Vidéo du jour
Le v√©ritable amour 1√®re partie | MOHAMED SANOGO | Résumé
Enseignement du jour
Ne pas aimer notre vie jusqu'√† craindre la mort | TRESORSONORE | Résumé
Édification du jour
Le pouvoir
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Le principe du reste (Partie 3)
de CHIP BROGDEN
Le Seigneur se r√©v√®le Lui-m√™me √† nous, quand nous sommes au bout de nous-m√™mes, quand le feu br√Ľle le plus intens√©ment.




¬ę Le feu n'avait eu aucun pouvoir sur le corps de ces hommes. ¬Ľ (Daniel 3:27)

 

Le Livre de Daniel contient des encouragements et des paroles de sagesse pour nous qui sommes préparés pour constituer un Reste de Vainqueurs dans ces Jours qui sont les Derniers. Il recense une succession d'attaques contre le Reste du Seigneur et montre de quelle manière ils ont triomphé de ces attaques et ainsi démontré la prééminence de Christ.

 

 

Nous avons déjà identifié certains principes ici. Revoyons-les brièvement.

 

Premi√®rement, nous constatons que lorsque l'Ensemble √©choue √† maintenir le T√©moignage, le Seigneur suscitera pour Lui-m√™me un Reste - un reliquat de gens comparativement peu nombreux - qui accompliront pleinement la pens√©e initiale du Seigneur pour le compte de l'Ensemble. Ils ne font rien d'autre que d'accomplir l'intention originelle de Dieu. Pour nous, cela semble grandiose et sp√©cial; m√™me le mot ¬ę vainqueur ¬Ľ semble impliquer que nous serions meilleurs que les autres qui sont dans la d√©faite, alors que dans les faits, la vie chr√©tienne normale consiste √† vaincre. L'Eglise enti√®re est, en effet, un reste de gens appel√©s en dehors des nations en vue de porter le T√©moignage de J√©sus. C'est NOTRE appel corporatif, et se contenter de quelque chose de moins que cela est anormal. Mais dans le Livre de l'Apocalypse, nous voyons qu'il y a encore un reste issu du Reste, un groupe de vainqueurs appel√©s √† d√©montrer la pr√©√©minence de Christ au milieu de l'Eglise qui a √©chou√© dans sa responsabilit√© corporative. C'est dans cette situation que nous nous trouvons nous-m√™mes de nos jours.

 

Deuxièmement, nous voyons que chaque fois que le Seigneur cherche à recouvrer Son Témoignage sur la terre en suscitant un Reste, l'Ennemi s'approche pour éprouver la validité de ce témoignage et tente soit de le corrompre par le compromis, soit de le détruire complètement.

 

Troisi√®mement, nous observons que la r√©ponse du Seigneur √† un √©tat de d√©clin consiste √† se r√©v√©ler Lui-m√™me ainsi que Son Dessein √©ternel. Une fois que le Seigneur a √©tabli pour Lui-m√™me un peuple qui repr√©sente Ses int√©r√™ts, Il se mettra alors imm√©diatement en mouvement pour s√©curiser, prot√©ger, enraciner, et fortifier le Reste. Voil√† ce que je d√©sire que nous voyons. Quand nous nous ajustons √† la Pens√©e de Dieu, au Royaume de Dieu, et √† la Volont√© de Dieu en Christ, nous sommes invincibles. C'est le secret de la victoire. Il ne s'agit pas de demander √† Dieu de descendre l√† o√Ļ nous nous trouvons, et de b√©nir notre petit minist√®re ou travail. Pas du tout. Au lieu de cela, nous quittons compl√®tement le terrain sur lequel nous sommes, pour aller sur le terrain du Seigneur. Nous quittons notre position terrestre pour nous mettre en ligne avec les Cieux. Nos yeux s'ouvrent sur ce qu'est le Dessein √©ternel du Seigneur, et nous nous positionnons pour coop√©rer avec LUI. Et quand nous sommes ainsi en conformit√© avec CE Dessein, les Cieux entiers sont mobilis√©s derri√®re nous. Quand notre minist√®re (ou oeuvre) est en harmonie avec ce grand mouvement de Dieu, alors nous ne pouvons pas faire autre chose que vaincre.

 

 

LE PLAN FINAL DE DIEU

 

Nous n'avons tout simplement pas assez de respect pour les merveilleuses énergies de Dieu qui se mettent en mouvement en relation avec la révélation de Son Fils. Nous ne pouvons pas les canaliser pour nos propres fins. Ce serait comme tenter de capturer de la lumière pour la mettre dans un sac en papier. Et c'est ce que nous faisons quand nous poursuivons des choses selon nos propres pensées et conceptions, et demandons à Dieu de s'impliquer personnellement dans nos projets. Il y a une quantité innombrable de ministères, d'oeuvres, et de programmes qui ont été initiés et accomplis dans le Nom de Jésus. Mais parmi tous ces ministères, oeuvres, et programmes, rares sont ceux qui sont réellement conformes à la Volonté universelle de Dieu. Ils n'ont pas en vue l'Objectif de Dieu. Leur travail répond à un besoin, mais ils n'ont pas conscience du Besoin de Dieu; leur oeuvre a un objectif, mais ils n'ont pas en vue le But éternel de Dieu. Il semble qu'il y en ait peu qui soient en harmonie avec le Plan éternel de Dieu.

 

Le ¬ę culte de l'√©glise ¬Ľ n'est pas en fait un culte pour le Seigneur, mais il est plut√īt fait pour nous-m√™mes. Ce n'est pas tant le culte qui me pose probl√®me, mais le fait qu'il soit d√©connect√© du Plan ultime de Dieu. En adoptant la perspective des Cieux, je regarde d'en-haut tous ces services dans les √©glises, ces rassemblements et ces r√©unions et que vois-je? Je vois de petits ¬ę ouragans pleins d'activit√©s ¬Ľ, tournant en rond, d√©connect√©s les uns des autres, et pire, n'ayant aucun rapport avec la Pens√©e de Dieu. C'est juste une succession ininterrompue de cultes, de rassemblements et de r√©unions qui n'accomplissent aucun autre projet que le leur. Cela fait beaucoup de vent et de bruit, mais tout cela ne m√®ne nulle part.

 

O√Ļ se situe le probl√®me ici? Le probl√®me est que nous avons perdu le sens de la Finalit√©. La plupart des chr√©tiens ne comprennent pas la signification de la ¬ę pr√©√©minence ¬Ľ, et m√™me ceux qui la comprennent trouvent difficile de faire le lien avec le Dessein de Dieu pour Christ, ou m√™me de comprendre les ramifications d'une telle pr√©√©minence sur nous, l'Eglise, le monde et la cr√©ation toute enti√®re. Il ne s'agit pas d'une critique, c'est juste une constatation. Leur vision ne va pas plus loin, ne p√©n√®tre pas plus profond, que leur propre petit monde. L'objet total de leur foi est de rendre les choses plus supportables pour eux ici sur terre. Dieu n'est l√† que pour les sauver, les gu√©rir, et pourvoir √† leurs besoins. Le Ciel n'est qu'un sujet de cantique, un endroit que l'on attend avec impatience, mais ce n'est pas une r√©alit√© pr√©sente et l'objet de notre affection ici et maintenant, ou quelque chose √† d√©montrer et √† mettre en √©vidence au-dessus de la ¬ę r√©alit√© ¬Ľ terrestre. Pour eux, l'Eglise n'existe que pour les mener d'une semaine d√©pourvue de sens √† une autre. Les minist√®res n'existent que pour les regonfler et les maintenir debout.

 

Nous sommes touch√©s de fa√ßon chronique par une perception r√©ductrice des choses. Notre Dieu est trop petit, notre J√©sus est trop petit, notre perception du Ciel est trop petite, notre id√©e de l'Eglise est trop petite, notre conception de la marche √† la suite de J√©sus est trop petite. Sans une vision, nous sommes un peuple faible, petit, insignifiant. Que Dieu nous donne la r√©v√©lation de Christ! Oh Dieu, donne-nous cette vision de Lui! Si nous sommes √©clair√©s pour le voir Lui, alors nous ne pourrons plus rester petits. Il est la r√©ponse de Dieu √† la petitesse. Ce T√©moignage est une chose qui d√©truit les fronti√®res, une chose qui √©clipse le reste, une chose qui grandit et se r√©pand: ¬ę A l'accroissement de son empire, et √† la paix, il n'y aura pas de fin ¬Ľ - (Esaie 9:7a). Non seulement il n'y aura pas de fin √† Son Royaume, mais il n'y aura pas de fin √† SON ACCROISSEMENT! Oh Dieu, nous ne pouvons pas sonder cela! Nous ne pouvons pas le comprendre! Cela ne peut √™tre contenu! On ne peut pas le prendre et l'int√©grer dans notre programme. Nous avons √† trouver la fa√ßon de s'int√©grer en elle, et ne pas essayer de faire le contraire.

 

 

LE PLAN DE L'ENNEMI

 

Dans le troisième chapitre de Daniel, nous voyons le troisième assaut contre le Reste, et nous sommes immédiatement confrontés avec l'esprit de l'Antichrist. Juste à cet endroit, dans la plaine de Dura, au milieu de Babylone, se trouve une statue en or haute de soixante coudées et large de six coudées. Bien, voici ce nombre six qui représente l'homme, et voilà une image élevée par l'homme, et un décret pris par un homme selon lequel tous les hommes doivent l'adorer, ou mourir.

 

Oh oui, nous pensions que Nebucadnetsar aurait appris quelque chose de son r√™ve et de son interpr√©tation, n'est-ce pas? Mais non, il est aussi mauvais qu'avant, toujours aussi √©gocentrique. La v√©rit√© pour lui n'√©tait qu'une chose lui permettant de satisfaire son app√©tit de connaissance sur ce qu'il ignorait. Il ne la conna√ģt toujours pas. Il ne sera pas chang√© par elle. Le co√Ľt est trop √©lev√©. Il n'est qu'un pauvre pion stupide entre les mains des T√©n√®bres, aveugl√© par son propre orgueil et son ambition √©go√Įste.

 

O√Ļ se trouve Daniel pendant cette crise? Nous ne le savons pas. Il n'est pas mentionn√© dans ce r√©cit, il √©tait peut √™tre occup√© ailleurs par les affaires du roi. Quel moment opportun pour les T√©n√®bres de venir et de tenter de prendre le dessus sur Hanania, Mischael, et Azaria. L'Ennemi est d√©sesp√©r√© car il n'a pas pu les √©liminer lors des premi√®res tentatives, alors maintenant il les attaque au grand jour et les d√©fie √† travers une √©preuve qui semble insurmontable. S'ils se prosternent et adorent la statue, alors l'Ennemi aura gagn√©; et s'ils refusent de se prosterner et d'adorer, alors ils seront jet√©s dans la fournaise ardente, et l'Ennemi aura encore gagn√©. Dans tous les cas, l'Ennemi aura obtenu ce qu'il veut. Il semble qu'il n'y ait aucun moyen d'y √©chapper.

 

Maintenant comment r√©agirions-nous face √† cette situation? Si Babylone repr√©sente l'antichrist spirituel oeuvrant dans le syst√®me mondain d'aujourd'hui, alors puis-je dire que la statue en or de 60 par 6 r√©clame encore que nous nous prosternions devant elle. On y est confront√©s tous les jours et elle r√©clame que nous lui rendions hommage. Il en est ainsi, c'est clair comme le jour, et la chose la plus facile dans le monde est de se prosterner devant elle - de lui donner un peu, de se compromettre un peu, de se laisser aller dans ce domaine, de ne pas √™tre si strict sur ceci ou cela, et ainsi de suite. On entend tout le temps cette petite musique, et elle semble si vraie, si fond√©e. De plus, tout le monde fait ainsi! M√™me les autres ¬ę chr√©tiens ¬Ľ agissent ainsi, alors pourquoi pas nous?

 

 

LA TENTATION

 

Qu'est-ce que La tentation? Si nous prenons les mille et une petites tentations et que nous les assemblons ensemble, vers quel but tentent-elles de nous amener? Y a-t-Il un objectif prépondérant dans toutes ces tentations variées qui nous assaillent? Je crois qu'il y en a un, et je crois qu'il peut être résumé dans ce seul passage de l'Ecriture:

 

¬ę Petits enfants, gardez-vous des idoles (1 Jean 5:21). ¬Ľ

 

Ce verset semble totalement hors sujet dans la premi√®re √©p√ģtre de Jean, et il conclut une si belle lettre dans un climat bien diff√©rent, mais c'est r√©ellement une fin tr√®s appropri√©e. Jean est l'ap√ītre du T√©moignage, et il a recens√© pour nous tout ce qui constitue pr√©cis√©ment un Vainqueur. Mais soulignons cela de fa√ßon plus √©vidente en utilisant la Bible Amplifi√©e:

 

¬ę Petits enfants, gardez-vous des idoles (faux dieux) - [de chaque chose et toute chose qui occuperait dans votre coeur la place d√©volue √† Dieu, de tout type de substitut de Christ qui prendrait la premi√®re place dans votre vie]. ¬Ľ

 

Alors, que dit-il? D'un c√īt√©, vous avez le Dessein Ultime de Dieu qui dit que Christ aura la pr√©√©minence sur toutes choses, en commen√ßant par chaque disciple individuellement, puis par l'Eglise corporativement, et finalement collectivement par la Cr√©ation toute enti√®re. De l'autre cot√©, vous avez ces faux dieux repr√©sent√©s par chaque chose et toute chose qui tenterait d'occuper dans votre coeur la place qui revient √† Dieu, et tout type de substitut de Christ qui prendrait la premi√®re place, la place pr√©√©minente, dans votre vie. C'est un d√©fi direct √† la pr√©√©minence de Christ, la quintessence de l'antichrist, essayant d'obtenir pour lui-m√™me la pr√©√©minence en d√©robant √† Christ Sa position.

 

C'est cela, pour Jean, qui porte atteinte directement au T√©moignage de J√©sus. Regardez simplement ses mots dans sa troisi√®me √©p√ģtre: ¬ę J'ai √©crit quelque chose √† l'assembl√©e; mais Diotr√®phe, qui aime √† √™tre le premier parmi eux, ne nous re√ßoit pas; c'est pourquoi, si je viens, je me souviendrai des oeuvres qu'il fait en d√©bitant de m√©chantes paroles contre nous; et, non content de cela, il ne re√ßoit pas les fr√®res et il emp√™che ceux qui veulent les recevoir, et les chasse de l'assembl√©e. ¬Ľ (3 Jean 9-10)

 

Qu'est-ce qui est au coeur de la controverse ici? Jean est-il simplement jaloux parce Diotr√®phe ne reconna√ģt pas son apostolat? Non, ce n'est pas du tout le probl√®me. Jean est jaloux, mais il est jaloux de la PREEMINENCE DE CHRIST, parce que c'est l'essence m√™me du T√©moignage, toute la raison de l'existence de l'Eglise. Et voici cet homme, Diotr√®phe, s'appropriant pour lui-m√™me la pr√©√©minence! C'est insupportable pour Jean. Il appelle cela le mal, et affirme que toute personne s'appropriant la pr√©√©minence de cette fa√ßon n'a pas vu Dieu (verset 11). Sommes-nous pr√™ts √† une telle confrontation? Pouvons-nous utiliser un tel langage? Pasteur, comment serez-vous √©valu√© sous ce type de projecteur? Proph√®te, passerez-vous avec succ√®s le test? Qu'en est-il de vous Ap√ītre? Et vous, Diacre? Et vous, Ancien? Et vous, R√©v√©rend? Et vous, Pape? Et vous, Grand Pr√™tre? Et vous, T√©l√©vang√©liste? Et vous, Conducteur de Louange?

 

Je doute que nous soyons pr√™ts pour un homme v√©ritablement apostolique. Nous accordons beaucoup de poids et d'attention √† ce qui est ¬ę proph√©tique ¬Ľ, et c'est important, mais nous avons besoin de regarder un sujet aussi important: qu'est-ce qui rend quelque chose ¬ę apostolique ¬Ľ? Un ap√ītre est quelqu'un qui est envoy√© pour mettre les choses en ordre, pour √©tablir les choses sur une fondation. Cela implique qu'il n'y ait soit pas d'ordre ou du d√©sordre, soit pas de fondation ou une mauvaise fondation. Et l' ¬ę ordre ¬Ľ, c'est CHRIST EN PREMIER et le reste en dessous de Lui. La fondation c'est CHRIST TOUT ET EN TOUS. Vous avez besoin de saisir cela. Ce ne sont pas des √©v√™ques, des anciens, des surveillants, courant en tout sens et mettant leur nez dans les affaires de chacun, demandant qu'on leur soit soumis - des esprits libres essayant de se constituer une suite de disciples qui leur donneront leurs d√ģmes. Ces gens l√† ne sont que la r√©incarnation de Diotr√®phe, aimant la premi√®re place, se faisant un nom pour eux-m√™mes. Rien de ce qui les concerne n'a chang√© en deux mille ans. Jean dit que c'est l'ANTICHRIT, c'est le MAL, et ces gens N'ONT PAS VU DIEU.

 

Qu'est-ce qui donne √† Jean son caract√®re apostolique? Premi√®rement, il a vu et entendu quelque chose. Il a la R√©v√©lation de Christ. Il a vu l'objectif final de Dieu. Deuxi√®mement, il est apostolique parce qu'il est consum√© de jalousie contre tout ce qui tente de prendre la pr√©√©minence au-dessus de Christ. Pour Jean, toute chose s'appropriant la pr√©√©minence pour elle-m√™me, dans l'Eglise que J√©sus b√Ętit, est antichrist, et tout ce qui donne la pr√©√©minence √† cette chose est de l'idol√Ętrie. Il a mis le doigt sur Diotr√®phe et dit: ¬ę Tout le probl√®me avec cet homme, c'est qu'il aime la pr√©√©minence, la premi√®re place. Il s'est appropri√© ce que l'on doit √† Christ, et √† Christ seul. Pour cette raison, SI je viens, je me souviendrai de ses actions. ¬Ľ Alors m√™me qu'il est ap√ītre, il ne s'impose pas lui-m√™me dans la situation et n'exerce pas une forme quelconque de pouvoir humain. Cela aurait √©t√©, en soit, un simple √©change d'une forme de pr√©√©minence contre une autre. Jean attendra qu'on l'appelle; mais SI il vient, dit-il, il redressera cela, il remettra les choses en ordre; il prot√®gera le T√©moignage de J√©sus dans cette assembl√©e.

 

C'est cette sorte d'attitude radicale et sans compromis que nous devons avoir √† l'√©gard de nos propres coeurs, parce qu'ainsi vont les disciples, ainsi va l'Eglise. Regardez simplement la gravit√© de ses mots! ¬ę Gardez-vous de CHAQUE CHOSE ET DE TOUTE CHOSE qui occuperait dans votre coeur la place d√©volue √† Dieu, de TOUT TYPE de substitut de Christ qui prendrait la premi√®re place dans votre vie. ¬Ľ C'est du fanatisme, c'est une chose impossible! Voulez-vous r√©ellement dire que RIEN ne doit prendre la premi√®re place dans ma vie √† part Christ? Cela implique-t-il cela? Absolument, c'est pr√©cis√©ment ce qui est en jeu, c'est exactement √† cet endroit que la bataille fait rage, et c'est la raison pr√©cise pour laquelle nous sommes quotidiennement tent√©s. Dans ces choses il y a quantit√© de bonnes choses - √©pouse, enfants, amis. Il y a aussi quantit√© de choses religieuses - √©glise, minist√®re, oeuvre, appel, titre, position. Dans ces choses il y a quantit√© de choses raisonnables, morales, innocentes. Mais le point crucial de la question est: quelle est la place de Christ dans tout cela? Tout ce que nous avons √† faire pour √™tre d√©faits, c'est de donner √† Christ une place autre que la premi√®re. Soit Il est le Seigneur DE TOUT, soit Il n'est pas le Seigneur DU TOUT.

 

 

LE TEMOIGNAGE

 

Si le Témoignage de Jésus déclare qu'Il aura la prééminence en toutes choses, alors comment pouvons-nous soutenir ce Témoignage s'Il n'a pas la prééminence dans notre propre coeur? S'Il n'est pas à la première place ICI, comment pouvons-nous proclamer Sa prééminence ailleurs? Il n'est pas nécessaire de se prosterner devant une idole de façon littérale, tout ce que nous avons à faire est de garder une portion de notre coeur non offerte, une affection partagée, un petit amour pour cette chose qui nous attire quand Christ nous appelle à l'abandonner, et ça y est, nous sommes déjà prosternés devant l'antichrist. Nous portons déjà sur nous la marque. Oh, c'est une chose si sérieuse, une chose profonde, et combien il nous faut venir devant le Seigneur et abandonner toute chose! Sinon, le Témoignage est entravé. Voyez-vous cela?

 

Il n'y a eu ni d√©bat, ni question parmi le Reste pour savoir si oui ou non ils allaient se prosterner. ¬ę Nous n'avons pas besoin de te r√©pondre la dessus ¬Ľ. En d'autres termes, ¬ę Nous n'avons pas besoin d'y r√©fl√©chir. Il n'y a parmi nous ni inqui√©tude, ni la moindre h√©sitation. Nous servons un Dieu Vivant, et notre Dieu est capable de nous d√©livrer de la pire chose que tu puisses nous infliger, et Il nous d√©livrera de ta main. Nous sommes en accord avec Lui afin que Son Dessein soit vu sur cette terre, et tu ne pourras pas l'emp√™cher. Mais m√™me s'Il ne nous d√©livre pas, nous ne servirons jamais tes dieux, et nous ne nous servirons jamais tes dieux, et nous ne nous prosternerons jamais devant ton idole. ¬Ľ

 

Comment furent-ils capables de maintenir le Témoignage? Il n'y eu aucune hésitation dans leur réponse parce qu'ils avaient déjà répondu à la question un million de fois dans d'innombrables tentations et épreuves qui avaient toutes pour objet de les amener à s'écarter légèrement à droite ou à gauche du Chemin Etroit, mais ils n'avaient pas bronché. Ils étaient vainqueurs quotidiennement, et ce qui arrivait là n'était pour eux qu'une de ces choses quotidiennes. Un jour normal dans la vie d'un Vainqueur. Nous voici, tenant simplement ferme en faveur du Royaume et de la Volonté de Dieu. C'est tout. Peu importe que l'idole mesure soixante coudées de haut et six de large, ou que l'on ne puisse la mesurer en termes de hauteur et de largeur. Qu'il s'agisse de viande, de vin, de femmes, de pouvoir, de position, de se prosterner devant une chose ou une autre, extérieurement ou intérieurement, nous sommes soumis à un Royaume qui remplit toutes choses, un Christ qui a la prééminence sur toutes choses, un Nom qui est au-dessus de tout nom.

 

Et vous connaissez la suite de l'histoire, comment ce T√©moignage les amena √† √™tre jet√©s dans la fournaise ardente. Ils tomb√®rent li√©s au milieu de la fournaise ardente. J'ai vu des programmes t√©l√©vis√©s tenter d'expliquer que les trois hommes se sont retrouv√©s dans un coin moins chaud de la fournaise et qu'ils ont pu ainsi survivre. Pourtant l'Ecriture dit clairement qu'ils sont tomb√©s au milieu de la fournaise. Ils ont √©t√© jet√©s directement dans la partie la plus chaude de la fournaise, et on a pu croire un moment que les T√©n√®bres les avaient engloutis. ¬ę Ils ne s'√©taient pas prostern√©s, on s'y attendait, mais en fin de compte nous avons pu nous en d√©barrasser. Mais... ¬Ľ

 

¬ę [Nebucadnetsar] r√©pondit et dit: Voici, je vois quatre hommes d√©li√©s, se promenant au milieu du feu, et ils n'ont aucun mal; et l'aspect du quatri√®me est semblable √† un fils de Dieu. ¬Ľ (Daniel 3:25)

 

Revenez √† ce que j'ai dit pr√©c√©demment: Quand nous nous ajustons √† la Pens√©e de Dieu, au Royaume de Dieu, et √† la Volont√© de Dieu en Christ, nous sommes invincibles. Je ne dis pas, √©videmment, que nous ne pouvons pas mourir ou que nous ne sommes pas tent√©s ou √©prouv√©s. Beaucoup ont donn√© leur vie pour pr√©server le T√©moignage, et beaucoup d'autres la donneront. Par ¬ę invincible ¬Ľ, je veux parler de quelque chose de plus profond que simplement prolonger la vie terrestre, mais de vaincre comme Il a vaincu. Vaincre ce n'est pas √©viter le mal, mais pers√©v√©rer en d√©pit du mal. Le Seigneur ne s'est pas soustrait √† la mort pour vaincre, mais il est all√© droit √† la mort, √† l'enfer, et dans la tombe, et Il est ressorti de l'autre c√īt√©, celui de la R√©surrection. La mort n'a aucun pouvoir sur Celui qui est mort et revenu √† la vie; ainsi, nous aussi nous devons prendre notre croix, renoncer √† notre vie, et mourir afin de pouvoir vivre.

 

Les vainqueurs ne peuvent pas toujours √©viter la fournaise ardente, mais si on les y jette, ils marchent au milieu du feu. Je parle √©videmment d'une fa√ßon figur√©e. La Bible parle de nos ardentes √©preuves et elles sont notre part. La fournaise ardente est le moyen par lequel Dieu nous ¬ę r√©duit √† Christ ¬Ľ, et consume tout ce qui a une origine charnelle ou naturelle. Comme ces trois hommes, nous pouvons √™tre jet√©s li√©s dans la fournaise, mais nous en ressortons sans entrave, d√©li√©s. Les scories sont consum√©es et l'argent est affin√©.

 

Le feu n'a aucun pouvoir sur le corps des Vainqueurs (Daniel 3:27a). Jetez les dans la fournaise ardente, et ils ne sont pas consumés, mais seulement affinés et purifiés. Cela ne fait que les rendre beaucoup plus conformes à l'image du Quatrième Homme, le Fils de Dieu, le Seigneur Jésus Christ. Le feu n'a aucun pouvoir sur eux parce que le feu n'a aucun pouvoir sur Lui, et là, Il se tient au milieu. Ils ne cherchent pas la fournaise ardente, mais ils ne l'évitent jamais quand elle survient. Ils ne demandent pas des tentations ou des épreuves, mais elles ne les effraient pas. Ils ne cherchent pas le diable derrière chaque rocher, mais quand ils le trouvent, ils démontrent la prééminence de Christ sur toutes choses, et appellent à se soumettre à Lui. C'est le Témoignage de Jésus et le ministère des Vainqueurs.

 

Le Seigneur se r√©v√®le Lui-m√™me √† nous, quand nous sommes au bout de nous-m√™mes, quand le feu br√Ľle le plus intens√©ment. Quand Il a atteint la fin de nous-m√™mes, alors Il intervient. Il se consacre √† nous ici au milieu du feu, parce que nous nous sommes consacr√©s √† Lui en dehors du feu. De m√™me que nous avons tenu bon pour Sa Volont√© et Son Royaume dans une situation de compromis universel, de t√©n√®bres et de d√©ception, de m√™me Il se tiendra avec nous dans nos tentations, √©preuves et soucis. Quelle en est la finalit√©? Que la pr√©√©minence que nous avons proclam√©e soit d√©montr√©e. Il profitera de l'occasion et d√©montrera qu'Il est fid√®le.

 

¬ę Il n'y a aucun autre dieu qui puisse d√©livrer comme Lui ¬Ľ (Daniel 3:29b).

 

Quatrième Partie

 

Copyright ©1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org

Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse

 

Source : http://connaitrechrist.net/

 

Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter