apocalypse 18.

Babylone est le titre qui couvre toutes les fausses religions qui prétendent être chrétiennes dans leur contenu.  L’influence babylonienne s’est clairement glissée dans l’église, et une grande partie de son rituel est similaire aux rites religieux babyloniens.

Lorsque Babylone a été introduite dans Genèse 11, son vrai caractère a été révélé comme se rebellant contre Dieu et essayant de construire une tour en reconnaissance de son culte des divinités païennes.  Parce que cela était contraire à la Volonté de Dieu, Il a confondu le langage que les gens utilisaient à ce moment-là afin qu’ils ne puissent pas se comprendre ; Par conséquent, le terme « Babel », qui signifie confusion, s’applique à l’histoire ultérieure de Babylone (Genèse 11:9).

Il faut garder à l’esprit que le terme « Babylone » s’applique à la religion babylonienne ; Cela s’applique également à la ville de Babylone ; Et cela s’applique à l’empire de Babylone.

« Babylone a eu une longue histoire et a atteint une importance considérable à l’époque d’Hammourabi (1726-1686 avant JC)…. »

Dans cette section, cependant, la révélation se concentre sur l’influence religieuse de Babylone.  Parce que la religion de Babylone était sous la forme d’un rite religieux secret dans lequel ils adoraient certaines idoles, il faut une révélation divine pour comprendre complètement ce qu’ils détenaient.  L’épouse de Nimrod, qui était le fondateur de Babylone, dirigeait la religion des mystères, qui caractérisait Babylone.  On lui a donné le nom de Sémiramis et, selon la croyance des adhérents, elle a eu un fils conçu miraculeusement dont le nom était Tammuz.  Il a été décrit comme un sauveur qui remplit la promesse de délivrance donnée à Ève.  C’était, bien sûr, une description satanique qui imprègne les religions païennes.

« … La prophétie concernant Babylone ici ainsi que d’autres allusions à la religion dans le Livre de l’Apocalypse démontrent que l’apostasie aura sa forme finale dans la Grande Tribulation dans l’adoration du chef du monde et de Satan. »

Dans la période de la première moitié des sept années qui ont précédé la seconde venue du Christ, Babylone combinée avec le Romanisme devient une religion mondiale, chrétienne de nom, mais, pas de contenu.  Ceux qui viennent au Christ seront soumis à sa persécution, et la femme est décrite comme « ivre du sang des saints » (Apocalypse 17:6).  L’Église apostate a été sans réserve dans sa persécution de ceux qui ont une vraie foi en Christ.  Ceux qui viendront à Christ à la fin des temps auront le double problème d’éviter le martyre aux mains des dirigeants politiques et aux mains de l’Église apostate.

« … L’un des arguments exceptionnels et convaincants pour adorer la bête est le fait qu’il revient de la mort apparente à la vie, comme recodé dans 13:3.  La référence à l’abîme identifie la maison de Satan et le monde des démons.  Toute la fausse religion trouvée à Babylone est satanique dans son origine et est donc étroitement liée au monde des démons. »

Le but de l’alliance entre la femme et la bête est que les deux recherchent la domination du monde.  Lorsque cela sera finalement réalisé, comme l’indique la fin du chapitre, le pouvoir politique n’aura plus besoin du pouvoir religieux pour le soutenir.

La prostituée

L’ange a montré à Jean la femme parée d’or et de violet et avec un calice d’or dans ses mains alors qu’elle chevauchait la bête de couleur écarlate.  C’était un peu comme celui que Jean et Daniel avant lui avaient vu dans leurs visions. Apparemment, elle représentait tous les empires mondiaux, y compris le dernier, le régime de l’Antéchrist.

L’ange a dit que la femme était « ivre du sang des saints ».  C’est une image horrible !  Telle est la solution finale de l’Antéchrist, de Satan !  Elle sera réalisée sous le système religieux du Faux Prophète au nom de l’Antéchrist, qui sera sans aucun doute habité par Satan.

Des millions et des millions seront martyrisés pour la cause du Christ lorsque la puissance et l’autorité de l’homme de péché seront pleinement exploitées.  Le faux prophète amènera tout le monde à adorer la première bête ou à être décapité.

Cette solution finale sera conçue pour se débarrasser de chaque juif de la planète et de toute personne qui connaîtra le Christ pour le salut pendant cette période du quatrième Reich.  Si cette génération dans laquelle nous vivons s’approche de ce moment, le pire de toute l’histoire humaine, les signaux du Faux Prophète à venir et de l’homme du péché émettent même maintenant leurs avertissements.

Dave Hunt a écrit ce qui suit en considérant la proximité de cette période imminente de troubles sans précédent.

« Le Christ nous avertit dans Matthieu 24 de ne pas être trompés par de faux Christs et de faux prophètes et des signes mensongers et des prodiges.  Paul répète l’avertissement, mais avec une dimension supplémentaire : Se garder d’être trompé en pensant que l’apostasie ne viendra pas.  Ce sera le cas.  Paul ne parlerait sûrement pas de cette manière à moins que dans les derniers jours, l’opinion populaire ne soit de rejeter l’idée d’apostasie au sein de l’église.  Le grave danger sera celui de suivre de faux prophètes qui, avec leurs signes et leurs prodiges, sembleront étayer leur faux enseignement selon lequel le réveil, et non l’apostasie, est à l’ordre du jour.  Paul dit donc : « Ne laissez personne vous tromper en parlant gentiment de réveil : L’apostasie doit venir ou le jour du Seigneur ne peut pas commencer ».

Un mouvement des faux « signes et merveilles »

Ce fait devient plus clair lorsque nous nous référons à d’autres passages de l’Écriture.  La déclaration du Christ concernant les faux signes et les prodiges est clarifiée au fur et à mesure que l’on nous donne des informations supplémentaires sur la nature de l’apostasie.  Les faux signes et les prodiges feront partie intégrante de l’apostasie.  Le départ de la vérité sera dirigé par des faiseurs de miracles apparents et l’illusion sera rendue possible par une emphase dominante sur l’expérience plutôt que sur la doctrine.  Paul dit : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine… » (2 Timothée 4: 3).  Et, le Christ déclare :

« Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ?  N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ?  Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?  Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » (Matthieu 7:22-23)

Ces apostats dont parle le Christ n’ont pas perdu leur salut, ils n’ont jamais été sauvés («Je ne vous ai jamais connus»).  Pourtant, extérieurement, ils semblaient être des dirigeants chrétiens de haut niveau exécutant apparemment des signes et des prodiges au nom du Christ.  Ils n’ont pas quitté l’Église pour devenir athées ou rejoindre une religion non chrétienne.  Ils sont restés dans l’église.  Ils ont même appelé Jésus Seigneur, mais sans vraiment Le connaître. Tragiquement, ils semblaient penser que leur capacité à prophétiser et à accomplir des merveilles prouvait qu’ils Lui appartenaient.  De toute évidence, la doctrine est sortie et l’expérience est là ; Et les signes et les prodiges sont si impressionnants que la doctrine n’a plus d’importance.

Sûrement ceux dont le Christ parle dans Matthieu 7 doivent être les mêmes  « faux Christs et faux prophètes » auxquels il se réfère dans Matthieu 24.  Il est certainement rassurant que les signes et les prodiges que ces faux professeurs sont capables d’accomplir sont apparemment si impressionnants que même les élus eux-mêmes pourraient être séduits par eux s’ils ne recevaient pas le discernement du Saint-Esprit.  Nous pouvons seulement conclure qu’il s’agit de quelque chose de plus qu’une simple supercherie.

Ces prodiges sont soutenus par la puissance de Satan, qu’ils servent involontairement au nom du Seigneur.

Le premier avertissement de Jésus sur les choses à rechercher pour déterminer quand la fin de l’âge viendrait doit être très important pour cette génération si nous sommes dans les derniers des derniers jours de l’Âge de l’Église (l’Âge de la Grâce).

Et, comme il était assis sur la montagne des Oliviers, les disciples vinrent vers lui en privé, disant :

« Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ?  Jésus leur répondit : Prenez garde que personne ne vous séduise.  Car plusieurs viendront sous mon nom, disant : C’est moi qui suis le Christ.  Et ils séduiront beaucoup de gens……..  Plusieurs faux prophètes s’élèveront, et ils séduiront beaucoup de gens.  Et, parce que l’iniquité se sera accrue, la charité du plus grand nombre se refroidira. » (Matthieu 24: 3–5, 11-12)

Avec la prolifération des signes prophétiques indiquant que le stade de la fin des temps est en train d’être mis en place pour l’accomplissement de la prophétie biblique, le Faux Prophète, avec l’homme qui sera l’Antéchrist, doit se cacher quelque part dans les ombres obscures de l’avenir immédiat.

Source: Sky Watch Tv 

Traduit par PLEINSFEUX.ORG

https://pleinsfeux.org

 


Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter