Et Dieu a le pouvoir de vous combler de toutes sortes de grâces, afin que, possédant toujours à tous égards de quoi satisfaire à tous vos besoins, vous ayez encore en abondance pour toute œuvre bonne 2 Corinthiens 9:8
Vidéo du jour
La pleine délivrance | FRANCK ALEXANDRE | Résumé
Enseignement du jour
Le don de foi - Partie 3 | FRANCK ALEXANDRE | Résumé
Édification du jour
Dieu nous écoute
LA BONNE SEMENCE
Voir le Résumé
Maranatha77 en d'autres langues
Pensée du jour
Message du jour
Portes Ouvertes
Torrent d'Amour
Blog
Torrent d'amour
Amour en action
Maranatha 77 "JESUS REVIENT BIENTOT"
MESSAGE TEXTE
Retour
L'action suprême du Saint-Esprit
de FRANK A. VIOLA
Sans purification, il ne peut y avoir de plénitude. La loi divine qui gouverne toutes nos expériences et histoires spirituelles, est d'être vidé pour atteindre la plénitude - être réduit pour atteindre l'accroissement - être libre pour pouvoir se réaliser pleinement.



Ouvrons nos Bibles sur ce grand livre d'Ephésiens qui nous dévoile clairement le dessein de Dieu. Le sujet que nous traitons ce soir est le besoin du Seigneur pour l'heure actuelle. Regardons une nouvelle fois nos deux textes principaux:

Ephésiens 4:10 - Celui qui est descendu, c'est le même qui est monté au-dessus de tous les cieux, afin de remplir toutes choses.

Ephésiens 1:22-23 - Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Église, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.

Nous avons longuement parlé de la finalité suprême de Dieu. Si vous vous souvenez, nous avons dit que Dieu recherche, pour l'heure actuelle, l'accomplissement universel de Son Fils. Il a eu en vue cette finalité suprême depuis le commencement, et c'est l'objet de toutes Ses relations avec nous. Plus que jamais, Dieu cherche à remplir toutes choses avec Christ, et le Seigneur ne sera pas satisfait tant que cela ne sera pas arrivé. Nous avons dit aussi que Dieu réalise ce but à travers ce réceptacle qu'est l'Eglise. L'Eglise doit être la présence de Christ sur la terre. Voilà la vocation suprême de l'Eglise. Dieu a appelé l'Eglise à être un peuple qui manifestera et exprimera le Christ dans Sa perfection, qui reflétera Sa nature et Son caractère.

Dans la continuité de ce sujet, nous avons aussi souligné que l'Eglise est en ruine et dans un état de confusion. L'Eglise, dans sa généralité, a dévié de la pensée complète de Dieu - elle a dévié de l'intention de Dieu. Elle a perdu la vision de ce que Dieu cherche. Par conséquent, la plupart des croyants sont partis quelque part sur une voie secondaire. Bien que dans le peuple de Dieu, beaucoup de coeurs soient bons, nombreux sont ceux qui ont perdu la vision du dessein de Dieu (si même ils l'ont jamais eue). Selon les mots de Néhémie: le peuple est découragé, les murs sont effondrés, et les portes ont été détruites. D'une façon générale, il n'y a pas sur la terre de témoignage pour le Seigneur. Le témoignage a été fragmenté, affaibli et rendu confus. Mais le Seigneur recouvrera Son témoignage.

La réaction de Dieu devant le déclin et la décadence spirituelle est de susciter un groupe représentatif - d'élever quelques-uns du milieu de la foule - qui sont prêts à payer le prix pour maintenir Son témoignage de perfection. Ce sont ceux qui sont prêts à être dépossédés de tout ce qui vient du Moi. Ils sont prêts à renoncer à toutes les traditions et les organisations humaines qui ont mis hors d'usage Sa prêtrise. Ce sont ceux qui se tiennent sur cette terre pour les droits du Seigneur et qui voyagent sur les routes les moins fréquentées, maintenant Son témoignage au milieu de la décadence et du déclin, en une époque remplie de voix confuses. En effet, le Reste accomplit pour le Seigneur ce que l'Eglise dans l'ensemble a laissé inachevé. Ainsi les yeux de Dieu sont fixés sur ce groupe de volontaires. Dieu a agi ainsi, chaque fois qu'il y a eu une situation d'échec parmi Son peuple.

Rappelez-vous des enfants d'Israël. Ils ont quitté la pleine pensée de conquérir la terre promise. Ils en ont été privés à cause de leur manque de foi. Quelle a été la réaction de Dieu? Il a suscité un Reste du milieu d'eux - un instrument « Josué et Caleb ». Ils étaient ceux qui sont restés fidèles à Dieu dans la foi - ils ont persisté à revendiquer les droits de Dieu sur la terre - et ils sont finalement entrés dans le pays, entraînant le reste du peuple. Aux temps des juges, Dieu éleva Gédéon pour délivrer Israël des gens de Madian.

Selon Juges chapitre 7, dix mille Israélites ont affirmé vouloir aller délivrer leur peuple. Mais si vous vous souvenez, l'histoire dit que Dieu a limité leur nombre à seulement trois cents, parce que les autres avaient peur ou étaient ambitieux. Ainsi Dieu a utilisé un petit groupe de seulement trois cents hommes, issus de Son peuple, pour aller délivrer Israël de la main de Madian. Et il en est de même aujourd'hui. Dans le livre de l'Apocalypse, le Seigneur Jésus parle aux sept églises et Il les avertit en leur disant « Celui qui entendra ce que l'Esprit dit aux Églises vaincra (paraphrasé).» L'appel du Seigneur implique une autorité pour vaincre la condition présente - l'état des choses actuel - afin de permettre l'accomplissement du dessein complet du Seigneur.

Si nous avons des yeux spirituels pour voir, nous pouvons percevoir que Dieu cherche à obtenir pour Lui-même un peuple qui désire accomplir Son dessein au prix de tout le reste. C'est le besoin du Seigneur pour l'heure actuelle, de rassembler ceux qui cherchent à répondre à Son besoin. Nous voyons ce que font de telles personnes dans Apocalypse chapitre 12. Nous voyons une partie de leur caractère dans Apocalypse Chapitre 2-3.

Nous n'avons pas le temps de détailler tout cela, mais je veux qu'il soit clair pour vous que ceux qui remportent la victoire ne sont pas une classe spéciale de chrétiens. Ils ne sont pas une élite spirituelle, ni une aristocratie spirituelle ou un élu parmi les élus. Ils sont simplement ceux qui ont vu le dessein de Dieu et qui désirent le soutenir. Ils sont ceux qui sont entrés dans le dur labeur du Seigneur. Ils ont vu quelque chose de ce que Dieu recherche, ils ont vu la condition présente des choses, et ils ont fait d'eux-mêmes des réceptacles qui peuvent être utilisés par la main de Dieu. En effet, les vainqueurs sont simplement des chrétiens normaux. C'est la chrétienté aujourd'hui qui est dans un état anormal - le témoignage est divisé et les murs sont abattus.



L'oeuvre principale du Saint Esprit

Dans cette partie de notre étude, j'aimerais attirer votre attention sur le troisième aspect du besoin actuel du Seigneur, à savoir l'action suprême de l'Esprit. Comment Dieu réalise-t-Il Son dessein éternel en nous et par nous? C'est par l'action du Saint Esprit. Mais comment le Saint Esprit opère-t-Il pour nous rendre utiles à Son dessein? Comment nous prépare-t-Il pour répondre au besoin du Seigneur et pour que Christ soit formé en nous? C'est ce que j'aimerais considérer avec vous ce soir.

Commençons par regarder l'oeuvre principale du Saint Esprit. Quand le Seigneur Jésus est monté au ciel, étant glorifié, Il a envoyé Son Esprit sur la terre. Ceux d'entre nous qui appartiennent à Christ ont reçu Son Esprit. Mais quel est le travail le plus important -- l'objet principal -- du Saint Esprit? Dans le peuple du Seigneur, la plupart diront que l'action principale du Saint Esprit est de nous donner la puissance pour servir. De telles personnes mettent l'accent sur la puissance donnée par l'Esprit pour nous permettre de faire le travail du Seigneur Jésus. Ces gens insistent sur le pouvoir surnaturel (le pouvoir de chasser des démons, guérir les malades, ressusciter les morts, parler en langues, etc.).

Il y a un autre groupe de croyants qui dira que le principal travail du Saint Esprit est de nous enseigner et de nous guider dans toute la vérité. Il est là pour nous révéler ce que nous avons dans la Nouvelle Alliance - pour nous montrer toutes les richesses et les ressources qui sont en Christ -- pour dévoiler les promesses de Dieu en notre faveur. Un autre groupe encore dira que le principal travail du Saint Esprit est de nous bénir -- de nous conduire dans des expériences spirituelles -- pour nous réconforter, nous encourager, nous remonter le moral et nous délivrer de nos blessures et de nos souffrances. Cela devrait se produire sous la forme d'expériences merveilleuses.

Même si toutes ces choses sont des oeuvres et des fonctions légitimes du Saint Esprit, elles ne sont pas Sa mission principale. Car la mission principale du Saint Esprit, qui gouverne tout Son travail, est simplement de nous conformer au caractère du Seigneur Jésus-Christ. Autrement dit, c'est de former Christ en nous. C'est de faire de nous, vous et moi, Sa présence sur la terre collectivement.

C'est d'avoir la nature et le caractère du Seigneur Jésus-Christ au fond de nous. Voilà la mission principale du Saint Esprit. C'est de faire de nous quelque chose que par nature nous ne sommes pas.



Transformés à Son image

Le caractère de Christ est l'objet suprême de tous les rapports de l'Esprit avec nous, dans nos vies. L'objet de toute expérience spirituelle est la présence de Christ en nous. Nous pouvons vraiment manquer ce que le Saint Esprit fait dans notre vie et mal comprendre une expérience, si nous ne sommes pas au clair sur ce sujet. En saisissant cette réalité, nous pouvons nous éviter beaucoup de pertes dans notre travail assidu à suivre le Seigneur. Dans 2 Corinthiens 3:18, les Ecritures le disent de la façon suivante:

Nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l'Esprit du Seigneur.

Notez les mots, « transformés en la même image, » « transformés à Sa ressemblance par l'Esprit du Seigneur. » Chaque fois que l'Esprit de Dieu est à l'oeuvre dans nos vies, c'est exclusivement pour façonner en nous le caractère de christ. C'est l'objet de toute l'énergie de l'Esprit, de Ses actions et de Son travail. De ce fait, si un travail ne permet pas cela et que nous le qualifions de travail du Saint Esprit, nous nous trompons. Aujourd'hui, il y a beaucoup de discussions sur la régénération, le renouveau et le réveil. Pourtant, ce que beaucoup appellent renouveau et régénération ne reflète que bien peu du caractère et de la nature de Jésus. Quand c'est le cas, ce n'est pas le travail de l'Esprit mais d'un substitut.



Le moyen d'action de l'Esprit

Considérons comment l'Esprit forme Christ en nous. Comme dans beaucoup de choses spirituelles, il y a autant un aspect négatif qu'un aspect positif. Tout d'abord, portons notre attention sur l'aspect négatif. Du côté négatif, l'Esprit de Dieu nous vide. Maintenant, laissez moi vous poser une question. Supposons que j'ai un verre de lait caillé et que mon intention soit de le remplir avec du jus de raisin frais. Que dois-je faire avant de le remplir? Je dois d'abord le vider.

Lisez avec moi Jean 3:30. Je veux vous montrer une loi spirituelle très concrète. Dans Jean 3:30, nous trouvons les mots de Jean-Baptiste parlant du Seigneur Jésus. Ce qu'il dit est simple, mais également profond et plein de sens: « Il faut qu'il croisse, et que je diminue. » En d'autres termes, « Il, le Seigneur Jésus, doit croître, mais Moi, Jean, doit d'abord diminuer. »

Pour que l'Esprit de Dieu nous remplisse de Christ, Il doit d'abord nous vider. Avant que Christ puisse croître en nous, nous devons d'abord diminuer. En un mot, nous devons être vidés avant de pouvoir être remplis - nous devons être réduits avant de pouvoir grandir avec Christ. C'est une loi divine: le vide pour le plein. C'est une loi spirituelle qui dirige tout le travail de Dieu dans nos vies.

Le Saint Esprit par Son action, brise tout ce qui est en nous. Et qu'est ce qui est en nous? Qu'est ce que ce « lait caillé? » C'est le Moi. C'est le vieil Adam. Il est en chacun de nous; ce qui est né de la chair est chair. Nous avons reçu la vieille vie Adamique à la naissance. Subjectivement parlant, c'est la vie du Moi et elle se présente sous plusieurs formes: auto-suffisance, auto-préservation, auto-préoccupation, auto-justification, idées personnelles, confiance en soi, doute de soi, etc.... C'est là qu'est le problème, mes frères -- nous sommes déjà remplis! Par conséquent, avant que le Seigneur Jésus puisse être formé et insufflé en nous -- là où nous pouvons exprimer Sa perfection -- Il doit d'abord nous vider. L'instrument qu'Il utilise pour cela est la Croix -- le principe de la Croix -- qui met à mort la vie du Moi.



L'instrument de la Croix

La Croix est donc l'instrument du Saint Esprit pour diminuer le Moi en nous. (Quand nous parlons de la Croix, nous nous référons au principe de la mort du Moi comme elle est utilisée dans Matthieu 10:38-39, 16:24-25, Luc 14:26-27, et Jean 12:24-25.) Je me permettrais de dire que non seulement cet aspect du dessein de Dieu ne reçoit que peu d'attention de la part du peuple du Seigneur aujourd'hui, mais que beaucoup s'y opposent. Comme au temps de Paul, il n'est pas populaire de parler de la Croix. Car la Croix est l'instrument de la rupture, de la douleur, de la souffrance, de l'anéantissement, de la crise et de la mort. La Croix parle de reniement personnel -- la Croix parle de sacrifice -- la Croix parle d'épreuves et de tribulations.

La Croix, cependant, est le chemin vers la perfection et la gloire. Les écritures enseignent que la Croix est la vraie puissance de Dieu ( 1Co 1:18 ). Pour beaucoup d'entre nous, nous voulons avoir la vie de la résurrection sans d'abord aller au calvaire. Nous voulons avoir le feu du ciel sans d'abord être conduits sur l'autel. C'est une erreur non seulement de doctrine mais de réalité pratique. Nous devons comprendre que le Saint Esprit réalise le dessein de Dieu en nous vidant d'abord et cela à travers la Croix.



Le côté négatif: la purification

Il y a deux aspects principaux à la Croix. Le premier est souvent traité tandis que le second est souvent négligé. Il y a à la fois une dimension objective à la Croix et une dimension subjective. Objectivement, le Seigneur Jésus est mort pour nous sur la Croix. C'était un événement historique dans l'histoire de l'espace temps. Et c'est la dimension que nous mettons souvent en valeur, le fait que, à travers le sang de Sa Croix,Il nous a pardonné nos péchés.

Quelques uns, qui sont allés au delà de la simple compréhension d'être pardonnés, ont vu l'enseignement de Romains 6:6. En conséquence, ils ont vu que non seulement le sang de la Croix nous pardonne nos péchés devant Dieu et lave nos consciences, mais la mort de la Croix elle-même a détruit notre vieil homme qui était utilisé pour servir le péché. Mais ceci est complètement objectif, car cela se réfère à la vision de Dieu sur la mort de Son Fils sur la Croix et de notre foi à ce sujet. Il y a une autre dimension de la Croix et cette dimension est subjective. C'est le côté vécu du travail de Christ au calvaire. Dans cette dimension, ce qui est visé, ce n'est pas la Croix de Christ où Il nous porte, nous et nos péchés, mais notre Croix que nous devons porter quotidiennement. C'est cette dimension de la Croix dont nous parlons. Le Saint Esprit nous met face à la Croix, dans nos situations confortables, à travers nos expériences quotidiennes, et Il arrange notre environnement et nos circonstances pour faire progresser la mort en nous.

Le but est de nous vider - d'être séparé de la vie du Moi et de notre dépendance à tout ce qui est naturel et en dehors de nous-même. Notre façon de réagir face à l'oeuvre de la Croix dans nos vies déterminera si oui ou non nous allons être vidés pour faire de la place pour que Christ nous remplisse. J'aimerais lire deux passages des écritures qui traitent de cette dimension plus personnelle de la Croix. Encore une fois, la dimension objective de la Croix est ce que Christ a fait pour nous au calvaire. La dimension subjective de la Croix est ce que l'Esprit opère en nous aujourd'hui. 2 Corinthiens 4:7 dit:

Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.

Nous avons un trésor dans un vase de terre. A l'intérieur de ce vase de terre, il y a un trésor. Qu'est ce que ce trésor? C'est Christ. C'est Sa vie; c'est Sa nature. Mais avant que ce trésor puisse être manifesté dans un caractère, que doit-il se passer? Le vase de terre doit être brisé. Si le vase de terre n'est pas brisé, le trésor ne peut pas s'exprimer; il reste caché aux regards et ne peut grandir. Maintenant, remarquez le langage des versets 8 à 12:

Nous sommes pressés de toute manière, mais non réduits à l'extrémité; dans la détresse, mais non dans le désespoir; persécutés, mais non abandonnés; abattus, mais non perdus; portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous.

« Nous sommes pressés de toute manière (voilà la Croix), mais non réduits à l'extrémité: dans la détresse (il y a là la Croix), mais non dans le désespoir; » « persécutés (encore la Croix), mais non abandonnés; abattus (toujours la Croix), mais non perdus; » « portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus » (Pourquoi?) « afin que la vie de Jésus » (le trésor) « soit aussi manifestée dans notre corps. Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle. Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous. »

Pour former Christ en nous, Le manifester à travers nous, révéler la vie du Seigneur Jésus en nous et à travers nous, la Croix doit intervenir dans les situations que nous rencontrons quotidiennement. C'est à travers l'expérience de notre mort avec le Seigneur Jésus que la vie de notre Moi est brisée, réduite, éliminée afin que nous soyons remplis par l'Esprit. Je prie donc que le Seigneur ouvre vos yeux pour voir les croix qui se tiennent devant vous dans vos expériences actuelles. Ce n'est pas par accident que vous vivez les expériences par lesquelles vous passez. Dieu, dans Sa sagesse, arrange toutes les circonstances que vous rencontrez.

Au premier abord, les épreuves et les tribulations que nous traversons -- que ce soit avec notre famille, notre travail, notre argent, et oui, même à l'église parmi nos frères et nos soeurs -- semblent destructrices. Pourtant elles sont arrangées par l'Esprit pour nous discipliner, pour nous briser, pour nous entraîner et pour éliminer notre Moi. Et si nous comprenons cela, nous reconnaîtrons la main du Seigneur derrière tout cela -- rabaissant, écrasant, réduisant et détruisant le Moi. Nous regardons les circonstances, nous voyons la souffrance, nous voyons l'épreuve et nous demandons au Seigneur de les écarter de nous par Sa main souveraine. Quelquefois le Seigneur le fait. Pourtant, à d'autres moments, Il nous dirige droit dessus afin de nous apprendre les leçons de l'humiliation.

Ainsi, la méthode courante du Seigneur pour délivrer est « au delà » et non pas « hors de ». C'est être « victorieux sur » plutôt que « échapper à ». N'est ce pas ce que Paul a dit dans sa lettre aux Corinthiens? Dans 1 Corinthiens 10:12, nous apprenons que Dieu prépare le moyen d'en sortir afin que nous puissions supporter l'épreuve. De manière frappante, c'est sortir de la tentation que de la supporter. Et pourquoi? Afin qu'il y ait plus de place pour l'expression de Christ dans notre caractère. C'est la façon de travailler du Seigneur.

Regardez avec moi dans 2 Corinthiens 12:9-10 et lisons au sujet de l'effet de purification de la Croix.

Et il m'a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s'accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. C'est pourquoi je me plais dans les faiblesses, dans les outrages, dans les calamités, dans les persécutions, dans les détresses, pour Christ; car, quand je suis faible, c'est alors que je suis fort.

Ici, si vous vous souvenez, Paul était continuellement frappé par un esprit mauvais. Au verset 9, le Seigneur répond à sa prière de délivrance. Ses paroles sont que Sa grâce est suffisante pour lui faire traverser cela. Voilà comment opère l'Esprit pour réaliser le but de Dieu dans nos vies. Pour former Christ en nous, Il doit d'abord nous vider. Et si nous ne comprenons pas cela, nous nous battrons contre la Croix. Nous regimberons contre les aiguillons, comme Paul l'a fait. Nous résisterons. Il en résultera de la perplexité et du découragement. En réalité, être vidé est la méthode divine pour la plénitude spirituelle.

Dit simplement, l'objectif de la Croix est de faire de Christ tout et en tous. Il faut qu'il y ait de la place en nous pour que Christ nous remplisse pour constituer notre caractère. Prenez conscience de cela et prenez courage parce que ce que le Seigneur fait dans vos vies aujourd'hui est dans le but de vous vider. C'est prévu pour mettre hors d'usage votre auto-suffisance. Ne lui résistez pas, soumettez-vous. Laissez l'Esprit vous vider afin que Christ puisse vous remplir.



Le côté positif: Le remplissage

Le second aspect est le remplissage. Après que l'Esprit de Dieu nous ait vidés et disciplinés, Il commence alors Son travail de constitution et de construction spirituelle. Par exemple, supposez que je sois impatient. C'est une faiblesse: sa source est le Moi. Aussi, le Seigneur me fait passer par des épreuves et des tribulations pour me tester. Il me fait passer par des expériences qui éprouvent ma patience, qui révèlent mon impatience. En effet, Il me conduit sur le terrain, me brisant et me montrant que je suis désespérément impatient.

Si je me soumets à cette destruction par la Croix, l'aspect de la résurrection peut maintenant opérer en moi. Christ peut maintenant former Sa patience en moi et elle devient une partie de mon caractère. Le même phénomène est valable pour les autres aspects de la vie du Moi. C'est le procédé: être vidé pour atteindre la plénitude, diminuer pour laisser grandir Christ. Et c'est ainsi que l'Esprit de Dieu opère dans nos vies: c'est Son action qui traite toutes choses dans la vie du croyant. Ce n'est pas un pur enseignement ou une pure doctrine. C'est la réalité. Et si nous comprenons cela, cela nous aidera beaucoup. Bien que le chemin soit coûteux, nous apprenons à baiser Sa main qui est derrière nos souffrances.

L'appel à vaincre est incarné dans la Croix et l'Esprit. A cet appel est lié une grande récompense, parce que seuls ceux qui souffrent dans cette vie recevront la capacité d'être glorifiés au delà de toute mesure dans les temps à venir. En d'autres mots, ceux qui souffrent régneront avec le Roi. Pourtant, c'est là le vrai test de la croissance spirituelle. Ce n'est pas la quantité de choses que vous avez apprises, ce n'est pas la part de service dans laquelle vous êtes engagés, ce n'est pas le nombre de fois où vous êtes allés à l'église ou avez écouté un enseignement profond.

Le test de la croissance spirituelle réside dans la proportion de votre caractère qui a changé pour refléter Christ. A quel point avez-vous changé? A quel point votre caractère a-t-il été touché et changé? C'est tragique et même anormal, quand un chrétien qui a été sauvé depuis des années reste toujours le même, n'expérimentant que de petits changements, ayant les mêmes défauts de caractère, les mêmes infirmités, les mêmes faiblesses et les mêmes manifestations du Moi. Cela arrive quand nous n'arrivons pas à laisser la Croix faire son travail de réduction dans nos vies. Sans purification, il ne peut y avoir de plénitude. La loi divine qui gouverne toutes nos expériences et histoires spirituelles, est d'être vidé pour atteindre la plénitude - être réduit pour atteindre l'accroissement - être libre pour pouvoir se réaliser pleinement.



Abraham

Regardons cinq hommes de la Bible pour voir l'application de ce principe. Ces cinq hommes démontrent que ce que nous avons dit sur l'action suprême de l'Esprit n'est pas une simple théorie, mais que c'est la vie et la réalité. Le premier que je vous mentionnerai est Abraham. Si vous vous souvenez, Abraham, le père de beaucoup de nations, était un homme d'une très grande importance; il était très riche, très prospère. Quand il vivait à Ur, sa position sociale était très forte. Mais, à ce moment là, le Seigneur a commencé Son travail de nettoyage.

Dans Actes 7, Etienne nous dit que le Dieu de gloire apparut à Abraham, lui dit de quitter sa famille et d'aller dans une terre étrangère. Les écritures nous disent qu'Abraham obéit. Dieu le réduisait. Il perdit sa position, et une part importante de sa considérable fortune. Dieu lui redonna par la suite, mais il y a eu une période où Abraham ne possédait qu'un autel et une tente alors qu'il voyageait sans richesse vers le pays où Dieu l'appelait.

De plus, l'ultime dépossession fut réalisé en Abraham quand Dieu lui commanda de sacrifier son fils, Isaac. Ici, le Seigneur exécuta un travail de nettoyage de manière extraordinaire. Il vida Abraham non seulement de ses richesses, de sa position, mais aussi de ce qui lui était le plus précieux, son propre fils. Qu'est-ce que voyons-nous dans la vie de Abraham? Nous voyons l'accomplissement. Quand tout est dit et que tout est fait, Abraham entre dans le pays et il devient réellement le père de beaucoup de nations. La vie d'Abraham démontre que la façon dont Dieu nous purifie pour entrer dans la perfection n'est pas une simple doctrine, mais une réalité.



Jacob

Ensuite, nous passons à Jacob. Si vous vous souvenez, Jacob était un homme qui était rempli par l'auto-suffisance, la force personnelle et la confiance en soi. Il était toujours de connivence, manipulant les gens, s'arrangeant toujours pour être le premier. Il n'était pas un homme de prière. Il était un homme ingénieux et d'une grande intelligence. Combien Jacob nous ressemble quand nous raisonnons sur la solution de nos problèmes au lieu de regarder vers le Seigneur et de dépendre de Lui. Dieu a dû vider Jacob. Et nous voyons que la première épreuve à laquelle Dieu a soumis Jacob a été liée à sa propre chair et son propre sang. Il a dû fuir son propre frère Esau. Dans son jeune âge, il a dû quitter sa maison et fuir la colère de son propre frère.

Plus tard, Jacob rencontra son oncle Laban. Mais, contrairement à nos attentes, Laban le maltraita et abusa de lui terriblement. Jacob travailla vingt ans sous les ordres de cet homme et reçu en permanence des tribulations de sa main. Laban changea son salaire encore et encore, sans parler des problèmes qu'il eut avec les filles de Laban.

Il n'est pas surprenant alors que, quand Jacob s'est tenu devant Pharaon, il ait pu lui dire, «Les jours des années de ma vie ont été peu nombreux et mauvais»(Genèse 47:9). De fait, auparavant, il avait pensé avoir perdu son fils le plus cher, Joseph. Car ses frères l'avaient fait passer pour mort. Ainsi, voici l'homme qui est nettoyé de sa confiance en soi et de son auto-suffisance. Ah mais ensuite nous y trouvons l'accomplissement. Il devint « le prince de Dieu. » Après que Dieu toucha sa hanche et l'affaiblit, il fut un prince avec Dieu - le père des douze tribus d'Israël. Jacob devint Israël, l'incarnation de la maison de Dieu. De nouveau, nous trouvons ainsi la purification qui mène à la perfection dans la vie de Jacob.



Joseph

Et ensuite, nous avons Joseph. Pendant des années, j'ai regardé Joseph et j'ai pensé qu'il était innocent. Les théologiens le considèrent souvent comme étant le type parfait du Seigneur Jésus-Christ. Mais vous savez, je suis tenté de croire que Joseph était un jeune garçon assez vaniteux. Souvenez-vous la vision qu'il a eue et la façon dont il l'a racontée à ses frères, affirmant qu'ils seraient ceux qui lui apporteraient la louange. Ce n'est pas une chose très pertinente à faire. Ils étaient déjà jaloux de lui. Il les a juste provoqués. Il y avait ici un petit bout de Moi qui était de trop pour le Seigneur.

Alors le Seigneur s'est occupé de Joseph. Il a permis qu'il soit jeté dans un puits et ensuite de rester dans des oubliettes pendant de nombreuses années. Jusqu'à ce que finalement, après avoir souffert une bonne part d'injustice, nous voyons l'accomplissement dans la vie de Joseph. Nous le voyons sur le trône d'Égypte avec le statut d'intendant, exerçant la sagesse et l'autorité de Dieu. Quelle histoire extraordinaire! Le Seigneur nous laisse la mort dans l'âme pour nous amener à la perfection de Christ dans nos vies.



Moïse

Enfin, il y a Moïse. Moïse était aussi un homme fier de lui-même. Il se suffisait à lui-même et il était doté d'une grande force personnelle. Dans le livre des Actes, Etienne nous dit que Moïse était connu dans tout le royaume d'Égypte. Il nous dit qu'il était puissant en paroles et en actes. Moïse, semblerait-il, a pensé qu'il pouvait délivrer Israël lui-même. Souvenez-vous comment il a tué l'égyptien quand il l'a vu frapper un pauvre israélite.

De nouveau, le Seigneur doit prendre cet homme en main. Le Seigneur a conduit Moïse dans ce désert d'Arabie pour quarante ans durant lesquels il est resté complètement inactif, ne faisant rien pour le Seigneur. Combien c'est une vrai croix pour beaucoup d'entre nous quand le Seigneur nous rend inactifs par rapport au ministère. De temps en temps, Dieu doit agir ainsi pour certains d'entre nous. Pendant les quarante ans d'inactivités, Dieu a vidé Moïse de lui-même jusqu'à ce qu'il arrive au point de confesser qu'il n'était pas éloquent et lent à parler.

Que s'était-il passé? Il a été vidé; Moïse ne croit plus en lui et en son enseignement égyptien. Il ne se considère plus puissant en paroles et en actes. Moïse a été dépouillé au point que Dieu dit de lui qu'il est l'homme le plus patient au monde (nombres 12:3). Suite à cela, nous voyons la perfection apparaître dans la vie de Moïse. Il devint le tout puissant libérateur d'Israël, l'instrument dans la main du Seigneur pour accomplir le dessein de Dieu pour Son peuple.



Pas simplement de l'enseignement

Ce que nous avons détaillé ici n'est pas une doctrine. Ce n'est pas un enseignement; ce n'est pas une simple théorie. C'est le chemin de Dieu avec tous Ses enfants. Par conséquent, si vous allez servir le dessein de Dieu pour cette heure, si vous allez entrer dans Sa perfection, si vous allez être utiles au Seigneur pour maintenir Son témoignage, vous avez besoin de céder à l'action du Saint Esprit. Nous avons besoin de nous soumettre à la discipline du Saint Esprit et laisser le Seigneur faire Son travail de purification. Et c'est seulement de cette façon que le Seigneur peut réaliser ce qui est essentiel dans Son coeur pour nous.

Laissez moi vous quitter avec ceci: Etre diminué pour permettre l'accroissement de Christ et être vidé du Moi pour permettre la présence de Jésus est la loi divine qui gouverne toutes vos histoires et expériences spirituelles. C'est l'objet de toutes les actions de Dieu dans nos vies. Il veut former Christ en nous. Mais nous devons désirer le laisser agir ainsi. Cela veut dire que nous devons abandonner nos plaintes quand la main de Dieu est sur nous. Puissions nous voir le grand dessein qui est en vue.

Avant de conclure, j'aimerais vous lancer le défi de laisser le Seigneur faire Son oeuvre dans vos vies. Laissez les tribulations et les épreuves que vous traversez en ce moment être l'instrument de Dieu pour vous diminuer. Ne leurs résistons pas plus longtemps. Ne soyons pas trouvés en train de combattre contre la main de Dieu. Mais puissions nous Le laisser former Son caractère en nous en nous vidant de nous-mêmes pour accueillir Sa présence. Et de cette façon nous pourrons être un réceptacle utile dans Sa main. Amen.

Par Frank Viola

Traduit par Eglisedemaison.com et corrigé par http://connaitrechrist.net



Retour

 

 

 

© 2020 Ministère Maranatha 77 "Jésus revient bientôt" | Page d'accueil | Nous contacter