Que tout ce qui respire loue l'Eternel! Psaume 150:6
Vidéo du jour
M'aimes tu ? | CHARLES SPURGEON | Résumé
Enseignement du jour
La prière | TRESORSONORE | Résumé
Édification du jour
Prier le Seigneur d'un coeur reconnaissant
CHEMINS DE VIE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Garder la foi
de DAVID WILKERSON
“POURQUOI AVEZ-VOUS AINSI PEUR ? COMMENT N’AVEZ-VOUS POINT DE FOI ?” (Marc 4:40).



La bataille concerne uniquement la foi

 

par David Wilkerson

 

La menace du diable contre l’Église aujourd'hui va bien au-delà du flot d'immondices déversé sur la Terre. Elle va au-delà du matérialisme, des addictions ou des séductions intenses. Notre bataille concerne la foi. Plus tu disposes ton cœur à rechercher Jésus, plus les attaques de Satan contre ta foi deviennent vicieuses.

Ces derniers mois, j'ai entendu des confessions de la part de saints parlant de terribles attaques contre leur esprit. Ils sont assaillis de flèches de doute et de questions harcelantes au sujet de la fidélité de Dieu. Certains vont simplement de l'avant en titubant, vacillant dans leur foi, pensant : “Je ne sais pas si je peux continuer ainsi.”

 


Il y a eu cette lettre venant d'une chère soeur de 81 ans qui a écrit : “Mon mari souffre d'un cancer des os, notre fils se meurt du SIDA et je suis peu à peu consumée par le diabète.” Tandis que je lisais tout ce que cette famille endurait, j'ai secoué la tête, me demandant : “Comment peut-elle garder sa joie ? C'est trop de malheurs à supporter. Sûrement, Dieu va lui donner un peu de répit à cause de sa foi.”

 


Et puis j'ai lu le dernier paragraphe de sa lettre : “Malgré tout, Dieu est fidèle. Il n'a jamais manqué à un seul mot de ce qu'Il nous avait promis. Nous avons abandonné notre fils dans les mains de Jésus. Et à présent, nous attendons le jour où nous verrons notre Seigneur béni, face à face.”

 


Oui, la bataille concerne uniquement la foi. Nous le voyons illustré dans le chapitre 8 de l'évangile de Marc, quand Jésus vient juste de nourrir 4000 personnes avec sept pains et quelques poissons. Après cela, Il est monté dans un bateau avec Ses disciples et a navigué vers l'autre rive.

 


Les disciples avaient oublié de prendre des pains ; ils n’en avaient qu’un seul avec eux dans la barque. Jésus leur fit cette recommandation : Gardez-vous avec soin du levain des pharisiens et du levain d’Hérode. Les disciples raisonnaient entre eux, et disaient : C’est parce que nous n’avons pas de pains. Jésus, l’ayant connu, leur dit : Pourquoi raisonnez-vous sur ce que vous n’avez pas de pains ? Êtes-vous encore sans intelligence, et ne comprenez-vous pas ? (8-18) Avez-vous le cœur endurci ? Ayant des yeux, ne voyez-vous pas ? Ayant des oreilles, n’entendez-vous pas ? Et n’avez-vous point de mémoire ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour les cinq mille hommes, combien de paniers pleins de morceaux avez-vous emportés ? Douze, lui répondirent-ils. Et quand j’ai rompu les sept pains pour les quatre mille hommes, combien de corbeilles pleines de morceaux avez-vous emportées ? Sept, répondirent-ils. Et il leur dit : Ne comprenez-vous pas encore ?” (Marc 8:14-21).


 

_______________________________

 

La fidèle amitié

par David Wilkerson

 

Combien cela doit peiner notre Seigneur lorsque nous oublions Ses victoires passées dans nos vies, tous Ses miracles de délivrance. Il nous a appelé Ses amis (voir Jean 15:15), pourtant, dans nos épreuves, nous oublions souvent tout ce qui concerne Sa fidèle amitié. C'est pour cette raison que Jésus a mis en garde ses disciples contre le levain des pharisiens (dans Marc 8). Il leur disait : “Si vous venez à Moi avec des questions difficiles, ne vous attendez pas à ce que Je réponde si vous avez un cœur rempli d'incrédulité. Vous devez venir à Moi avec confiance et avec foi, croyant que Je suis plus grand que Salomon.” 

 

Dans Marc 4:35-41, les disciples traversaient un lac. Cette fois : “il s’éleva un grand tourbillon, et les flots se jetaient dans la barque, au point qu’elle se remplissait déjà” (Marc 4:37). Des vagues remplissaient le bateau et les disciples se sont précipités avec frénésie pour écoper l'eau qui montait. Il s'agissait de pêcheurs expérimentés et ils ont bientôt compris que leur vie était en danger. Ils ont rapidement réveillé Jésus, qui dormait à l'arrière du bateau et ils ont crié, “Maître, nous coulons !” 

 

Quand je vois Jésus se réveiller, ma chair souhaite qu'Il encourage les disciples : “Je suis si content que vous M'ayez réveillé. La situation est sérieuse. Mes pauvres frères, Je suis tellement désolé de vous avoir laissé endurer cette tempête pendant si longtemps. Pardonnez-Moi de ne pas être intervenu plus tôt. J'espère que vous n'avez pas pensé que Je ne me souciais pas de votre épreuve.” 

 

Non, la réaction de Jésus a été exactement le contraire. Il a réprimandé les disciples !

“POURQUOI AVEZ-VOUS AINSI PEUR ? COMMENT N’AVEZ-VOUS POINT DE FOI ?” (Marc 4:40).

Imagine ce que ces hommes ont pensé à ce moment-là : “Est-ce que Jésus s'attendait réellement à ce que nous soyons dans l'eau jusqu'à la taille sans avoir peur ? C'est la pire tempête que nous ayons jamais affrontée. Les vagues se déversent dans le bateau qui est sur le point de sombrer. Étions-nous supposés exercer notre foi dans une situation semblant aussi désespérée ?” 

 

La réponse est : Oui, absolument ! Jésus testait leur foi. Il voulait savoir : “est-ce que ces serviteurs Me font confiance face à la mort ? Vont-ils s'accrocher à leur foi en Moi ?” Dans la chair, Christ était peut-être endormi, mais Il était aussi Dieu et le Seigneur ne dort jamais : “ Voici, il ne sommeille ni ne dort, Celui qui garde Israël” (Psaumes 121:4).

 

 World Challenge 

 

Source : http://davidwilkersoninfrench.blogspot.fr/

 
















Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter