Que tout ce qui respire loue l'Eternel! Psaume 150:6
Vidéo du jour
J'ai trouvĂ© le repos en Christ | Résumé
Enseignement du jour
Comment aller au ciel | FRANCK ALEXANDRE | Résumé
Édification du jour
L’apĂŽtre AndrĂ©?: celui qui conduit Ă  JĂ©sus (3)
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Entre ciel et terre
de DIVERS AUTEURS
Entre le Ciel et l'enfer il y a un abßme infranchissable (Luc 16 : 26). Un abßme qui n'existe pas entre la Terre et le Ciel ou entre la Terre et l'enfer. On peut aller facilement vers l'un ou vers l'autre. Pour aller au Ciel ? C'est trÚs simple ! Il n'y a qu'un seul chemin qui est clairement défini, un chemin étroit, certes ! Par contre, pour aller en enfer, il y en a 10 000 et bien plus encore ! Là non plus, vous ne pouvez pas vous tromper..., il suffit de suivre la foule !



Connaissez-vous le jeu de la marelle ; ce jeu oĂč, en sautant de case en case, on peut aller de la terre au ciel ? Quoique ce ne soit qu'un jeu, cet amusement nous montre dĂ©jĂ  que le ciel n'est pas atteignable pour tous les participants ! Sans chercher Ă  en rappeler les rĂšgles, j'aimerais quand mĂȘme attirer votre attention sur ce jeu et plus particuliĂšrement sur les paroles d'une chanson portant le mĂȘme titre. Des paroles qui sont en mesure d'apporter leur concours Ă  notre rĂ©flexion dominicale.

 

 

PRENDS GARDE OÙ TU METS TES PIEDS

 

Qui ne voudrait pas "gagner" le Ciel ? Mais voilĂ ..., le Ciel ne se gagne pas !

On ne joue pas avec le Ciel, on ne s'amuse pas avec son Ăąme ! La vie n'est pas un jeu !

Vous ne pourrez jamais recommencer la partie si vous n'ĂȘtes pas arrivĂ© au Ciel, car vous n'avez qu'une seule vie ici-bas, rien qu'une seule ! «il est rĂ©servĂ© aux hommes de mourir une seule fois, aprĂšs quoi vient le jugement» (HĂ©breux 9 : 27).

 

DĂšs lors, vous devez..., pardon..., NOUS devons tous regarder, non seulement oĂč nous mettons les pieds, mais aussi, quels sont nos conseillers afin de savoir si nous prenons, oui ou non, la bonne direction, celle du Ciel !

 

Tout naturellement la phrase tirĂ©e de cette chanson m'a conduit Ă  quelques passages des saintes Écritures. Notre bonne vieille Bible n'est pas avare de conseils pour nous mettre en garde et nous exhorter Ă  prendre - ET À GARDER - la voie droite. Sachons y prĂȘter attention et retenir ce qu'elle nous dit !

Elle est comme une carte qui nous montre le chemin Ă  suivre pour ĂȘtre reçus dans le Royaume de Dieu plutĂŽt que d'ĂȘtre jetĂ©s en enfer ; elle est une lumiĂšre sur notre sentier (Psaume 119 : 105).

 

« Prends garde Ă  toi et veille attentivement sur ton Ăąme, tous les jours de ta vie... Â» DeutĂ©ronome 4 : 9

« Prends garde Ă  ton pied, lorsque tu entres dans la maison de Dieu; approche-toi pour Ă©couter... Â» EcclĂ©siaste 5 : 1

 


Entre le Ciel et l'enfer il y a un abĂźme infranchissable (Luc 16 : 26).

 

Un abĂźme qui n'existe pas entre la Terre et le Ciel ou entre la Terre et l'enfer. On peut aller facilement vers l'un ou vers l'autre.

 

Pour aller au Ciel ? C'est trĂšs simple ! Il n'y a qu'un seul chemin qui est clairement dĂ©fini, un chemin Ă©troit, certes !

 

Par contre, pour aller en enfer, il y en a 10 000 et bien plus encore ! LĂ  non plus, vous ne pouvez pas vous tromper..., il suffit de suivre la foule !

 

Quand je dis "10 000", j'exagĂšre puisque ces 10 000 ne forment, dans leur ensemble, qu'un seul chemin.

En rĂ©alitĂ©, c'est un seul chemin oĂč il y a de nombreuses ramifications. Certaines d'entre elles sont sĂ©duisantes et laissent supposer que ceux et celles qui s'y engageront n'auront pas choisi la voie la plus mauvaise.

 

Dans leur for intĂ©rieur, ces personnes penseront que, parce qu'elles n'ont ni tuĂ©, ni volĂ©, elles sont sur le bon chemin et que le "Bon Dieu" leur donnera le Paradis SANS CONFESSION ! Elles le croiront d'autant plus facilement si elles ont semĂ© quelques bonnes oeuvres, tout au long de leur route.


 

Mais voilĂ ..., nous n'irons pas tous au Paradis !

 

Seuls ceux qui auront empruntĂ© le chemin Ă©troit - et qui y seront restĂ©s - entreront dans le Royaume des Cieux !

 

Il n'y a qu'un seul chemin..., et ce chemin s'appelle : JÉSUS !

« JĂ©sus lui dit (Ă  Thomas): JE SUIS LE CHEMIN, la vĂ©ritĂ©, et la vie. Nul ne vient au PĂšre QUE PAR MOI. Â» Jean 14 : 6

 

« Il n’y a de salut en aucun autre ; car il n’y a sous le ciel aucun autre nom qui ait Ă©tĂ© donnĂ© parmi les hommes, par lequel nous devions ĂȘtre sauvĂ©s. Â» Actes 4 : 12

 

 

Entre le Ciel et l'enfer, il y a donc UN CHOIX A FAIRE...

Un choix qui ne peut laisser personne indiffĂ©rent. DĂšs l'instant oĂč la pensĂ©e de l'Ă©ternitĂ© a Ă©tĂ© renouvelĂ©e dans un coeur et qu'il a quelques inquiĂ©tudes quant Ă  son sort Ă©ternel, il est Ă  peu prĂšs certain que personne ne se permettra de dire : "entre les deux mon coeur balance".Ou bien il fera taire cette pensĂ©e de l'Ă©ternitĂ©, ou bien il cherchera Ă  savoir comment avoir l'assurance d'aller au Ciel.

 

L'imagerie populaire a dĂ©peint l'enfer pour faire peur aux hommes ; des images qui devaient pousser les hommes et les femmes Ă  chercher un refuge dans l'Église.

 

Cette imagerie est trompeuse. Nous ne vivons plus au Moyen Âge, et le monde d'aujourd'hui se rit de ces reprĂ©sentations puĂ©riles oĂč Satan est reprĂ©sentĂ© de façon grotesque.

 

NĂ©anmoins, entre le Ciel et l'enfer - que l'on y croit ou que l'on n'y croit pas - il y a une diffĂ©rence que les hommes connaissent trĂšs bien.

 

En effet, lorsqu'ils parlent de certaines Ăźles sous les tropiques, ils n'hĂ©sitent Ă  les cataloguer de "paradisiaques". De mĂȘme ils savent parler "d'enfer" lorsque certaines situations s'y prĂȘtent. D'oĂč leur vient ce langage si ce n'est de la Bible ? Si ce n'est qu'ils ont en eux la pensĂ©e de l'Ă©ternitĂ©, sans pour autant ĂȘtre sĂ»rs de leur avenir Ă©ternel !

 

Ils peuvent tout juste mettre en avant que Dieu est bon et espĂ©rer qu'ils bĂ©nĂ©ficieront de sa bontĂ© sans toutefois ĂȘtre pleinement convaincus qu'ils entreront bien dans ce Paradis. Un Paradis bien diffĂ©rent de ces Ăźles paradisiaques oĂč les gens meurent comme tous les autres ! Ils meurent pour entrer dans l'Ă©ternitĂ© afin d'ĂȘtre – pour toujours - dans le vrai Paradis ou bien dans ce lieu oĂč il y aura des pleurs et des grincements de dents : l'enfer !

 

 

Entre le Ciel et l'enfer, il y a..., tout un monde qui fourmille.

 

Un monde qui semble aller dans tous les sens sur cette bonne vieille Terre. En rĂ©alitĂ©, en y regardant plus attentivement - en y regardant TRÈS attentivement – ils ne marchent pas d'une façon dĂ©sordonnĂ©e. Il y a deux groupes de personnes qui se dĂ©marquent l'un de l'autre ; les uns vont dans une direction, les autres dans une autre.

 

 

Dans quelle direction vas-tu ? Ciel ou enfer ?

Peut-ĂȘtre as-tu le sentiment d'ĂȘtre dans la foule qui cherche Ă  t'entraĂźner avec elle ?

Peut-ĂȘtre es-tu contraint de jouer des coudes pour aller Ă  contre-courant en suivant JĂ©sus-Christ ?

Mais peut-ĂȘtre aussi, fais-tu partie de ceux qui se laissent aller ?

Peut-ĂȘtre suis-tu le mouvement en faisant comme presque tout le monde ? Ce monde, dont certains de ma connaissance disaient : "On verra bien une fois qu'on sera de l'autre cĂŽtĂ© !" Quelques-uns sont dĂ©jĂ  partis de l'autre cĂŽtĂ© !

DĂ©sormais..., et ÉTERNELLEMENT, ils vont connaĂźtre ce que c'est que de vivre sans Christ, de vivre loin de Dieu !

 

 

Entre le Ciel et l'enfer, il y a... NOTRE DECISION.

 

La nÎtre ! La seule qui fera que nous irons dans un chemin plutÎt que dans l'autre. Ne pas prendre de décision, c'est déjà avoir pris la position de ne rien faire pour chercher le Royaume de Dieu !

 

Quant Ă  regarder au comportement des autres pour ne pas s'engager sur le chemin Ă©troit qui conduit Ă  la vie Ă©ternelle, c'est mĂ©priser son Ăąme immortelle !

 

Peu importe que les chrétiens de notre entourage ne vivent pas un témoignage à la gloire de Dieu.

C'est de NOS pĂ©chĂ©s qu'il sera question lorsque nous nous prĂ©senterons devant Dieu ! PAS DES LEURS ! Chacun devra rendre compte de SA vie !

 

La bonne ou mauvaise conduite des autres n'aura aucune influence le jour oĂč nous devrons rendre compte de notre vie. Le jour oĂč nous passerons en jugement et que le livre de notre vie sera ouvert. Un livre oĂč tout est enregistrĂ© (comme dans notre mĂ©moire), mais oĂč de nombreuses pages peuvent ĂȘtre effacĂ©es si nous avons acceptĂ© JĂ©sus comme Sauveur ET Seigneur de notre vie.

 

Bien entendu je dis cela pour ceux et celles qui ne connaissent pas le Seigneur, ceux qui n'ont pas encore fait la paix avec Lui, ceux qui ont vĂ©cu jusqu'Ă  ce jour sans se soucier de lui.

Je leur dis qu'ils doivent comprendre que ce ne sont pas les chrétiens fidÚles ou infidÚles qui ont porté les péchés d'autrui.

Si c'Ă©tait le cas, il est Ă©vident que la conduite de certains enfants de Dieu serait un handicap pour que d'autres s'engagent dans le chemin Ă©troit. Fort heureusement...

 

C'EST LE SEIGNEUR JÉSUS QUI LES A PRIS SUR LUI !

 

« ... Ill Ă©tait blessĂ© pour nos pĂ©chĂ©s, BrisĂ© pour nos iniquitĂ©s; Le chĂątiment qui NOUS donne la paix est tombĂ© sur LUI... Â» EsaĂŻe 53 : 5

 

Si le Seigneur JĂ©sus a accompli cette oeuvre pour sauver TOUS les hommes, la rĂ©alitĂ© est bien diffĂ©rente Ă©tant donnĂ© que chacun a le libre arbitre pour conduire sa vie comme il l'entend en se mettant ou non, au bĂ©nĂ©fice de l'oeuvre accomplie par le Seigneur en faveur de tous les hommes !

 

C'est pourquoi nous ne sommes pas surpris de lire dans le livre d'EsaĂŻe - sept versets plus loin - une prĂ©cision supplĂ©mentaire qui doit nous mettre la puce Ă  l'oreille :

 

« ... Il a portĂ© les pĂ©chĂ©s de beaucoup d’hommes... Â» (beaucoup..., ce n'est pas TOUS) EsaĂŻe 53 : 12

 

« ... lui, qui n'a fait que porter le pĂ©chĂ© d'un grand nombre... Â» (v. Sefarim, Bible du Rabbinat français)

 

Que deviendront les personnes pour qui il n'a pas porté les péchés ?

Plus exactement... :

Que deviendront les personnes qui n'ont pas voulu que JĂ©sus les prenne sur Lui?

 

« Le salaire du pĂ©chĂ© Ă©tant la mort Â» (Romains 6 : 23), le pĂ©cheur doit donc mourir, c'est-Ă -dire, en langage spirituel : ÊTRE SÉPARÉ DE DIEU ÉTERNELLEMENT ! Jeter en enfer !

 

 

Qu'est-ce que l'Enfer ?

C'est avant tout un endroit qui a été préparé par Dieu, certainement avant la création de l'homm, puisqu'il a été préparé pour le diable et ses anges :

 

« ... le feu Ă©ternel qui a Ă©tĂ© prĂ©parĂ© pour le diable et pour ses anges. Â» Matthieu 25 : 41

 

«Pour le diable et pour ses anges» ; pour les anges qui ont suivi Lucifer lorsqu'il s'est révolté contre Dieu.

Cet endroit est bien rĂ©el, si rĂ©el que les dĂ©mons tremblent Ă  l'idĂ©e d'y ĂȘtre jetĂ© (Jacques 2 : 19 ; Matthieu 8 : 29). Eux, ils ont connu le Ciel et savent trĂšs bien ce que cela signifie de vivre loin de la prĂ©sence de Dieu.

 

Et toi qui n'as pas encore fait la paix avec le CrĂ©ateur, trembles-tu Ă  la pensĂ©e que tu pourrais les rejoindre Ă©tant donnĂ© que l'enfer – l'Ă©tang ardent de feu et de soufre - est aussi rĂ©servĂ© aux hommes ? «Le Seigneur sait dĂ©livrer de l’épreuve les hommes pieux, et rĂ©server les injustes pour ĂȘtre punis au jour du jugement» (2 Pierre 2 : 9).

 

L'enfer...  PRÉPARÉ pour le diable et ses anges, 


mais aussi l'enfer... RÉSERVÉ pour :

 

- Ceux qui ont refusé de prendre le chemin étroit qui conduit vers le Ciel ;

- Ceux qui ne se sont jamais décidés à suivre Jésus ou encore ;

- Ceux qui ont dĂ©cidĂ© de revenir Ă  leur ancienne vie, celle oĂč ils vivaient sans Christ.

 

Sans aucun doute, nous connaissons tous des personnes qui font partie d'un de ces trois groupes qui viennent d'ĂȘtre citĂ©s, 


mais...

 

- Nous qui connaissons Jésus-Christ pour l'avoir accepté comme Sauveur et Seigneur de notre vie ;

- Nous qui nous nous attachons le mieux possible aux saints commandements ;

- Nous qui connaissons, par les Écritures, ce lieu de tourments oĂč «il y aura des pleurs et des grincements de dents» ;

- Nous qui connaissons la fin de ceux et celles qui n'obĂ©issent pas Ă  l'Évangile (2 Thessaloniciens 1 : 8 ; 1 Pierre 4 : 17)...

 

 

Que faisons-nous pour Ă©viter l'enfer Ă  ceux qui nous entourent et particuliĂšrement ceux que nous aimons ? Que faisons-nous pour les arracher du feu (Jude 1 : 23) ?


 

Entre le Ciel et l'enfer, il y a... NOUS !

 

Nous qui avons déjà bénéficié de la grùce et du pardon de Dieu !

Nous qui sommes appelĂ©s "ambassadeurs de Christ ", "tĂ©moins du Seigneur JĂ©sus ". Comment tĂ©moignons-nous de la grĂące de Dieu qui nous a Ă©tĂ© faite ?

 

Nos péchés ont été pardonnés, mais qu'en est-il des péchés de ceux de notre famille, de ceux de nos amis ?

Leur avons-nous dit qu'ils doivent se repentir et que la mort n'est pas la fin de tout ?

«J’ai prĂȘchĂ© la repentance», disait l'apĂŽtre Paul dĂšs qu'il fut converti !

 

... Ă  ceux de Damas d’abord, puis Ă  JĂ©rusalem, dans toute la JudĂ©e, et chez les paĂŻens, j’ai prĂȘchĂ© la repentance et la conversion Ă  Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance...Actes 26 : 20

 

Ce jeune converti ne faisait rien d'extraordinaire, il ne faisait que suivre les enseignements de son Seigneur qui est aussi NOTRE Seigneur !

 

« ... la repentance et le pardon des pĂ©chĂ©s seraient prĂȘchĂ©s en son nom (au nom de JĂ©sus) Ă  toutes les nations... Â» Luc 24 : 47

 

La repentance : c'est le message inévitable du nouveau Testament!

 

« Repentez-vous donc et convertissez-vous, pour que vos pĂ©chĂ©s soient effacĂ©s... Â» Actes 3 : 19

 

« Je (JĂ©sus) vous le dis. Mais si vous ne vous repentez, vous pĂ©rirez tous Ă©galement. Â» Luc 13 : 3 et 5

 

 

Entre le Ciel et l'enfer, il y a... ceux qui nous Ă©coutent !

 

Ceux qui doivent prendre en considĂ©ration la Bonne Nouvelle du message de l'Evangile... savoir que leurs pĂ©chĂ©s peuvent ĂȘtre pardonnĂ©s !

 

C'est Ă  nous de leur faire comprendre qu'ils doivent se repentir de leurs pĂ©chĂ©s et se prĂ©parer pour l'au-delĂ , qu'il faut le faire sans attendre Ă©tant donnĂ© que la mort peut survenir Ă  tout moment !

 

Si nous accomplissons fidĂšlement notre mission, c'est alors que le Saint-Esprit pourra les convaincra de pĂ©chĂ©s !

 

Se laisseront-ils convaincre?

Ce n'est pas notre affaire !

C'est une affaire entre Dieu et la personne qu'il a interpellée pour lui montrer le chemin à suivre afin qu'elle ne soit pas perdue éternellement.

 

 

Es-tu prĂȘt (e) Ă  rencontrer ton Dieu ? Je dis bien TON Dieu, car, que tu le veuilles ou non, il est Ton Dieu, TON CrĂ©ateur !

Il peut aussi devenir TON Sauveur ou TON Juge !

 

Qui sait si le Saint-Esprit n'a pas déjà touché ton coeur un jour ou l'autre au point que tu sentes mal à l'aise ?

Si c'est le cas, cette "gĂȘne" est un des signes qui rĂ©vĂšle que ta vie n'est pas en ordre et que Dieu te tends la main pour te faire grĂące et pardonner TOUS tes pĂ©chĂ©s.

 

«PrĂ©pare-toi Ă  la rencontre de ton Dieu,» nous dit le prophĂšte (Amos 4 : 12). Es-tu prĂȘt ? Sommes-nous prĂȘts Ă  cette rencontre inĂ©vitable ?

 

« .. Tenez-vous prĂȘts, car le Fils de l’homme viendra Ă  l’heure oĂč vous n’y penserez pas. Â» Matthieu 24 : 44

 

Être prĂȘts, soit pour l'enlĂšvement de l'Église, soit pour franchir la frontiĂšre de la mort ! PrĂȘts pour rendre compte de la vie que Dieu nous a donnĂ©e !

 

On raconte qu'un roi avait un bouffon formidable, à tel point que le monarque lui avait donné un sceptre pour le consacrer "roi des fous" tout en lui recommandant de donner ce sceptre à celui qui serait plus "fou" que lui ; ce qui paraissait inimaginable.

Bien des annĂ©es passĂšrent sans que le fou du roi ait trouvĂ© plus fou que lui. Comme cela semblait impossible, il avait abandonnĂ© ses recherches, mais la providence vĂźnt Ă  son secours le jour oĂč le roi se trouva couchĂ© sur son lit de mort. À ses cĂŽtĂ©s, le fidĂšle bouffon et son sceptre.

Le bouffon demanda alors à son souverain s'il s'était préparé pour ce départ.

À la rĂ©ponse nĂ©gative du roi, le bouffon tendit son sceptre au roi en lui disant:

"Sir, ce sceptre vous revient de droit, car j'ai trouvĂ© enfin plus fou que moi. Vous partez pour un long voyage et vous ne vous ĂȘtes pas prĂ©parĂ©!

 

La mort n'est pas la fin de tout, l'Ancien Testament et le Nouveau se rejoignent pour dire qu'il y aura une rĂ©surrection !

 

« Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussiĂšre de la terre se rĂ©veilleront, les uns pour la vie Ă©ternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte Ă©ternelle. Â» Daniel 12 : 2

 

« ... l’heure vient oĂč tous ceux qui sont dans les sĂ©pulcres entendront sa voix, et en sortiront. Ceux qui auront fait le bien ressusciteront pour la vie, mais ceux qui auront fait le mal ressusciteront pour le jugement. Â» Jean 5 : 28-29


 

Nous n'irons pas tous au Paradis ! VoilĂ  ce que nous enseigne l'Ecriture depuis la GenĂšse Ă  l'Apocalypse, mais une chose est certaine : tous nous ressusciterons et tous nous passerons en jugement.

 

Ceux qui appartiennent Ă  JĂ©sus-Christ passeront devant son tribunal : «il nous faut tous comparaĂźtre devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, Ă©tant dans son corps» (2 Corinthiens 5 : 10).

 

Quant aux autres ils comparaĂźtront tous devant le grand trĂŽne blanc : «Et je vis les morts, les grands et les petits, qui se tenaient devant le trĂŽne. Des livres furent ouverts. Et un autre livre fut ouvert, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugĂ©s selon leurs oeuvres, d’aprĂšs ce qui Ă©tait Ă©crit dans ces livres....Quiconque ne fut pas trouvĂ© Ă©crit dans le livre de vie fut jetĂ© dans l’étang de feu» (Apocalypse 20 : 11-15).

 

 

Que dire de plus ? Sinon rappeler qu'entre le Ciel et l'enfer il y a un gouffre infranchissable ; qu'une fois passĂ©e la frontiĂšre de la mort, on ne pourra plus recommencer la partie pour aller au Ciel comme il est possible de le faire au jeu de la marelle !

On ne pourra plus recommencer cette vie oĂč de multiples occasions ont Ă©tĂ© donnĂ©es pour faire la paix avec Dieu ou... LA REFAIRE si nous nous sommes dĂ©tournĂ©s de lui.

 

Nous ne pourrons pas recommencer notre vie pour prendre un nouveau dĂ©part, MAIS AUJOURD'HUI...


 

Nous pouvons entrer dans une nouvelle vie avec JĂ©sus pour Sauveur et Seigneur !

 


« Tournez-vous vers moi, et vous serez sauvĂ©s, Vous tous qui ĂȘtes aux extrĂ©mitĂ©s de la terre! Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre. Â» EsaĂŻe 45 : 22

 

« Venez Ă  moi, vous tous qui ĂȘtes fatiguĂ©s et chargĂ©s, et je vous donnerai du repos. Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos Ăąmes. Â» Matthieu 11 : 28-29

 

 

Entre le Ciel et l'enfer..., entre ton Ă©ternitĂ© dans le Paradis ou ton Ă©ternitĂ© dans l'Ă©tang ardent de soufre et de feu, il y a TA dĂ©cision, rien que TA dĂ©cision qui doit ĂȘtre prise indĂ©pendamment de la conduite de ceux qui t'entourent.

 

C'est une affaire entre Dieu et toi !

 

C'est Lui, et personne d'autre qui a donné les conditions pour entrer dans SON Royaume. Ne pas vouloir tenir compte de SES instructions, de SON amour et de la grùce qui l'accompagne, c'est faire injure à celui qui a donné sa vie sur la Croix pour porter le péché de beaucoup d'hommes !

 

A l'opposĂ©, confesser son pĂ©chĂ©l'abandonner et suivre JĂ©sus c'est prendre la bonne direction, celle ou le Seigneur a prĂ©parĂ© une place pour ceux qui l'aiment.

 

« Je (JĂ©sus) vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pĂ©cheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. Â» Luc 15 : 7

 

« Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon PĂšre. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous prĂ©parer une place. Â» Jean 14 : 2

 

« J’en prends aujourd’hui Ă  tĂ©moin contre vous le ciel et la terre: j’ai mis devant toi la vie et la mort, la bĂ©nĂ©diction et la malĂ©diction.


Choisis la vie, afin que tu vives... Â» DeutĂ©ronome 30 : 19

 


Les textes bibliques, sans indication particuliÚre, sont tirés de la Bible Segond.

J-M Ravé le 6 août 2011 - CP 474 - 2300 Chaux-de-Fonds - Suisse

 

Source : http://www.regard.eu.org

 


Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter