Vidéo du jour
Je√Ľner et se priver ? | EMCITV | Résumé
Enseignement du jour
L'esprit de combat | HENRI VIAUD-MURAT | Résumé
Édification du jour
Fatalisme et foi
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Une vie de prière
de DIVERS AUTEURS
Si notre √Ęme est remplie de l'ardent d√©sir que, la gloire de Dieu se manifeste en nous, autour de nous et par nous, avec l'assurance qu'Il entend la pri√®re de ses enfants, notre vie int√©rieure fera de continuels progr√®s dans la foi et la confiance.



¬ę Soyez toujours joyeux. Priez sans cesse. Rendez gr√Ęces en toutes choses : c'est l√† ce que Dieu demande de vous en J√©sus-Christ.¬†1 Thess. V. 16-18.

Notre Seigneur a prononc√© la parabole, du juge inique et de la pauvre veuve pour nous enseigner que l'homme ¬ę doit prier toujours et ne point se rel√Ęcher ¬Ľ (Luc XVIII, 1 et suivants).

La veuve persévère à demander une chose définie et positive, et il semblerait que la parabole a en vue la prière persévérante qui réclame une bénédiction spéciale que souvent Dieu n'accorde pas tout de suite.

Les √©p√ģtres qui nous parlent de la vigilance associ√©e √† la pri√®re constante, faite toujours selon l'Esprit, semblent se rapporter plut√īt √† une vie qui serait enti√®rement consacr√©e √† la pri√®re. Si notre √Ęme est remplie de l'ardent d√©sir que, la gloire de Dieu se manifeste en nous, autour de nous et par nous, avec l'assurance qu'Il entend la pri√®re de ses enfants, notre vie int√©rieure fera de continuels progr√®s dans la foi et la confiance.

En terminant ces méditations, il ne nous est pas difficile de comprendre ce qu'il faut pour mener une vie de prière. La première condition est, sans aucun doute, le sacrifice complet de notre vie à la gloire de Dieu.

Celui qui cherche à prier sans cesse seulement parce qu'il veut être pieux et bon, n'y arrivera jamais. 
Notre coeur ne peut s'√©largir que si nous nous oublions nous-m√™mes. Nous arriverons alors √† consid√©rer toutes choses √† la lumi√®re divine. Nous reconna√ģtrons pour tout ce qui nous entoure la n√©cessit√© du secours et de la b√©n√©diction de Dieu. Nous y verrons une occasion de le glorifier.

Quand tout dans notre vie est envisagé et jugé au seul point de vue de la gloire de Dieu; quand nous aurons découvert que cela 
seul qui vient de lui peut réellement être à sa gloire, notre vie entière deviendra une aspiration vers le ciel, un cri du coeur pour que Dieu prouve sa puissance et son amour en manifestant sa gloire. Notre conscience se réveillera; nous comprendrons que nous sommes des sentinelles avancées sur les murs de Sion, chargées de célébrer la mémoire du Seigneur. Notre appel touchera réellement le Roi des cieux, nous aurons une influence positive sur lui pour l'engager à faire ce qu'Il n'aurait pas fait sans nos prières. Ces exhortations de Saint-Paul deviendront une réalité pour nous: 
¬ę Faites en tout temps par l'Esprit toutes sortes de pri√®res et de supplications. Veillez √† cela avec une enti√®re pers√©v√©rance et priez pour tous les saints. Priez pour moi ¬Ľ. (Eph. VI, 18).
¬ę Pers√©v√©rez dans la pri√®re, veillez-y avec actions de gr√Ęces. Priez en m√™me temps pour nous ¬Ľ. (Col. IV, 2-3).

Renoncer √† soi-m√™me, vivre pour Dieu et sa gloire parmi les hommes, voil√† donc le chemin qui conduit √† prier sans cesse. Cette vie consacr√©e √† Dieu doit √™tre accompagn√©e d'une confiance enti√®re dans l'efficacit√© de notre pri√®re. Nous avons vu notre bien-aim√© Sauveur, dans ses enseignements, insister particuli√®rement sur la foi au P√®re, le Dieu trois fois saint, qui accorde certainement ce que nous lui demandons ¬ę Demandez et vous recevrez ¬Ľ. (Matth. VIII, 7). L'exaucement certain de nos pri√®res est pour J√©sus le commencement et la fin de son enseignement.

Si nous poss√©dons vraiment cette assurance et que nous soyons convaincus que nos pri√®res ont une influence indiscutable aupr√®s de Dieu, nous ne n√©gligerons plus la merveilleuse puissance qu'Il nous a accord√©e. Notre √Ęme se tournera compl√®tement vers Dieu et notre vie deviendra une vie de pri√®re. Le Seigneur prend le temps n√©cessaire pour nous r√©pondre parce que nous et tout¬†ce qui nous entoure, sommes des cr√©atures du temps, soumises √† la loi du progr√®s. Mais si nous croyons qu'aucune pri√®re offerte avec foi ne peut √™tre perdue, nous croyons aussi qu'il y a des moments o√Ļ il faut que nos requ√™tes s'accumulent au pied du tr√īne de Dieu jusqu'√† ce qu'elles atteignent, par leur pers√©v√©rance, une force irr√©sistible.

Ce n'est pas en Dieu, ni dans sa secrète volonté, mais en nous seulement que se trouve l'obstacle à l'exaucement de nos prières.
C'est quand nous ne sommes pas ce que nous devons être que nous n'obtenons pas la réalisation de la promesse.
Les Paroles de notre P√®re contenues dans sa sainte √Čcriture nous sonderont, nous humilieront, nous rel√®veront, nous fortifieront et finalement nous donneront le bonheur.
Pour la foi qui sait qu'elle obtient ce qu'elle 'demande, la prière n'est plus un travail ou un fardeau, mais une joie et un triomphe; elle deviendra pour nous une nécessité et une seconde nature.

Cette union de ferveur et de ferme assurance n'est au fond que la vie du Saint-Esprit en nous. Le Saint-Esprit habite en nous. Il se cache dans les replis les plus secrets de notre coeur. Tant√īt Il se manifeste par des soupirs qui ne se peuvent exprimer; tant√īt par une foi claire et consciente; tant√īt par des demandes sp√©ciales, distinctes, pour que¬†Christ se r√©v√®le plus compl√®tement √† nous; tant√īt par des supplications pour une √Ęme en particulier, pour une oeuvre, pour l'√Čglise, pour le monde. N'importe! C'est toujours le Saint-Esprit seul qui met dans le coeur la soif de Dieu, la soif de sa r√©v√©lation, la soif de sa gloire.

Lorsque l'enfant de Dieu marche et vit r√©ellement selon l'Esprit, lorsqu'il ne veut plus de l'existence de la chair, mais qu'il cherche avant tout la vie spirituelle et qu'il veut √™tre un instrument entre les mains de Dieu pour r√©v√©ler Christ autour de lui, alors la vie d'intercesseur du Fils bien-aim√© ne peut que devenir n√ītre et se refl√©ter dans tous nos actes.

C'est donc par l'Esprit que tout obstacle sera aplani et que l'harmonie entre Dieu et nous sera parfaite. Mais la chose principale qu'il nous faut pour une vie de prière incessante, c'est la conviction que Jésus nous enseigne à prier. C'est la communion de la propre vie de Jésus qu'il nous faut. C'est la vie de Jésus en prière qui a poussé les disciples à lui demander de leur enseigner à prier. Il en est de même pour nous, c'est la vue de Jésus priait sans cesse qui nous enseigne véritablement à prier. Nous en savons la raison, Celui qui prie de la sorte est notre chef, notre vie. Tout ce qu'Il possède devient notre propriété, si nous lui appartenons complètement. Par son sang répandu pour nous, Il nous fait entrer en la présence immédiate de Dieu. Le lieu très saint est notre demeure; nous avons le droit d'y habiter. Ceux qui vivent en Dieu et qui sentent qu'ils ont été amenés à cette nouvelle vie pour être en bénédiction à ceux qui ne la connaissent pas encore, ne peuvent faire autrement que de prier.

Christ nous rend participants avec lui à sa vie de prière et à la force qui en découle. C'est ce qui nous fait comprendre que le vrai but de notre vie ne doit pas être seulement de travailler beaucoup et de prier assez pour que notre oeuvre n'en souffre pas, mais de prier beaucoup et de travailler assez pour que la force et la bénédiction obtenues par la prière retombent sur nos compagnons de route par notre moyen.

Non seulement Christ, qui sauve et qui r√®gne, nous inspire notre vie de pri√®re, mais Il nous la conserve toujours, si nous nous confions en lui. Il se fait le garant de notre pri√®re incessante. Christ est tout : c'est lui qui nous donne la vie et la force, afin que nous priions constamment et sans nous lasser. C'est l'intercession continuelle de Christ, pr√©sente √† notre coeur, qui nous rendra capables de prier sans cesse. C'est parce que la sacrificature de J√©sus est l'embl√®me de la puissance que doit avoir la vie nouvelle,¬†que prier sans cesse peut devenir pour nous la joie vivante et r√©elle du ciel d√®s ici-bas. ¬ę Soyez toujours joyeux ¬Ľ. ¬ę Priez sans cesse ¬Ľ. ¬ę Rendez gr√Ęces en toutes choses ¬Ľ. (1 Thess. V, 16-18).

La joie √©ternelle, la louange √©ternelle, la pri√®re √©ternelle, n'est-ce pas l√† la manifestation de la vie √©ternelle, du ciel enfin, o√Ļ J√©sus prie √©ternellement? L'union entre le cep et le sarment n'est en r√©alit√© que l'union par la pri√®re. La conformit√© enti√®re avec Christ, la participation b√©nie √† la gloire de sa vie divine est r√©alis√©e par la part que nous prenons √† son oeuvre d'intercession. Lui et nous, nous vivrons pour prier toujours.

À mesure que nous ferons l'expérience de notre union avec lui, prier sans cesse deviendra une possibilité, une réalité, le but essentiel et le résultat béni de notre communion avec Dieu. Notre demeure permanente est en dedans du voile, en la présence même du Père; ce que le Père dit, nous le faisons ; ce que le Fils dit, le Père le fait.

Prier sans cesse, c'est le ciel descendant jusqu'√† nous. C'est l'avant-go√Ľt de cette vie c√©leste o√Ļ nul ne s'arr√™te, ni jour ni nuit, dans le chant de la louange et dans l'adoration.

SEIGNEUR, ENSEIGNE-NOUS À PRIER.

Source : www.regard.eu.org 



Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter