Que tout ce qui respire loue l'Eternel! Psaume 150:6
Vidéo du jour
M'aimes tu ? | CHARLES SPURGEON | Résumé
Enseignement du jour
La prière | TRESORSONORE | Résumé
Édification du jour
Prier le Seigneur d'un coeur reconnaissant
CHEMINS DE VIE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Les exigences absolues de Christ pour une sainteté parfaite du Chrétien
de HENRI VIAUD-MURAT
Le plan de Dieu pour l'humanité Dieu appelle chacun, et lui dit : Où es-tu ?


 

Les exigences de Christ sont absolues et ne permettent aucune discussion. Qu'en est-il de leur observation par l'Eglise, et de quelle manière les observer ?

 

"Car, je vous le dis, si votre justice ne surpasse celle des scribes et des pharisiens, vous n'entrerez point dans le royaume des cieux" (Matthieu 5 : 20).

 

"Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait" (Matthieu 5 : 48).

 

"Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses" (Matthieu 6 : 14-15).

 

"Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent" (Matthieu 7 : 13-14).

 

"Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint" (1 Pierre 1 : 15-16).

 

C'est clair ! Notre sainteté et notre perfection ne peuvent pas se mesurer aux accomplissements des hommes, mais à Dieu Lui-même ! Nous devons être saints dans toute notre conduite parce que Dieu est saint, et parfaits comme Il est parfait.

 

Ces exigences sont absolues. On ne peut imaginer que Dieu cède à Sa compassion et à Sa miséricorde, pour revenir sur ces exigences, devant notre impossibilité à les atteindre, pour nous proposer un programme moins absolu et moins ardu ! La folie des Israélites a été, selon les paroles de Paul, de vouloir "chercher à établir leur propre justice" (Romains 10 : 3). Pour remettre ce verset dans son contexte, nous lirons :

 

"Je leur rends le témoignage qu'ils ont du zèle pour Dieu, mais sans intelligence : ne connaissant pas la justice de Dieu, et cherchant à établir leur propre justice, ils ne se sont pas soumis à la justice de Dieu ; car Christ est la fin de la loi, pour la justification de tous ceux qui croient" (Romains 10 : 2-4).

 

La véritable intelligence spirituelle consiste à comprendre qu'il nous est parfaitement impossible d'atteindre la sainteté et la perfection de Dieu par nos propres moyens et nos propres forces. Vouloir s'obstiner à le faire est le comble de l'inconscience et de l'orgueil spirituel. Pour satisfaire pleinement le cœur de Dieu, la perfection chrétienne ne peut donc être qu'un pur don de la grâce divine, et une pure œuvre du Saint-Esprit dans la vie de ceux qui se sont consacrés à Christ pour Lui laisser faire cette œuvre en eux.

 

Avant d'expliquer ce qu'est la perfection chrétienne, il nous semble indispensable d'insister sur quelques préalables.

 

L'objectif initial de Dieu, en créant l'homme, était de le créer à Son image, à Sa ressemblance.

"Puis Dieu dit : Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine" (Genèse 1 : 26).

 

En créant l'homme et la femme, Dieu voulait préparer une Epouse parfaite pour Son Fils.

"Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l'Eglise, et s'est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier par la parole, après l'avoir purifiée par le baptême d'eau, afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible" (Ephésiens 5 : 25-27).

 

La chute n'a pas interrompu le plan ultime de Dieu. Au contraire, elle a permis au Fils de Dieu de Se manifester pour nous permettre d'atteindre le but ultime de Dieu : le rachat et la préparation d'une Epouse sainte et parfaite.

 

Cette Epouse parfaite doit être à l'exacte ressemblance du Fils de Dieu.

"Car ceux qu'il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l'image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères" (Romains 8 : 29).

 

Le perfectionnement des saints est l'unique tâche assignée à tous les anciens de l'Eglise.

"Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints en vue de l'œuvre du ministère et de l'édification du corps de Christ, jusqu'à ce que nous soyons tous parvenus à l'unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l'état d'homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ" (Ephésiens 4 : 11-13).

 

Cette question de la perfection chrétienne a produit beaucoup de confusion dans la pensée des enfants de Dieu, ne serait-ce que dans la définition de cette perfection. Au point qu'aujourd'hui beaucoup de Chrétiens sont tentés de s'engager dans deux voies sans issues, extrêmes et opposées : la voie du légalisme le plus rigide, et celle du compromis le plus libéral. Bien entendu, la voie étroite, celle de Christ, évite ces deux extrêmes, tout en nous permettant d'atteindre l'objectif divin.

 

Cette notion de "perfectionnement des saints" nous permet d'expliquer quelle est la différence entre "sanctification" et "perfectionnement." Le "perfectionnement des saints" nécessite, pour atteindre la perfection, que l'on passe d'abord par la sanctification, avant de passer par le perfectionnement,.

 

"Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification" (1 Thess. 4 : 3).

 

"Pour nous, frères bien-aimés du Seigneur, nous devons à votre sujet rendre continuellement grâces à Dieu, parce que Dieu vous a choisis dès le commencement pour le salut, par la sanctification de l'Esprit et par la foi en la vérité" (2 Thess. 2 : 13).

 

Dans le vocabulaire biblique, "sanctifier" signifie "mettre à part pour Dieu, consacrer." Pour que Dieu puisse nous conduire à la perfection, il est clair que nous devons d'abord nous consacrer entièrement à Dieu. Cette consécration a un but : la perfection en Christ. La sanctification n'est donc pas un processus, elle est un engagement total, instantané et absolu, à nous consacrer à Dieu pour qu'Il accomplisse en nous Sa volonté et nous conduise au but. Cet engagement total ne nous est possible qu'en vertu du sacrifice de Jésus, qui nous ouvre ainsi la porte à la sanctification et à la perfection.

 

"C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus-Christ, une fois pour toutes. Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu, attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés" (Hébreux 10 : 10-14).

 

Ce merveilleux passage nous montre que, par un seul sacrifice, celui de Son corps sur la croix, le Seigneur Jésus nous a, une fois pour toutes, conduits à la sanctification et à la perfection. Tout a déjà été accompli par le Fils de Dieu ! Il est donc bien inutile de vouloir accomplir quoi que ce soit par nous-mêmes ! Le sacrifice sublime et parfait de Christ accomplit, dans la vie de ceux qui croient, une œuvre sublime et parfaite !

 

Rappelons-nous que notre entrée dans le Royaume de Dieu se fait par une nouvelle naissance spirituelle. Par notre naissance terrestre, nous sommes tous nés dans le péché, et nous sommes nés de la chair. Ce qui est chair est chair, et ne peut rien engendrer de spirituel.

 

Pour entrer dans la perfection de Christ, il nous faut d'abord accepter, par la repentance et la foi en Jésus-Christ, d'abandonner notre nature adamique charnelle, de la mettre à mort en Christ, pour renaître à une vie nouvelle en Lui. C'est cela la nouvelle naissance spirituelle, et c'est cela que représente le baptême d'eau chrétien par immersion.

 

Quand nous nous convertissons à Christ, Il fait mourir notre vieille nature charnelle, et crée en nous, dans notre esprit régénéré, une nouvelle nature spirituelle, formée à Son image, dans la sainteté et la perfection de Christ. C'est un pur don de la grâce de Dieu, qu'il nous faut comprendre et accepter par la foi.

 

Toutefois, notre nouvelle naissance, à notre conversion, ne concerne que notre esprit. Les deux autres parties de notre être, l'âme et le corps, restent momentanément soumis à une loi de péché et de mort. Cette loi, qui habite dans nos membres, est celle de la "chair."

 

La lutte qui se manifeste dans la vie d'un Chrétien né de nouveau n'est donc pas une lutte entre sa "vieille nature" et sa "nouvelle nature." C'est une lutte entre notre esprit régénéré, où demeure l'Esprit de Dieu, et la chair qui habite dans nos membres encore sujets à la mort.

 

Le Chrétien né de nouveau ne peut pas posséder deux natures, une "vieille" et une "nouvelle." Il n'a qu'une seule nature, celle que Christ a créée en Lui à sa nouvelle naissance. En revanche, la puissance spirituelle de péché et de mort qui contrôlait notre vieille nature continue à demeurer dans nos membres jusqu'à la résurrection du corps. C'est cette puissance de péché et de mort qui s'appelle aussi "la chair." Tout le processus de perfectionnement consiste à être progressivement libéré du contrôle de la chair dans notre âme et notre corps, pour que la perfection que nous avons déjà reçue dans notre esprit régénéré puisse pleinement se manifester dans tous les aspects de notre vie.

 

Ainsi, la perfection chrétienne est à la fois un état et un processus. Elle est un état, en ce sens que nous sommes déjà parfaits en Christ, dans notre esprit régénéré. Mais elle est aussi un processus, en ce sens que cette perfection doit se manifester progressivement dans tous les aspects de notre vie sur cette terre, à mesure que l'œuvre de la croix s'effectue dans notre âme et notre corps.

 

La perfection chrétienne n'est donc pas l'impossibilité de pécher, ni la libération de la tentation de pécher. Elle n'est pas la perfection pharisaïque de ceux qui se hissent eux-mêmes sur leur tour d'ivoire, pour contempler les autres du haut de leur fausse perfection, qui n'est que la perfection d'un orgueil démesuré. Elle n'est pas non plus une sorte de "méthode Coué chrétienne," consistant à répéter : "Je suis parfait, je suis parfait," alors que notre vie est encore remplie de choses charnelles, que nous sommes trop aveuglés pour discerner.

 

La perfection chrétienne n'est pas non plus la simple connaissance de la doctrine de la perfection. Vous pouvez savoir que votre esprit est parfait en Christ, et connaître par cœur tous les aspects de la doctrine de la perfection chrétienne, tout en étant bien loin de cette perfection, sur le plan pratique ! Vous vous berceriez de douces illusions ! La connaissance théologique ne transforme pas. Seule la Croix transforme radicalement !

 

La véritable perfection chrétienne est la révélation de notre état de perfection spirituelle en Christ, et l'assurance que le Seigneur fera passer concrètement dans notre vie pratique, si nous croyons, cette perfection spirituelle qui est déjà la nôtre en Christ, dans les lieux célestes.

 

Cela implique une réelle humilité, nécessaire pour reconnaître tous les côtés charnels qui sont encore concrètement les nôtres, et une foi à toute épreuve pour avoir la pleine assurance que le Seigneur Jésus parviendra à Ses fins dans notre vie !

 

Cela implique enfin la douloureuse acceptation du processus de mort à soi-même, dans lequel le Seigneur doit inéluctablement nous engager, afin que la perfection de Christ puisse se manifester en nous. Toute l'ancienne création doit passer par la mort, pour pouvoir ressusciter dans toute la beauté de Christ ressuscité !

 

Alors tout ce qui restait impossible au Chrétien charnel devient possible en Christ et par Christ ! Alors la "barre" ne pourra jamais être placée trop haut, puisque c'est le Seigneur Lui-même qui nous la fait franchir ! Alors toutes les exigences de Christ seront satisfaites en nous !

 

"Vous étiez morts par vos offenses et par vos péchés, dans lesquels vous marchiez autrefois, selon le train de ce monde, selon le prince de la puissance de l'air, de l'esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion. Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres... Mais Dieu, qui est riche en miséricorde, à cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts par nos offenses, nous a rendus à la vie avec Christ (c'est par grâce que vous êtes sauvés) ; il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. Car nous sommes son ouvrage, ayant été créés en Jésus-Christ pour de bonnes œuvres, que Dieu a préparées d'avance, afin que nous les pratiquions" (Ephésiens 2 : 1-10).

 

"Mais vous, ce n'est pas ainsi que vous avez appris Christ, si du moins vous l'avez entendu, et si, conformément à la vérité qui est en Jésus, c'est en lui que vous avez été instruits à vous dépouiller, eu égard à votre vie passée, du vieil homme qui se corrompt par les convoitises trompeuses, à être renouvelés dans l'esprit de votre intelligence, et à revêtir l'homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité" (Ephésiens 4 : 20-24).

 

Quand Paul parle de se "dépouiller du vieil homme," il veut parler de la puissance de péché et de mort de la chair, comme il l'explique dans Romains 6, puissance à laquelle notre vieil homme était complètement identifié, à tel point que la chair peut être appelée "le vieil homme" en nous.

 

Pour que notre état de perfection spirituelle en Christ puisse se manifester, il est donc absolument indispensable de laisser l'œuvre de la Croix s'accomplir parfaitement en nous, pour que tout ce qui est encore charnel en nous soit identifié, conduit à la lumière, pour être mis à mort.

 

Cela implique un désir ardent, de notre part, de laisser le Saint-Esprit mettre effectivement en lumière tout ce qui est mauvais et charnel en nous, afin de nous en repentir, et de permettre à la perfection de Christ de se manifester dans notre vie. La perfection de notre esprit régénéré ne fait que refléter la perfection de Christ. Nous devons rester entièrement dépendants de Christ, tout au long de ce processus de perfectionnement, que le Seigneur est seul capable de conduire et de mener à bien. Ce processus est aussi celui de la maturation du fruit de l'Esprit en nous. Le fruit de l'Esprit n'est autre que le caractère parfait du Seigneur Jésus. Il a imprimé ce caractère dans notre esprit régénéré. Il veut le manifester dans tous les aspects de notre vie de tous les jours.

 

Le processus de perfectionnement consiste donc à prendre conscience, au niveau de notre âme, des pensées, de sentiments et des volontés impures ou injustes, pour apprendre de Christ à nous en dépouiller par la foi et par la puissance de Son sang précieux. Au niveau du corps, ce même processus de perfectionnement consiste à présenter à Christ toutes nos maladies et nos infirmités, pour qu'Il nous donne la guérison qu'Il nous a déjà acquise par Ses meurtrissures.

 

La "touche finale" de ce processus de perfectionnement nous sera donnée au moment du retour du Seigneur, quand nous serons "changés en un instant," à la dernière trompette, lors de la résurrection des morts en Christ. Alors la mort, qui demeurait jusque-là dans nos membres, sera ôtée de notre corps, et engloutie dans la victoire ! C'est le Seigneur Lui-même, par Son Esprit et Sa Parole, qui S'est engagé à conduire jusqu'au bout notre perfectionnement. Notre part est de croire qu'Il le fera, selon Sa promesse. Notre foi est fondée sur Sa Parole divine, qui ne passera pas !

 

Ne nous laissons donc pas décourager par nos présentes épreuves et afflictions. Elles font partie de ce processus de perfectionnement et entrent parfaitement dans le plan du Seigneur pour nous. Mais n'oublions jamais que tout a déjà été accompli par notre Seigneur Jésus. Par Sa puissance, nous sommes en train de devenir ce que nous sommes déjà en Lui ! Alléluia ! Que la volonté du Seigneur soit faite dans la vie de tous Ses enfants ! Que les anciens du troupeau œuvrent avec puissance au perfectionnement des brebis du Seigneur ! Que la gloire du Seigneur se manifeste dans Son Epouse, qui Lui sera bientôt présentée, pure, sans ride ni tache !

 

Source : www.latrompette.net

 

Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter