Vidéo du jour
Mon secours est en Toi | Louange - Adoration | Résumé
Enseignement du jour
Mon fr√®re est sorti de l'alcoolisme | TRESORSONORE | Résumé
Édification du jour
L‚Äô√Čglise (5)?: caract√®res d‚Äôun rassemblement selon Dieu
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
La Porte de la Vie Eternelle
de SMITH WIGGLESWORTH
La foi, c'est l'assurance des choses qu'on espère. La foi, c'est la Parole. Vous avez été régénérés par la Parole, elle habite en vous, la vie du Fils est en vous, et Dieu veut que vous croyiez.




Par Smith Wigglesworth

Hébreux 11, le chapitre de la foi par excellence, est un merveilleux passage. En fait, toute la Parole de Dieu est magnifique. Mais pas seulement cela : elle détient également le pouvoir de changer des situations. Ce qui est normal peut être transformé par la Parole de Dieu qui est une puissance surnaturelle.

Dans la Parole de Dieu se trouvent le souffle, la nature et la puissance du Dieu vivant, et son pouvoir agit dans chaque personne qui ose y croire. Il y a la vie √† travers cette puissance ! Lorsque nous recevons la Parole par la foi, nous recevons √©galement la nature de Dieu. C'est comme si, dans un √©lan de foi tout simple, nous nous emparions des promesses de Dieu. Nous sommes ainsi rendus participants √† la nature divine par gr√Ęce. Cette puissance, qui vient de Dieu, rend la vie √† ce qui √©tait mort et sera rendue manifeste dans notre chair.

Cette puissance est venue avec gloire pour nous transformer, par une action divine, en des enfants de Dieu, et pour nous rendre semblables au Fils de Dieu par l'Esprit de Dieu. Elle nous fait avancer de gr√Ęce en gr√Ęce et de gloire en gloire, d√®s que notre foi repose sur cette Parole vivante.

Il est important de détenir une vérité qui nous donne de solides fondations, quelque chose de plus grand que nous-mêmes, sur lequel nous pouvons nous appuyer. Dans Hébreux 12, nous lisons : " Ayant les regards fixés sur Jésus, qui suscite de la foi et la mène à la perfection " (verset 2). Jésus est notre vie et Il en est la puissance. Nous voyons au cinquième chapitre des Actes que, dès que Pierre fut libéré de prison, il entendit le Seigneur lui dire : " Allez, tenez-vous dans le temple, et annoncez au peuple toutes les paroles de cette vie " (verset 20). Il n'y a qu'un livre qui possède la vie. Dans cette Parole nous trouvons celui qui est venu afin que nous ayons la vie en abondance et que, par la foi, cette vie nous soit communiquée.

Lorsque nous entrons dans cette vie par la foi divine (en effet, nous devons prendre conscience, par la foi, que c'est par gr√Ęce que nous sommes sauv√©s et non par nos propres moyens. Il s'agit d'un don de Dieu), nous devenons participants de cette vie. Cette Parole est plus grande que tout ce qui existe. Il n'y a point de t√©n√®bres en elle.

Ceux qui demeurent dans cette Parole peuvent, en toutes circonstances, venir à la lumière pour que leurs actions soient manifestées. En dehors de cette Parole, il y a les ténèbres et ceux qui ne veulent pas venir à la lumière parce que leurs actions sont mauvaises. Mais, du moment que nous sommes sauvés, par la puissance de la Parole de Dieu, nous aimons la lumière, nous aimons la vérité. L'inexprimable puissance divine, la force, la passion et le feu que nous recevons, tout vient de Dieu. Buvez, mes bien-aimés, buvez abondamment à la source de vie.

 

ENCORE PLUS R√ČEL QUE CE QUE VOUS POUVEZ VOIR ET TOUCHER

La foi, c'est l'assurance de poss√©der d√©j√† les choses qu'on esp√®re. Quelqu'un m'a dit un jour : " Je ne pourrais pas croire en quelque chose que je ne puisse saisir et voir ". Tout ce que vous pouvez saisir et voir est temporaire et finira par s'user √† force d'√™tre utilis√©. Mais les choses qu'on ne voit pas sont √©ternelles et ne p√Ęliront pas. Est-ce que vous vous occupez des affaires palpables ou de celles qui sont √©ternelles ? Des choses qui sont des faits ou de celles qui sont rendues r√©elles par la foi ? Je remercie Dieu car, √† travers la connaissance de la v√©rit√© du Fils de Dieu, je poss√®de en moi un plus grand pouvoir, un travail qui s'op√®re encore plus puissamment, je d√©tiens un impact int√©rieur de la vie, de la puissance, de la vision et de la r√©alit√© encore plus r√©els que peut conna√ģtre celui qui vit dans le monde du tangible. Dieu se r√©v√®le √† la personne qui ose croire.

Mais il y a quelque chose d'encore plus beau que cela. Quand nous recevons la vie divine lors de notre nouvelle naissance, nous recevons une nature qui aime faire la volont√© de Dieu. Lorsque nous croyons √† la Parole de Dieu, une source d'eau jaillit de nos cŇďurs.

 

La foi : un don pour ceux qui demandent

Une source est toujours mieux qu'une pompe, mais je sais que même une source jaillissante peut être dépassée lorsque nous recevons le baptême dans le Saint-Esprit. La Parole fut comme une source pour la femme qui se tenait au bord du puits, mais avec la personne qui a le Saint-Esprit, c'est comme une rivière qui coule à flots.

Est-ce que cette rivière coule en vous ? Être rempli du Saint-Esprit, c'est être rempli par le pouvoir exécutif de la Trinité qui nous apporte tout ce que possède le Père et tout ce que désire le Fils. Ainsi, nous devons vivre dans l'Esprit afin que Dieu puisse nous faire avancer avec son autorité et qu'il règne par sa capacité divine.

Je remercie Dieu de nous baptiser dans le Saint-Esprit. Je sais qu'il l'a fait pour moi car les gens m'ont entendu parler en langues et je me suis entendu le faire ensuite. C'est une Ňďuvre biblique et je ne d√©sire rien d'autre car je dois √™tre une √©p√ģtre √©crite par Dieu. Qu'un t√©moignage complet de la vie, de la puissance et de la r√©surrection de mon Seigneur J√©sus-Christ puisse √©maner de mon √™tre ! Que de choses merveilleuses se passent au travers de cette union divine avec Dieu lui-m√™me !

√Čcoutez ces paroles : " Dieu dans ces derniers temps nous a parl√© par le Fils. Il l'a √©tabli h√©ritier de toutes choses ; par Lui aussi Il a cr√©√© l'univers ". (H√©breux 1/2). Par cette Personne divine, cette Parole, ce Fils, Dieu a fait toutes choses. Notez qu'il est √©crit qu'Il a fait les mondes par cette Personne. Vous savez qu'Il les a cr√©√©s √† partir de choses qui n'existaient pas.

Tout ce que nous voyons a √©t√© fait par ce divin Fils. Je voudrais que vous r√©alisiez que lorsque vous recevez le Fils de Dieu, et que le Christ habite dans votre cŇďur par la foi, il existe en vous une force divine ; une puissance qui offre des possibilit√©s illimit√©es. En cons√©quence de ce Christ qui entre en vous, Dieu veut faire de grandes choses √† travers vous. Par la foi, si nous recevons et nous acceptons son Fils, non seulement Dieu nous donne une filiation, mais nous devenons √©galement coh√©ritiers pour partager avec Lui tout ce que poss√®de le Fils.

Je suis de plus en plus convaincu chaque jour que je vis, que tr√®s peu nombreux sont ceux qui, bien qu'√©tant sauv√©s par la gr√Ęce, ont vraiment r√©alis√© l'√©tendue de leur autorit√© sur les t√©n√®bres, les d√©mons, la mort et sur tout pouvoir de l'ennemi. C'est une v√©ritable joie de se rendre compte de notre h√©ritage dans ce domaine.

Un jour, alors que je venais de parler de la même manière, un homme s'est approché et m'a dit : " Je n'ai jamais rien entendu de semblable avant aujourd'hui. Combien de mois cela vous a-t-il demandé pour élaborer ce sermon ? "

Je lui ai répondu : " Mon frère, Dieu a, de temps à autres, poussé ma femme à me faire prêcher et je le lui ai promis. J'avais pour habitude de travailler dur pendant une semaine pour pouvoir construire quelque chose puis, déposant mon texte, je m'asseyais et disais, j'ai terminé. Oh frère ! J'ai fini par laisser tomber toute idée d'élaborer quoi que ce soit, car tout descend du ciel. Les sermons descendent, restent un moment parmi nous et puis remontent au ciel, car la Bible dit que sa parole ne retourne pas à lui sans effet. Mais si j'essaie de construire quelque chose, cela ne restera pas debout longtemps et lorsque ça s'effondrera, je serais emporté avec.

 

REMPLIS JUSQU'√Ä D√ČBORDER

Les fils et les filles de Dieu sont rendus manifestes en ces jours pr√©sents afin de d√©truire les Ňďuvres du diable. √ätre sauv√© par la puissance de Dieu, c'est √™tre conduit du domaine de l'ordinaire vers celui de l'extraordinaire, du naturel vers le divin. Vous souvenez-vous du jour o√Ļ le Seigneur a pos√© ses mains sur vous ? Vous dites : " Je ne pouvais rien faire d'autre que louer le Seigneur ". Eh bien, ce n'√©tait qu'un d√©but ! O√Ļ en √™tes-vous aujourd'hui ? Le plan divin, c'est que vous croissiez jusqu'√† recevoir l'infinie pl√©nitude de Dieu.

Vous n'avez pas √† dire : " Je ne vous raconte pas comme c'√©tait merveilleux lorsque j'ai √©t√© baptis√© dans le Saint-Esprit ". Si vous regardez dans le pass√© pour me faire savoir que vous avez √©t√© baptis√© dans le Saint-Esprit, c'est que vous n'avez pas avanc√©. Si le d√©but √©tait bon, il devrait l'√™tre encore davantage de jour en jour jusqu'√† ce que vous soyez pleinement convaincus d'√™tre remplis de la puissance de Dieu par l'Esprit. Remplis de toute la pl√©nitude de Dieu !

" Ne vous enivrez pas de vin : c'est de la d√©bauche. Soyez, au contraire, remplis de l'Esprit " (√Čph√©siens 5/18). Je ne d√©sire rien d'autre que d'√™tre rempli, encore et encore, jusqu'√† d√©border comme une gigantesque citerne. Est-ce que vous r√©alisez que, lorsque vous √™tes devenus une nouvelle cr√©ation et que vous avez √©t√© r√©g√©n√©r√©s par la Parole de Dieu, qu'il y avait en vous la m√™me Parole de puissance, la m√™me vie et la m√™me lumi√®re qui se trouvaient dans le Fils de Dieu lui-m√™me ?

Dieu veut couler √† travers vous avec une expression et une gr√Ęce divines d'une puissance incommensurable jusqu'√† ce que votre corps entier ne soit plus qu'une langue de feu. Dieu veut que chaque √Ęme soit touch√©e par la Pentec√īte afin de devenir un fil conducteur vivant, pas un monument mais un mouvement. Tant de personnes ont √©t√© baptis√©es dans le Saint-Esprit. Il y a bien eu un mouvement, mais ces personnes sont devenues des monuments qu'il est impossible de faire bouger !

Dieu nous fait sortir de notre sommeil de peur que nous ne devenions indiff√©rents √† la v√©rit√© et au souffle glorieux de son pouvoir tout-puissant. Nous devons √™tre la lumi√®re et le sel de la terre, portant sur nous toute l'armure de Dieu. Ce serait grave si des ennemis r√īdaient et que nous ayons √† retourner chercher nos sandales. Ce serait grave si nous n'avions pas mis notre cuirasse. Comment pouvons-nous obtenir cette armure ? En la prenant par la foi. Sautez dedans, restez-y, n'en sortez jamais, car c'est un bapt√™me dans lequel vous devez vous plonger enti√®rement et o√Ļ vous ne connaissez plus qu'une seule chose : le d√©sir de Dieu √† tous moments. Le bapt√™me dans l'Esprit Saint devrait √™tre la dotation d'une puissance toujours grande, ainsi qu'un accroissement toujours plus important de la gr√Ęce.

√Ē P√®re, accorde-nous un regard vrai sur la libert√© glorieuse, celui que Tu destines aux enfants de Dieu : ceux qui sont lib√©r√©s du monde pr√©sent, mis √† part, purifi√©s et rendus utiles pour ton Ňďuvre. Ceux que Tu as destin√©s √† √™tre remplis de toute ta pl√©nitude.

 

LE COMBAT DE LA FOI

Rien ne me fait autant mal que de voir de soi-disant croyants avoir autant d'incrédulité en eux au point qu'il devient extrêmement difficile de les faire bouger. Il n'y a pas de problème pour faire prier un pécheur pour sa guérison. Mais lorsqu'on touche un croyant, il revient et dit : " Vous n'avez pas prié pour mes jambes ".

Je vous déclare que vous êtes guéris dans votre être entier si vous le croyez. Tout est possible à celui qui croit. Dieu ne faillit pas à sa Parole, qui que vous soyez. Supposez que toutes les personnes du monde n'aient pas cru. Cela ne changerait rien à la Parole de Dieu ; elle resterait la même. Vous ne pouvez pas la modifier. Elle est de toute éternité, et ceux qui croient en elle seront comme la montagne de Sion qui ne peut être ébranlée.

Un jour, alors que je pr√™chais sur la foi, il y avait dans le public un homme qui avait dit par trois fois : " Je ne croirai pas ". J'ai continu√© √† pr√™cher parce que cela ne faisait aucune diff√©rence pour moi. Je suis pr√©par√© au combat √† tout moment, je veux parler du combat de la foi. Nous devons garder la foi que nous avons re√ßue. Je continuais donc de pr√™cher et l'homme hurla : " Je ne croirai pas ". Alors qu'il passait la porte, il cria √† nouveau : " Je ne croirai pas ".

Le jour suivant, on amena un message qui disait que, d√®s que l'homme eut quitt√© la r√©union, l'Esprit lui a dit : " Puisque tu n'as pas voulu croire, tu seras muet ". C'est le m√™me Esprit qui est venu vers Zacharie et lui a dit : " Voici, tu seras muet, et tu ne pourras parler jusqu'au jour o√Ļ ces choses arriveront, parce que tu n'as pas cru √† mes paroles qui s'accompliront en leur temps " (Luc 1/20). Je crois √† un enfer. Qui se trouve l√†-bas ? L'incr√©dule. Si vous voulez aller en enfer, tout ce que vous avez √† faire est de rejeter la Parole de Dieu. Les incr√©dules sont l√†-bas.

J'ai demand√© au responsable de la r√©union, celle o√Ļ l'homme a √©t√© frapp√© de mutisme : " Va voir cet homme et dis-moi si tout ce qu'on dit est vrai ". Il alla chez lui et la premi√®re √† l'accueillir fut la femme de cet homme. Le responsable lui demanda : " Est-il vrai que votre mari a d√©clar√© par trois fois pendant la r√©union qu'il ne croirait pas et que maintenant il ne peut plus parler ? " La femme √©clata en sanglots et lui dit : " Allez donc voir par vous-m√™me ! " Le responsable de la r√©union entra dans la pi√®ce et vit la bouche de l'homme dans un terrible √©tat. L'incr√©dule prit un morceau de papier et √©crivit : " J'ai eu l'occasion de croire. J'ai refus√© de le faire et maintenant je ne peux ni croire ni parler ".

Le plus grand péché dans le monde est de ne pas croire à la Parole de Dieu. Nous ne sommes pas de ceux qui se retirent mais de ceux qui croient, car la Parole de Dieu est une Parole vivante qui agit en permanence.

Un jour, une femme habill√©e de fa√ßon tr√®s √©l√©gante est venue √† nos r√©unions et s'est avanc√©e sur l'estrade. Sous son bras, cach√©e sous sa robe, se trouvait une b√©quille que personne ne pouvait voir. Elle √©tait handicap√©e d'une jambe depuis vingt ans ; elle avait entendu parler de ce que Dieu pouvait faire et voulait que nous priions pour elle. Aussit√īt que nous avons commenc√© √† le faire, elle s'est exclam√©e : " Qu'avez-vous fait √† ma jambe ? " Elle redit la m√™me chose √† trois reprises. C'est alors que nous avons vu sa b√©quille pendant dans le vide : la femme se tenait droite toute seule.

La dame qui traduisait pour moi lui dit : " Nous n'avons rien fait √† votre jambe, c'est Dieu qui a tout fait ". Elle lui r√©pondit : " J'√©tais boiteuse et j'ai utilis√© cette b√©quille durant vingt ans, mais ma jambe est tout √† fait gu√©rie maintenant ". Nous ne lui avons pas sugg√©r√© de se mettre √† genoux devant l'autel, mais Dieu merci, elle se laissa tomber au milieu d'autres et rendit gr√Ęce √† Dieu.

J'ai d√©couvert que lorsque Dieu nous touche, c'est un contact divin de la puissance vitale qui stimule et fait tressaillir le corps afin que les gens sachent qu'Il est Dieu. D√®s qu'ils en sont convaincus, ils Lui demandent pardon. Lou√© soit Dieu pour tout ce qui am√®ne les gens au tr√īne de la gr√Ęce !

 

LE PLUS IMPORTANT

Dieu gu√©rit par la puissance de sa Parole mais voici le plus important : √™tes-vous sauv√©s ? Connaissez-vous le Seigneur ? √ätes-vous pr√™t √† rencontrer Dieu ? Vous pouvez √™tre un invalide toute votre vie mais, √™tre sauv√© par la puissance de Dieu. Vous pouvez avoir un corps en pleine sant√© mais, aller tout droit en enfer parce que vous ne connaissez pas la gr√Ęce de Dieu et son salut. Dieu merci, j'ai √©t√© sauv√© en un instant : celui o√Ļ j'ai cru, et Dieu en fera de m√™me pour vous. Dieu veut, par sa puissance divine qui est en vous, que vous suiviez la pens√©e de l'Esprit par sa Parole, jusqu'√† ce que vous soyez enti√®rement transform√©s par son pouvoir. Vous pourriez monter sur l'estrade et dire : " Wigglesworth, avez-vous besoin de quoi que ce soit pour votre corps de la part de Dieu ? " Je vous r√©pondrai que j'ai un corps en parfaite condition, que je n'ai rien √† lui demander et que j'ai soixante-cinq ans.

Cela n'a pas toujours √©t√© le cas. Ce corps a autrefois √©t√© fragile, handicap√©, mais Dieu a accompli sa Parole, tel que nous pouvons le lire dans Esa√Įe et dans Matthieu. Il a pris mes infirmit√©s, mes maladies et mes souffrances et par ses meurtrissures, je suis gu√©ri.

C'est tellement bon de se lever et de s'asseoir sans √™tre conscient de son propre corps. Il porta nos infirmit√©s, il porta nos maladies, il est venu pour gu√©rir nos cŇďurs bris√©s !

J√©sus voudrait que nous nous approchions davantage de sa divine apparence, de sa force de r√©surrection, de la puissance de l'Esprit, de la marche par la foi et que nous comprenions sa Parole, ce qu'il avait voulu dire lorsqu'Il a d√©clar√© qu'Il nous donnerait tout pouvoir sur l'ennemi. Christ ma√ģtrisera toutes choses jusqu'√† ce que nous soyons en parfaite harmonie avec sa volont√©.

Domine-t-Il sur nos maladies, nos désirs et notre volonté ? Si c'est le cas, vous serez soumis à sa domination. Il sera l'autorité de toutes les situations. Lorsque Dieu règne, tout doit être assujetti à son plan divin et à sa volonté pour nous.

Voyez ce que la Parole de Dieu dit : " Et personne ne peut dire : J√©sus est Seigneur ! Si ce n'est par le Saint-Esprit " (1 Corinthiens 12/3b). " Seigneur ! " Que Dieu soit b√©ni √† jamais ! Oh qu'il puisse √™tre le Seigneur et le ma√ģtre ! Qu'il puisse r√©gner et tout contr√īler ! Qu'il puisse remplir votre √™tre tout entier de son plan de v√©rit√© ! Car vous √™tes en Christ J√©sus, toutes choses lui sont soumises. C'est merveilleux et Dieu veut qu'il en soit ainsi pour vous. Lorsque vous y arriverez, vous trouverez une puissance divine continuellement √† l'Ňďuvre. Je crois absolument qu'aucun d'entre nous ne peut parvenir √† ce lieu de r√©v√©lation et d'action des dons de l'Esprit, si ce n'est par l'accomplissement des promesses de J√©sus de nous baptiser dans l'Esprit Saint.

 

LA FOI MISE EN PRATIQUE

Je fus amené auprès d'un magnifique garçon de neuf ans qui était couché. Le père et la mère étaient dans tous leurs états car il était comme cela depuis sept mois. Ils devaient le lever et le nourrir. Le garçon était comme une statue aux yeux vides. Dès que je pénétrais dans la pièce, le Seigneur me révéla la cause de cet état. Alors, je dis à la mère : " Le Seigneur me montre qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec son estomac ".

Elle me répondit : " Oh non ! Nous avons eu deux médecins qui sont venus et ils nous ont dit que c'était une paralysie du cerveau ". J'insistais : " Dieu me révèle que c'est son estomac ".

" Mais non, ce n'est pas possible. Ces médecins s'y connaissent. Ils lui ont fait une radiographie ".

Le monsieur qui m'avait accompagn√© jusque chez eux dit √† la m√®re : " Vous avez fait demander cet homme, vous avez √©t√© les canaux pour sa venue, alors ne vous opposez pas √† lui. Cet homme sait ce qu'il a √† faire ". Mais le Dr J√©sus le sait encore mieux. Il conna√ģt tout. Tout ce que vous avez √† faire, c'est de sonner √† sa porte et il viendra.

Qui peut s'interposer entre la pens√©e divine de l'Esprit qui d√©tient toute r√©v√©lation, qui comprend toute situation de la vie ? Car la Parole de Dieu d√©clare qu'il sait toute chose et conna√ģt parfaitement de quoi nous sommes faits, car tout est mis √† nu devant lui. En ayant la pens√©e de l'Esprit, nous comprenons quelle est la volont√© de Dieu.

Ayant cette assurance, j'ai pri√© pour le gar√ßon et pos√© mes mains sur son estomac. Il eut la naus√©e et vomit un ver long d'environ trente-trois centim√®tres. Il fut compl√®tement r√©tabli. Qui conna√ģt toutes choses ? Dieu.

Quand rentrerons-nous donc dans la connaissance de Dieu ? Lorsque nous aurons cess√© de penser avec notre propre esprit et que nous nous laisserons rev√™tir de la pens√©e et de l'autorit√© du Dieu tout-puissant. L'Esprit de Dieu voudrait que nous comprenions que rien ne peut interf√©rer dans notre marche vers une b√©n√©diction parfaite, si ce n'est notre incr√©dulit√©. Cette derni√®re est un obstacle terrible. D√®s que nous permettrons √† l'Esprit Saint d'agir comme il l'entend, nous d√©couvrirons que de grandes choses se passeront tout le temps. Mais, √ī combien de raisonnements humains devons-nous abandonner et combien de projets humains devons-nous laisser ! Que se passerait-il si tout √† coup tout le monde croyait Dieu ? J'aime l'id√©e que Dieu le Saint-Esprit veut mettre en avant la v√©rit√©. Si seulement nous nous soumettions au plan divin, il est l√† pour nous r√©v√©ler le myst√®re de cette v√©rit√© !

Combien d'entre nous croient à la Parole ? Il est facile de la citer, mais c'est plus important de la posséder. Il m'est facile de citer : " Nous sommes maintenant enfants de Dieu " (1 Jean 3/2a), mais il est plus important pour moi de savoir si, oui ou non, je suis un enfant de Dieu. Lorsque le Fils était sur la terre, Il fut reconnu par les personnes qui l'ont entendu. Aucun homme n'avait parlé comme Lui. Sa parole avait une puissance et elle se propageait.

Quelquefois vous citez : " Car celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde " (1 Jean 4/4b) et vous pouvez dire, o√Ļ exactement se trouve ce verset. Mais, bien-aim√©s, est-ce suffisant ? Est-ce que les d√©mons peuvent demeurer en votre pr√©sence ? Vous devez √™tre plus grand que les d√©mons. Est-ce que la maladie demeure dans le corps que vous touchez ? Vous devez √™tre plus grand que la maladie. Est-ce que quelque chose dans ce monde peut √™tre contre vous et se maintenir ? Est-ce possible, s'il est vrai que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde ? Oserons-nous prendre √† la lettre cette Parole de Dieu et affronter les difficult√©s qui se trouvent en face de nous ?

 

DE LA MORT À LA VIE

Je ne pourrai jamais oublier le visage de cet ancien policier suisse qui, une fois, est venu vers moi. Ses v√™tements semblaient trop larges, son corps entier semblait racorni, ses yeux √©taient vides et vitreux, les os de sa m√Ęchoire ressortaient ; son √™tre entier √©tait une manifestation de la mort. Il me demanda : " Pouvez-vous m'aider ? "

Pouvais-je l'aider ? Lorsque nous croyons à la Parole de Dieu, nous pouvons aider n'importe qui à condition d'être solidement ancrés dans cette Parole. Si nous sommes dans cette Parole de Dieu, alors tout est possible. Comme je regardai cet homme, je me dis que je n'avais jamais vu quelqu'un de vivant pouvant ressembler à cela. Je lui ai demandé : " Qu'est-ce que c'est ? "

Il me r√©pondit d'une voix √† bout de souffle : " J'avais un cancer dans la poitrine. J'ai √©t√© op√©r√© et en enlevant ce cancer, ils ont √©galement enlev√© mon Ňďsophage ; maintenant je peux respirer, mais je ne peux plus avaler ". L'homme au visage √©maci√© sortit un tube d'environ vingt-trois centim√®tres avec une sorte de tasse d'un c√īt√© et une ouverture de l'autre qui s'adaptait √† un trou. Il me montra comment il enfilait une partie du tube dans son estomac et faisait passer le liquide par le haut. C'est ainsi que depuis trois mois, il se maintenait en vie. C'√©tait un mort vivant.

Pouvais-je l'aider ? Voyez ce que dit la Parole de Dieu : " Si quelqu'un [...] ne doute point en son cŇďur, mais croit que ce qu'il dit arrive, il le verra s'accomplir " (Marc 11/23). Dieu veut que nous avancions selon les √Čcritures.

En me basant sur cela, je lui dis : " - Vous aurez un bon souper ce soir. - Mais, me répondit-il, je ne peux pas avaler. - Vous aurez un bon souper ce soir. - Mais je ne peux pas avaler. - Vous aurez un bon souper ce soir ; allez et mangez. "

Lorsqu'il arriva chez lui, il raconta à sa femme que le prédicateur lui avait dit qu'il aurait un bon souper ce soir. " Si tu me préparais quelque chose, je pourrais voir ce que je peux avaler ! " Sa femme lui cuisina un repas et il en prit une cuillerée. Il avait déjà essayé à plusieurs reprises de le faire, mais la nourriture ne descendait pas. Néanmoins, la Parole de Dieu dit : " Cela lui sera accordé ", et cette cuillerée descendit. Il en reprit encore et encore, jusqu'à être rassasié.

Que s'est-il pass√© ensuite ? Il alla se coucher dans la joie de savoir qu'il pouvait avaler de nouveau et il se r√©veilla le jour suivant avec la m√™me joie. Il chercha le trou qu'il avait dans l'estomac, mais Dieu l'avait referm√© au moment o√Ļ il avait ouvert l'autre. O√Ļ qu'il all√Ęt, les gens sortaient et disaient : " Allons donc le voir ". Il t√©moignait : " Je suis tellement rassasi√© que je d√©borde de louanges pour mon Dieu, car Il nous a fait don de la foi qui op√®re jusque dans l'impossible ".

La foi, c'est l'assurance des choses qu'on espère. La foi, c'est la Parole. Vous avez été régénérés par la Parole, elle habite en vous, la vie du Fils est en vous, et Dieu veut que vous croyiez.

Source : http://sentinellenehemie.free.fr 



Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter