• ACCUEIL
  • QUI SOMMES-NOUS ?
  • NOUS CONTACTER
MARANATHA77 DANS D'AUTRES LANGUES
LE MESSAGE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Le jeûne biblique (ch. 1 et 2)
de DIVERS AUTEURS
LA PENSEE DU JOUR
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Les mystères du Royaume de Dieu
Luc 8:10
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Faire de Jésus le Seigneur de sa vie / EMCITV
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
Comment être libéré(e) de la poutre qui est dans mon oeil ?
de DIVERS AUTEURS
La vérité, c’est que les fautes des autres me paraissent évidentes, comme un éléphant dans un poulailler. Mais mes propres fautes ?



Tu rentres dans une pièce avec la ferme intention de redresser certaines personnes. Tu vas leur faire connaître le fond de ta pensée.

Soudain, cinquante-neuf paires d’yeux se tournent vers toi et un sourire moqueur se dessine sur chaque visage.

 

Que se passe-t-il ?

Est-ce que tes cheveux sont en pétard ?

 

Est-ce que tu as une crotte de nez sur la figure ?

 

Est-ce qu’il reste un peu d’œuf du petit déjeuner dans ta moustache ?

 

Est-ce que ta braguette est ouverte ?

 

Tu sais ce qui est fou ? C’est qu’il y a soixante personnes dans cette pièce, maintenant, et la seule qui ne peut pas voir ton visage, c’est toi. Pourtant, tu en es bien le propriétaire ! Tu as besoin d’aide pour voir les choses telles qu’elles sont.

 

Le jugement et la condamnation mettent un frein à notre espoir de voir une transformation chez l'autre, du moins dans nos esprits. Et ça empêche Dieu de continuer son œuvre en nous. Nous condamnons et appliquons une sentence. Pour nous, tout est dit, c’est fini.

 

Poutre et paille

Plongeons une fois de plus dans ces vérités dont Jésus parle dans Luc 6 :

 

« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’œil de ton frère, et n'aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton œil ? Comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton œil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton œil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’œil de ton frère. »

Luc 6.41-42

 

Le jugement nous enlève toute capacité à aider les autres. Nous ne voyons pas clairement pendant que nous sommes occupés à juger !

 

« Il se considère d’un œil trop flatteur pour reconnaître sa faute, et la détester. »

Psaume 36.3

 

Ce verset parle d’un incroyant, mais le principe reste le même. Si je crois que je suis parfait, je ne suis pas capable de voir la vie de quelqu’un d’autre avec clarté.

 

Un jour, j’ai entendu parler d’un frère qui était tombé dans le péché. Ma première réaction a été de me dire :

 

« Eh bien, je ne suis pas surpris. Il avait des défauts frappants, qui ont fini par ressurgir. »

 

Wouah ! Quand on parle de compassion ! Je n’en avais pas beaucoup, pas vrai ?

La vérité, c’est que les fautes des autres me paraissent évidentes, comme un éléphant dans un poulailler. Mais mes propres fautes ? A moins d’avoir les yeux qui louchent méchamment, je ne peux pas voir mon propre visage. Alors, comment puis-je être moi-même redressé, afin de pouvoir aider les autres ? Comment chasser le péché de ma vie quand je ne le vois pas, ou que je ne le considère pas comme quelque chose de mal ? Comment faire pour voir ce que toutes les autres personnes présentes dans la pièce peuvent voir ?

 

Voilà quelques interventions oculaires :

-Tes ennemis montrent tes péchés du doigt. Parfois, ces vilaines critiques expriment au moins une part de vérité, même si leur but est de te blesser plutôt que de t’aider. Réfléchis à ce qu’elles disent. Essaye de voir s’il faudrait que tu changes dans ce domaine.

 

-Tu as besoin d’un miroir. La Parole de Dieu te montre ton visage. Regarde dans la Parole, mais n’oublie pas ce que tu y vois. Change !

 

- L’Esprit de Dieu te le dit. Le diable nous condamne et nous ne devons jamais l’écouter, mais l’Esprit de Dieu nous convainc quand nous n’agissons pas conformément à la Parole. Parce que Jésus vit en toi, tu as réellement la capacité et le pouvoir de changer.

 

-De bons amis te le disent. Nos ennemis n’ont aucun problème pour nous dire quand nous faisons une bêtise. Nos amis aimeraient nous aider, mais ils ont peur de le dire parce qu’ils ne veulent pas nous blesser et risquer de perdre notre amitié. Tu as besoin d’un miroir et d’un ami qui se soucie de toi. Il osera te dire la vérité avec amour. Une femme sage écoute ceux qui l’aiment plutôt que d’exploser et de se fâcher contre ceux qui essayent de l’aider !

 

-Ton propre cerveau te le dit. Si quelqu’un te dit une chose une fois, c’est assez subjectif. Mais si tu entends plusieurs fois la même chose… et encore une fois une chose très similaire, et qu’un passage de la Parole de Dieu qui traite du même sujet te saute aux yeux et que ta femme ne fait qu’en parler... Alors, tu ferais peut-être bien de considérer qu’il puisse y avoir un problème.

 

Utilise ces miroirs que Dieu a t’a donnés

« Mettez en pratique la Parole et ne vous contentez pas de l'écouter en vous trompant vous-mêmes par de faux raisonnements.

En effet, si quelqu'un écoute la Parole et ne la met pas en pratique, il ressemble à un homme qui regarde son visage dans un miroir et qui, après s'être observé, s'en va et oublie aussitôt comment il était.

Mais celui qui a plongé les regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et qui a persévéré, celui qui n'a pas oublié ce qu'il a entendu mais qui se met au travail, celui-là sera heureux dans son activité. »

Jacques 1.22-25

 

Et quand cette poutre aura été retirée, alors tu pourras devenir un chirurgien pour ôter la paille, parce que ta vue sera devenue excellente. Quelle bénédiction tu pourras être pour les autres !

Les meilleurs chirurgiens pour ôter la paille sont ceux qui ont subi une chirurgie de la poutre.

 

Les résultats de la chirurgie de la poutre

Un ami à moi, Tim, a partagé cette histoire :

 

« Je rejoignais ma voiture dans le parking d’un hôtel. Alors que je descendais du trottoir, ce gars est arrivé à toute vitesse dans sa voiture. Quand il m’a vu descendre du trottoir, il a pilé, vite reculé et avancé à nouveau. Il a failli rentrer dans une voiture qui tournait vers lui. Finalement, il s’est garé.

 

Je me suis arrêté et je l’ai regardé.

 

Il est sorti précipitamment de sa voiture, tout décoiffé, et a attrapé sa mallette. J’étais un peu agacé par sa façon dangereuse de conduire. Nos regards se sont croisés et je lui ai demandé calmement s’il allait bien. (Honnêtement, je pensais qu’il était en retard pour aller au travail ou quelque chose comme cela.) Alors qu’il COURAIT vers la porte de l’hôtel, il m’a répondu : “Mon père vient de mourir !”

 

Je suis bien connu pour juger ce que je considère comme des actions irresponsables chez les autres. C’est comme si un mécanisme de justice avait été construit en moi et se mettait automatiquement en route. Mais à ce moment-là, ma perspective concernant ce jeune conducteur fou et irresponsable a changé. J’ai été rempli de sympathie, de compassion et de compréhension. J’ai prié pour lui et sa famille et j’ai placé un petit mot sur sa voiture. »

 

Hmmm

« Rendre honneur, c’est célébrer ce qu’une personne est plutôt que de trébucher sur ce qu’elle n’est pas. »

 

Source : https://topmessages.topchretien.com

 


Retour

 

 

 

© 2017 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter