Vidéo du jour
Psaume 51 | BIBLE AUDIO | Résumé
Enseignement du jour
Sois le Centre | Louange - Adoration | Résumé
Édification du jour
Remise de trophée
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
L’échelle vers le Ciel
de REINHARD BONNKE/DANIEL KOLENDA
« En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme » (Jean 1:51).








Écrit par Daniel Kolenda

 

 

Le lendemain, Jésus voulut se rendre en Galilée, et il rencontra Philippe. Il lui dit : « Suis-moi » …. Philippe rencontra Nathanaël, et lui dit : « Nous avons trouvé celui de qui Moïse a écrit dans la loi et dont les prophètes ont parlé, Jésus de Nazareth, fils de Joseph ». Nathanaël lui dit : « Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? ». Philippe lui répondit : « Viens, et vois ».

Jésus, voyant venir à lui Nathanaël, dit de lui : « Voici vraiment un Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude ». « D’où me connais-tu ? » lui dit Nathanaël. Jésus lui répondit : « Avant que Philippe t’appelât, quand tu étais sous le figuier, je t’ai vu ». Nathanaël répondit et lui dit : « Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël. Jésus lui répondit : « Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci ». Et il lui dit : « En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme ».

(Jean 1:43-51)

 

 

L’escalier vers le Ciel

L’évangile de Jean se distingue des trois autres évangiles dits synoptiques. Certains ont pensé que Jean avait rédigé son évangile bien après Matthieu, Marc et Luc, et qu’il n’avait pas seulement eu l’occasion de lire ce que les autres avaient écrit, mais qu’il avait aussi pris de nombreuses années pour réfléchir à sa propre expérience à la lumière de ce qui avait déjà été rapporté. Devenu un vieil homme, sous l’onction du Saint-Esprit, Jean avait la conviction que des choses essentielles devaient être dites. C’est pour cela qu’il entreprit de faire son propre récit.

 

Jean est comme un journaliste sans vergogne qui écrit avec une persuasion irrésistible. Il déclare ouvertement son objectif au chapitre 20, verset 31, quand il dit : « Mais ces choses ont été écrites afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant vous ayez la vie en son nom ». L’évangile de Jean est conçu pour convaincre le lecteur que Jésus Christ est le Fils de Dieu, parce que Jean savait que cette connaissance donne accès à la vie éternelle.

 

Il est surprenant que Jean omette l’histoire de la naissance de Jésus, de Son baptême, de Sa tentation et de Sa transfiguration et qu’il utilise pourtant neuf versets au début de son évangile pour raconter l’histoire qui semble plutôt insignifiante d’un jeune homme nommé Nathanaël. Mais une lecture plus attentive nous révèle que ce récit ignoré par ailleurs sert une thèse profonde et lumineuse.

 

 

Que se passe-t-il sous le figuier ?

La mention du figuier peut sembler assez curieuse ici, mais le contexte culturel nous indique qu’elle n’est pas dûe au hasard. Dans la tradition rabbinique, le figuier est souvent utilisé comme une métaphore de la Torah, les cinq premiers livres de l’Ancien Testament. Nathanaël peut avoir été assis sous un figuier de manière littérale ou figurative, mais dans les deux, il semble bien qu’il étudiait les Saintes Écritures. Quand Jésus déclare qu’Il a vu Nathanaël sous le figuier, Il indique qu’Il l’a vu étudier la Torah, ce qui nous amène à la deuxième question.

 

Qu’étudiait Nathanaël dans la Torah ?

Bien entendu, à l’époque de Nathanaël, la Bible n’était pas structurée en chapitres et en versets comme dans nos versions modernes, mais je crois que Nathanaël lisait le texte que nous trouvons dans le chapitre 28 de la Genèse. Il lisait l’histoire de son ancêtre, Jacob (dont le nom signifiait « le trompeur ») qui avait volé la bénédiction de son frère aîné en trompant son père. Il avait ensuite dû fuir pour sauver sa vie. Nathanaël avait certainement lu le passage où Jacob arrive à Béthel où il passe la nuit. Il pose sa tête sur une pierre pour s’endormir et fait alors un rêve. « Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle » (Genèse 28:12).

 

Nous pouvons remarquer qu’avant de rencontrer Jésus, Nathanaël était très sceptique et pose la question au sujet de Jésus : « Peut-il venir de Nazareth quelque chose de bon ? ». Mais un peu plus loin (autour des versets 46 et 49), il se transforme en un croyant convaincu et dit au Seigneur : « Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël » (Jean 1:49). Ce changement semble avoir eu lieu de manière pratiquement instantanée. Ceci nous amène à une troisième question.

 

 

Pourquoi ce brusque changement d’attitude ?

Nathanaël fut absolument confondu par la perception prophétique de Jésus.

 

Tout d’abord, Jésus lui démontra qu’Il savait qu’Il étudiait les Écritures avant que Philippe l’appelle, ce que personne d’autre ne pouvait apparemment savoir.

 

Deuxièmement, Jésus savait exactement ce que Nathanaël étudiait et y fait allusion en le qualifiant « d’Israélite, dans lequel il n’y a point de fraude (ou de tromperie) ».

 

Troisièmement, en disant cela, Jésus lui prouve qu’Il sait non seulement que Nathanaël étudiait la Torah, mais aussi précisément le texte qu’il étudiait, et surtout qu’Il avait vu une chose que personne ne pouvait voir – le cœur de Nathanaël.

 

Cette démonstration toucha si profondément Nathanaël qu’il déclara sa foi en Jésus : « Rabbi, tu es le Fils de Dieu, tu es le roi d’Israël ». C’est alors que Jésus dit une chose qui constitue le point d’orgue dans l’histoire rapportée par Jean : « Parce que je t’ai dit que je t’ai vu sous le figuier, tu crois ; tu verras de plus grandes choses que celles-ci ».

 

Jésus fait à nouveau allusion au passage que Nathanaël étudiait à propos de Jacob et mentionne l’échelle dont Jacob a rêvé : « En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme » (Jean 1:51).

 

 

L’identité de Jésus

Jésus disait en réalité à Nathanaël : « Es-tu impressionné par le fait que je peux lire ton courrier ? Que je peux savoir que tu étudiais le passage de l’échelle de Jacob ? Mais Nathanaël, j’ai bien mieux encore en réserve pour toi. Tu verras que Je suis l’échelle de Jacob ! ».

 

Jésus déclare qu’Il est plus qu’un prophète, plus qu’un Rabbi, plus qu’un libérateur politique et plus qu’un roi. Il déclare être le pont entre le Ciel et la terre, le lien entre Dieu et l’homme, la porte que Dieu a ouverte sur terre pour nous donner un accès direct aux réalités célestes.

 

Jean semble nous dire avec force ce que Philippe a dit à Nathanaël : « Nous l’avons trouvé celui de qui Moïse a écrit … Celui qui résout toutes les énigmes, qui répond à toutes les questions ! ».

 

 

Nous l’avons trouvĂ© :

 

Le Chemin, la VĂ©ritĂ© et la Vie

Le Pain de vie

La Lumière du monde

La Porte

Le Bon Berger

La RĂ©surrection

Le Cep

Le Grand JE SUIS.

 

Daniel Kolenda

 

Source : www.bonnke.net

 

Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter